Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Ligue MAGNUS à 12 ?

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 754
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

Loule, ne nous fais pas croire qu'un match de poule de CdL Amiens -Rouen constitue pour ces 2 clubs la rencontre du siècle ! Un match de LM offre d'autres enjeux et d'autres perspectives.


Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7702
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 88 fois
A été remercié : 134 fois

Message non lu

sebd76 a écrit :Si rien n'est fait je suis pret à parier qu'on se retrouvera à termen avec une élite à 7 clubs comme avant...
Le hockey n'aura jamais la médiatisation du rugby ou du foot, faut pas non plus se voiler la face... donc comparer avec ce qui est comparable, mais un championnat où le champion est déjà connu avant meme le début du championnat 9 fois sur 10 n'est pas une bonne chose en soit...
devilounette a écrit :
lanarre a écrit :Je pense qu’il faut arrêter de vouloir prendre chaque problématique indépendamment les unes des autres : le corps arbitral d’un côté, la structuration des clubs de l’autre, l’organisation des compétitions d’un autre côté encore, …
Tous ces sujets doivent être traités de manière homogène (selon une vision d’ensemble) afin de ne pas déboucher sur une hétérogénéité des différentes composantes du hockey français qui donnerait l’image d’une discipline sportive (toujours) bancale.
Je suis absolument d'accord avec ça, et c'est ce que j'essayais de faire sentir à sebd76, même si visiblement je ne suis me suis pas exprimée suffisamment clairement. L'organisation du championnat n'est qu'un problème parmi tant d'autres, et l'ensemble de l'action de la Fédé tend vers un même but. C'est pour ça aussi que je disais que la Fédé travaille avec une somme de donnée supérieure à celles en notre possession. Et c'est une des raisons pour lesquelles ce débat m'interpelle.
pilou05 a écrit :Pour en revenir au hockey, 14 c'est bien, mais la aussi il faut changer le calendrier et poursuivre le travail de la fédé quant à la structuration du hockey. Un travail qu'elle a quand même plutôt bien fait, et la mise en place du lobby patinoire depuis 2-3 ans pourra peut-être porter ses fruits à Dijon et Angers, car si ces 2 clubs on le niveau Magnus, ils ne les ont pas niveau infrastructures et dans le cas d'un championnat hyper-professionnels, ils seraient obligés de partir. C'est Dommage car ce sont 2 ville de tailles importantes, capitales régionales et donc des villes qui devraient servir le développement du hockey français.
jeannot_75 a écrit :Alors quand Davos joue vendredi soir à Genève et termine son match à 22h00, a un trajet de 6 heures pour le retour et joue le lendemain à domicile à 19h45, c’est pas seulement possible grâce aux km à parcourir, mais par le niveau des joueurs, le professionnalisme des staffs des clubs, du nombre de joueurs pros par équipe (4 blocks + les surnuméraires en LNA), les budgets des clubs (15, 20 mios, plus pour certains), le sponsoring, les droits tv, la culture du hockey dans les villes avec les matchs en direct dans les bars, des trams décorés aux couleurs des clubs de hockey, des articles dans tous les journaux, à la télé, aux infos, et avec la meilleure moyenne de spectateurs en Europe.
PhilippeRH a écrit :Je ne dis pas que le championnat suisse est meilleur pour cette raison. Je dis que les gens argumentent qu'il faut faire comme la suisse ou comme l'Allemagne pour telle ou telle raison (qui favorise, mais n'est l'unique facteur, un bon championnat dans le pays en question) mais que derrière, ils ne prennent pas en compte que cet avantage propre à l'autre pays, n'est pas forcément applicable à la France.

Autre exemple, comparer avec l'Allemagne et la DEL. Le pays est plus grand donc le référentiel plus comparable géographiquement avec la France. Mais derrière, les mentalités ne sont pas du tout les mêmes en terme de ferveur du public et en terme de sponsoring sportif (impression que j'ai, je n'ai pas de preuve).
benoit a écrit :
polo64 a écrit :Je dirais donc que techniquement, surtout en ce qui concerne le jeu de ligne, le rugby professionnel propose souvent un spectacle pauvre et pathétique.
La professionnalisation n'est pas forcément un gage de progrès parce que le sport est AVANT TOUT UN JEU. Qu'on le veuille ou non on JOUE au rugby, au foot, au hockey ...
Mouais, donc tu pronnes quoi ? Qu'on reste a un hockey de village et de copains ? avec une equipe de France qui de fait continuera a essayer de survivre parmis l'elite ?
On va pas loin avec ce genre de raisonnement. [...]
Je ne vois pas comment aujourd'hui on peut etre contre viser une professionnalisation du hockey, sauf peut etre pour ceux en place qui veulent garder leurs petits avantages ou arrangements. Par contre il faut que ce soit fait intelligemment, sur le moyen ou long terme, afin d'arriver a quelque chose de stable, et interessant.
patrice vincens a écrit :Après s'être structurée, tournant le dos à l'ancien régime que personne ne regrette, la jeune FFHG, née seulement en Avril 2006, faut-il le rappeller, doit maintenant passer au stade suivant et mieux communiquer sur cet épineux sujet de l'avenir de la LM. Le pire serait de ne rien faire et de stagner. Il faut un minimum d'ambition et encourager les clubs et les dirigeants qui bossent et qui s'organisent. Mais il faut aussi inciter un plus grand nombre de clubs à le faire et à améliorer infrastructures et structures.

Quant au terme "professionnalisme" il faut aussi le définir. Dans la LM actuelle, quels sont les clubs 100% pros, semi-pros ? Et en D1 ? Avoir des salariés, joueurs ou autres, est-il le seul critère en la matière ? Certains croient qu'obligatoirement une réduction de l'Elite conduit obligatoirement au professionnalisme. Ce n'est pas toujours vrai car certains petits sports non médiatisés sont restés amateurs, même au niveau de leur plus haute division.
Je me suis permis de mettre en valeur dans les différentes interventions des uns et des autres ce qui me semble être un bon résumé des idées fortes à retenir et qui illustrent bien le fait que vouloir un championnat professionnel n'est pas qu'un problème de formule de championnat. :wink:
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7702
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 88 fois
A été remercié : 134 fois

Message non lu

octave a écrit :Les poules, soit. Mais on le fait à la sauce NHL, avec des play-offs par poule, et les 2 vainqueurs de poule/division/conférence se rencontrent en finale.
Avec des poules géographiques, on risque un déséquilibre de niveau, et il est assez difficile de séparer Epinal, Dijon et Strasbourg.
Octave, malgré les efforts de développements réalisés par le club de Dijon et qui se traduisent par une progression assez nette des résultats de l'équipe, tu considères toujours Dijon comme une faible équipe du championnat ?...

Par ailleurs, Epinal et Strasbourg sont pour moi deux clubs à très fort potentiel de développement car ces équipes vont disposer à moyen termes d'une chose que beaucoup de clubs n'ont pas : une infrastructure de qualité et moderne (avec le seul bémol de la faible capacité d'accueil pour Strasbourg).

Attention de ne pas figer certains clubs dans un rôle de "grosse" ou "faible" équipe : ça serait une erreur... :roll:
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
pilou05
Poussin
Poussin
Messages : 149
Enregistré le : 07 mai 2009, 22:10
Localisation : Gap

Message non lu

lanarre a écrit :
octave a écrit :Les poules, soit. Mais on le fait à la sauce NHL, avec des play-offs par poule, et les 2 vainqueurs de poule/division/conférence se rencontrent en finale.
Avec des poules géographiques, on risque un déséquilibre de niveau, et il est assez difficile de séparer Epinal, Dijon et Strasbourg.
Octave, malgré les efforts de développements réalisés par le club de Dijon et qui se traduisent par une progression assez nette des résultats de l'équipe, tu considères toujours Dijon comme une faible équipe du championnat ?...
Moi je le prenais plutôt dans l'autre sens où Epinal, Dijon et Strasbourg sont de bonnes équipes de ce championnat et qu'il est difficile de les répartir en poules différentes pour obtenir un niveau similaire.
octave a écrit : Les poules, soit. Mais on le fait à la sauce NHL, avec des play-offs par poule, et les 2 vainqueurs de poule/division/conférence se rencontrent en finale.
Avec des poules géographiques, on risque un déséquilibre de niveau, et il est assez difficile de séparer Epinal, Dijon et Strasbourg.

Et encore, 2 poules de 7... bonjour le bordel/casse-tête pour organiser le calendrier. Et que fait le 7e club quand les autres jouent ? Il fait son match hors poule ?
Ben regarde en NHL ils sont bien 15 par conférence. Et puis oui pourquoi les deux "exempt" de la poule ne pourrai pas se rencontrer, puisque nous serins dans le cas d'un double aller-retour dans la poule plus un aller retour avec l'autre poule. Au pire il ne joue pas, si les matchs sont plus nombreux (2-3 par semaine) ca ferai une sorte de mini-repos pour chaque club, je vois pas trop le problème ici.


"j'ai pas le sentiment que le spectacle auquel on puisse assister dans nos patinoires soit mirobolant"

Tu es exigeant quand même, ou tu es habitué à mieux, mais la grande majorité des matchs restent quand même agréable à suivre, et le niveau de la magnus est correct, d'ailleurs de nombreux canadiens le disent, il s'attendait à pire et à scorer beaucoup plus (certains font même la réflexion pour la D1). J'ai assister a deux matchs nhl et j'ai vu un magnus juste après, je ne me suis pas pour autant ennuyer au match de magnus (bon c'était le derby contre Briançon). Après c'est sûr que la professionnalisation a augmenter le niveau de jeu.
octave
Benjamin
Benjamin
Messages : 310
Enregistré le : 06 mai 2009, 17:07

Message non lu

Octave, malgré les efforts de développements réalisés par le club de Dijon et qui se traduisent par une progression assez nette des résultats de l'équipe, tu considères toujours Dijon comme une faible équipe du championnat ?...
pas du tout, c'était au sens géographique :)

il est assez évident de regrouper
- Briançon, Grenoble, Villard, Gap, Morzine et Chamonix ;
- Rouen, Amiens, Caen, Neuilly, Angers
Il faudrait séparer les clubs de Dijon, Epinal, Strasbourg qui sont assez proche géographiquement.
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8378
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 49 fois

Message non lu

patrice vincens a écrit :Loule, ne nous fais pas croire qu'un match de poule de CdL Amiens -Rouen constitue pour ces 2 clubs la rencontre du siècle ! Un match de LM offre d'autres enjeux et d'autres perspectives.
Peut-être, mais je pense qu'il y aurait plus de monde pour un Amiens-Rouen de coupe de la ligue un samedi que pour un Amiens-Villard de championnat en semaine. Et c'est bien de cela dont on parle: affluence et mediatisation.
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8378
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 49 fois

Message non lu

lanarre a écrit :... (avec le seul bémol de la faible capacité d'accueil pour Strasbourg) ...
Pas d'inquiétude, on a un stade de foot qui sert plus à rien. Il n'y aura qu'à le transformer en patinoire pour le classique de l'hiver ;)
Bon, c'est vrai que l'Iceberg a très souvent été plein cette année (et ce malgré les résultats plus que décevants à domicile).
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7702
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 88 fois
A été remercié : 134 fois

Message non lu

octave a écrit :
Octave, malgré les efforts de développements réalisés par le club de Dijon et qui se traduisent par une progression assez nette des résultats de l'équipe, tu considères toujours Dijon comme une faible équipe du championnat ?...
pas du tout, c'était au sens géographique :)
Autant pour moi alors... :wink:
il est assez évident de regrouper
- Briançon, Grenoble, Villard, Gap, Morzine et Chamonix ;
- Rouen, Amiens, Caen, Neuilly, Angers
Il faudrait séparer les clubs de Dijon, Epinal, Strasbourg qui sont assez proche géographiquement.
Même sur une base de 14 clubs, un championnat à 2 poules avec double aller-retours au sein d'une poule et aller-retour entre les poules générerait 38 matchs (soit 12 de plus que la formule actuellle).

Je pense que dans ce type de formule des clubs comme Caen, Neuilly, Villard, Gap ne pourraient pas supporter la charge d'une douzaine de matchs en plus (même avec la faveur de regroupement géographiques par rapport aux déplacement). Il y a donc de très fortes chances pour que les cartes soient "redistribuées" au niveau des participant à la LM : ainsi, il est difficile d'envisager des découpages (qu'ils soient géographiques et/ou sportifs) puisque ces derniers ne peuvent être réalisés que sur la base de l'existant (que l'on sait ne pas satisfaire aux conditions nécessaires de mise en place d'un championnat plus "professionnel").
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2570
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 43 fois

Message non lu

PhilippeRH a écrit :Autre exemple, comparer avec l'Allemagne et la DEL. Le pays est plus grand donc le référentiel plus comparable géographiquement avec la France. Mais derrière, les mentalités ne sont pas du tout les mêmes en terme de ferveur du public et en terme de sponsoring sportif (impression que j'ai, je n'ai pas de preuve).
Petite rectification géographique :

La france est le plus grand pays d'europe de l'ouest (550000 Km2) contre 3570000 Km2 pour l'allemagne. Par contre l'allemagne est le pays le plus peuplé. L'allemagne a également l'avantage d'être un pays avec une distribution de population assez équilibrée (ce qui est définitivement pas le cas de la france).
PhilippeRH
MVP
MVP
Messages : 6666
Enregistré le : 25 mars 2008, 13:54
A remercié : 79 fois
A été remercié : 89 fois

Message non lu

Comprendre, le pays est plus grand (l'Allemagne) que la Suisse.
sebd76

Message non lu

surtout il y a la possibilité de faire une ligue européenne : regrouper la france, l'italie, la GB, les PB... une KHL des pays de l'ouest en gros

ok je :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow:
Avatar du membre
misterduc
Cadet
Cadet
Messages : 1187
Enregistré le : 17 avr. 2004, 14:25
Localisation : Dijon

Message non lu

Interrogé sur la Ligue Magnus, l'entraîneur des Ducs de Dijon qui découvre le championnat français cette saison, évoquait justement cette piste d'un championnat à 12 et augmenter le nombre de matchs. Comme ça a été rappelé par certains ici, comparativement à la Suisse, l'Allemagne, etc, la France a un facteur limitant avec sa géographie et les déplacements assez longs. C'est à étudier plus précisément, mais peut être qu'en mettant 2 journées le week end (vendredi-samedi ou samedi-dimanche, soit chez 2 adversaires relativement proches soit avec un système en double journée chez le même adversaire) pourrait permettre d'accroître le nombre de match sans nécessiter de grandes augmentations budgétaires. La piste de partenaires locaux des clubs (restauration, hôtellerie etc) pourraient permettre de s'y retrouver.
On est en somme dans l'idée : plus de matchs pour environ le même temps passer en bus.

En tout cas, Jarmo Tolvanen, qui a visité de nombreux pays et championnats européens, apporte un avis tout de même intéressant.
emm*rdeur depuis 1975
Il faut 3 ans pour apprendre à parler, et toute une vie pour apprendre à se taire.
arobase
Minime
Minime
Messages : 708
Enregistré le : 09 oct. 2006, 21:55

Message non lu

Sauf que l idée de la fede est de jouer les mardi vendredi dimanche !!

ne plus jouer le samedi : une hérésie qui engendrerai des patinoires moins remplies et jouer le dimanche condamne les equipes qui font jouer des juniors

le but recherché est double :mediatiser le hockey et faire plus de matchs
et on ne peut ignorer les 550000 KM2 de la france, donc un maillage qui puisse permettre à terme,à des grandes villes d etre en elite pour la mediatisation

donc augmenter les matchs , la mediatisation et le niveau c est :
soit avec 12 clubs en double aller retour 44 de saison reguliere
soit en 2 poules de 8 en double aller retour par poule puis simple aller retour avec l autre poule soit 42 maths

en fonction du potentiel des meilleurs clubs de D1(budgets , infractructures) la 2eme solution n est pas à exclure
en tout cas les jours de la magnus à 16 sont comptées

et une D1 à 14 avec 2 clubs de D2 en plus
Avatar du membre
hatron
MVP
MVP
Messages : 4362
Enregistré le : 26 févr. 2006, 15:01
Localisation : Bordeaux
A remercié : 2 fois
A été remercié : 8 fois
Contact :

Message non lu

Moi la seule chose qui manque, est je crois, de voir du hockey sur le petit écran.

Tout ceux qui viennent voir un match la première fois disent : Oula c'est rapide comme sport. S'ils ne le savent pas AVANT c'est parce qu'ils n'ont pas l'occasion de découvrir ce sport.
Honte à la fédé qui OSE être fier d'un pseudo-partenariat avec Sport+ qui balance la finale de la Coupe de France avec 2 heures de décalage.

Qu'ils ouvrent les droits à plein de TV locales qui seraient dispo sur le net via des abonnements pas chers ...Environ 50-60 € pour pouvoir voir les matchs de Magnus (soit la moitié de ce que je paye pour la NHL), ben je pense que ça peut entrainer du monde dans les patinoires au final car on peut se faire une soirée pizza avec des potes devant un bon match et ensuite aller dans une patinoire pour ressentir l'ambiance.

Tant qu'on aura pas de diffusion, quel que soit la formule de la Magnus (et des divisions en dessous), on ne fera pas rentrer plus de pognon dans le hockey et on sera à la traine.
Comme le dit le philosophe F. PAGNY ' Vous n'aurez pas ma liberté de penser'

L’esprit boxers, Site Officiel des Supporters des Boxers de Bordeaux
patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 754
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

OK pour prendre en compte la grandeur du territoire et pour coupler géographiquement des matchs. Mais je ne crois nullement au doublement des mêmes affiches lors de la 1° phase qui est différente de ce qui se fait lors des play-off. Par exemple, Caen pourrait jouer le vendredi à Gap et le samedi à Briançon, ou l'inverse.
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7702
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 88 fois
A été remercié : 134 fois

Message non lu

misterduc a écrit :la France a un facteur limitant avec sa géographie et les déplacements assez longs. C'est à étudier plus précisément, mais peut être qu'en mettant 2 journées le week end (vendredi-samedi ou samedi-dimanche, soit chez 2 adversaires relativement proches soit avec un système en double journée chez le même adversaire) pourrait permettre d'accroître le nombre de match sans nécessiter de grandes augmentations budgétaires. La piste de partenaires locaux des clubs (restauration, hôtellerie etc) pourraient permettre de s'y retrouver.
On est en somme dans l'idée : plus de matchs pour environ le même temps passer en bus.
Misterduc,

Il me semble que cette idée de week end de déplacement n'est pas "jeune"... :wink:
C'est un sujet - parmi tant d'autres - que nous avions déjà largement abordé en 2004 dans les échanges entre le Collectif Hockey et l'AAHF (créée par Luc Tardif pour sortir le hockey de l'impasse FFSG).

Personnellement, j'ai toujours pensé que ce serait une bonne solution - surtout si le championnat dépasse le plateau de la quarantaine de matchs. Le seul hic, c'est que - si je me souviens bien des échanges de l'époque - ce n'était pas envisageable pour certains clubs de facilement mobiliser leur effectif le temps d'un long week end (toujours le problème des effectifs non pleinement professionnalisés).
arobase a écrit :Sauf que l idée de la fede est de jouer les mardi vendredi dimanche !!

ne plus jouer le samedi : une hérésie qui engendrerai des patinoires moins remplies et jouer le dimanche condamne les equipes qui font jouer des juniors
Jouer le samedi soir dans certaines villes où il y aussi un bon club de Foot, Basket, Hand, ... C'est entrée en concurrence direct questions remplissage de la patinoire.

Par ailleurs, il me semble que médiatiquement, il est plus facile de trouver des créneau le vendredi ou le dimanche que le samedi (concurrence du Foot, du Basket, ...). Beaucoup de sports étalent de plus en plus leur journée de championnat tout au long du week end (vendredi soir / samedi après-midi + soir / dimanche après-midi + soir). Il doit bien y avoir une raison !?... :roll:
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
misterduc
Cadet
Cadet
Messages : 1187
Enregistré le : 17 avr. 2004, 14:25
Localisation : Dijon

Message non lu

lanarre a écrit :Misterduc,

Il me semble que cette idée de week end de déplacement n'est pas "jeune"... :wink:
C'est un sujet - parmi tant d'autres - que nous avions déjà largement abordé en 2004 dans les échanges entre le Collectif Hockey et l'AAHF (créée par Luc Tardif pour sortir le hockey de l'impasse FFSG).

Personnellement, j'ai toujours pensé que ce serait une bonne solution - surtout si le championnat dépasse le plateau de la quarantaine de matchs. Le seul hic, c'est que - si je me souviens bien des échanges de l'époque - ce n'était pas envisageable pour certains clubs de facilement mobiliser leur effectif le temps d'un long week end (toujours le problème des effectifs non pleinement professionnalisés).
Effectivement, c'était un argument à l'époque. Mais ça a tout de même évolué et la part de joueurs qui font autre chose à côté du hockey, mis à part les étudiants, a diminué chez beaucoup. Et il y a aussi les non joueurs (staff) : plus facile de caser du hockey le week end que de se libérer en semaine !
De plus, le fait de concentrer des matchs sur le week end (vendredi+samedi ou samedi+dimanche permet de limiter l'impact sur ces aspects professionnels auxquels certains pourraient être confrontés (grosso modo : 1 vendredi sur 2 voire seulement 1 vendredi après-midi à poser).
lanarre a écrit :Jouer le samedi soir dans certaines villes où il y aussi un bon club de Foot, Basket, Hand, ... C'est entrée en concurrence direct questions remplissage de la patinoire.
Pour ce qui concerne Dijon par exemple, ça a été pris en compte pour l'élaboration des calendriers avec nos voisins du DFCO : pas de match en même temps (hockey et foot) le samedi soir.
lanarre a écrit :Par ailleurs, il me semble que médiatiquement, il est plus facile de trouver des créneau le vendredi ou le dimanche que le samedi (concurrence du Foot, du Basket, ...). Beaucoup de sports étalent de plus en plus leur journée de championnat tout au long du week end (vendredi soir / samedi après-midi + soir / dimanche après-midi + soir). Il doit bien y avoir une raison !?... :roll:
Ce n'est pas évident : cf retransmission de la Coupe de France, mais il semble plus probable de voir le hockey médiatisé le dimanche à 14 h que le samedi soir, c'est sûr.
emm*rdeur depuis 1975
Il faut 3 ans pour apprendre à parler, et toute une vie pour apprendre à se taire.
patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 754
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

Si le nombre de matchs disputés n'est bien sûr pas le seul critère à prendre en compte (nombre de déplacements, capacité à recevoir, budget, structures et infrastructures, etc ...), il n'est pas inutile de se pencher sur ce qui se fait et sur ce qui pourrait se faire.

Si on prend en compte une saison entière (2010/11) de LM et de D1, on constate que, toutes compétitions confondues (Championnat, CdL, CdF, Trophée des Champions et Coupe d'Europe) :

- Rouen est sans surprise l'équipe qui a joué le plus de matchs : 57 devant Angers (49) et Amiens (45), alors que le Mont-Blanc en totalise 36;

- Si on s'en tient au seul championnat, Strasbourg arrive en tête (41) devant Amiens et Rouen (35) alors que Dijon atteint à peine 28 rencontres;

- en D1, la palme revient à Neuilly (42) devant Brest (34) alors que 2 clubs (Cergy et Deuil/Garges) n'en totalisent que 26.

Dans tous les cas, on constate de (trop) fortes disparités entre les premiers et les derniers. Actuellement, une équipe assez faible peut ne disputer au minimum que 33 matchs (26 en LM, 6 en CdL et 1 en CdF). Mais quand la fédé dit que certains clubs ne peuvent pas dépasser la barre des 40 matchs, faut-il compter le seul championnat ou y inclure également les 2 Coupes ? La formule de la future LM devra tenir compte de la suppression de la CdL, mais les avis des forumistes sont très partagés quant à savoir si, à l'issue de la 1° phase nationale, la 2° phase doit être "sportive" (poules haute et basse) ou "géographique". Mais cette dernière formule peut-être très injuste si les forces ne sont pas équilibrées. De plus, dans toutes les disciplines, on va du géographique vers le sportif et non l'inverse.

Dans le cas d'une LM à 12, et pour tenir compte des moyens différents des équipes, à l'issue de la 1° phase (22m), les 6 premiers pourraient en jouer, lors de la 2° Phase, 20 (5x2x2) et les 6 autres 10 (5x2). On aurait ainsi 42m d'un côté, que les plus forts auraient les moyens de disputer, et 32 de l'autre (à comparer aux 32 actuels : 26 de LM + 6 de CdL) donnant accès aux quarts de finale (6+2). Mais les 4 éliminés de la poule basse devront-ils disputer un play-down (6m) ?

Ce ne sont que des formules parmi tant d'autres, mais il me semble urgent que les clubs se déterminent et que la FFHG, qui n'est pas inactive mais attentiste, accélère la réforme car on sent que certains clubs aimeraient un peu plus d'ambition et que les chose avancent.
pilou05
Poussin
Poussin
Messages : 149
Enregistré le : 07 mai 2009, 22:10
Localisation : Gap

Message non lu

patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 754
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

J'avais lu l'info dans l'Equipe. Il faut savoir que le basket français masculin stagne et n'est guère compétitif sur le plan européen. Mais on voudrait nous faire avaler que c'est en passant de 16 à 18 équipes que l'on va fortement relever le niveau de l'Elite A. Si les 2 "invités" de l'Elite B ont un tel potentiel, on se demande alors pourquoi il ne s'est pas jusqu'ici naturellement exprimé. Basket, hockey ou autres, c'est avant tout sur le plan sportif qu'une équipe doit gravir les échelons, et non grâce au copinage ou à des appuis politiques.
Avatar du membre
bplsilva
Cadet
Cadet
Messages : 1150
Enregistré le : 16 oct. 2005, 17:34
Localisation : Montpellier (34)

Message non lu

Le gros sponsor à l'équipe de Pro B: "je mettrais de l'argent une fois que vous êtes en Pro A"

L'équipe de Pro B au gros sponsor: "maintenant si vous mettez de l'argent on va en Pro A"
Image
PhilippeRH
MVP
MVP
Messages : 6666
Enregistré le : 25 mars 2008, 13:54
A remercié : 79 fois
A été remercié : 89 fois

Message non lu

Ca remonte maintenant mais du temps ou je suivais la Pro B à Mulhouse, première moitié des années 2000, s'extirper de la Pro B était vraiment une tâche très compliquée !!
Avatar du membre
Josse
Cadet
Cadet
Messages : 1334
Enregistré le : 06 mars 2005, 13:29
A remercié : 10 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu

PhilippeRH a écrit :Ca remonte maintenant mais du temps ou je suivais la Pro B à Mulhouse, première moitié des années 2000, s'extirper de la Pro B était vraiment une tâche très compliquée !!
Sauf erreur de ma part, montent le vainqueur de la saison régulière et le vainqueur des play-offs (ou le finaliste le cas échéant). C'est un championnat assez serré avec quelques clubs assez ambitieux (Limoges, Boulazac, Bordeaux, Châlons/Reims). Donc, ouais, c'est toujours aussi compliqué de s'en extirper.
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7702
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 88 fois
A été remercié : 134 fois

Message non lu

Josse a écrit :
PhilippeRH a écrit :Ca remonte maintenant mais du temps ou je suivais la Pro B à Mulhouse, première moitié des années 2000, s'extirper de la Pro B était vraiment une tâche très compliquée !!
Sauf erreur de ma part, montent le vainqueur de la saison régulière et le vainqueur des play-offs (ou le finaliste le cas échéant). C'est un championnat assez serré avec quelques clubs assez ambitieux (Limoges, Boulazac, Bordeaux, Châlons/Reims). Donc, ouais, c'est toujours aussi compliqué de s'en extirper.
Avec 2 récentes apparition en ProA, tu peux aussi ajouter Rouen comme prétendant "réccurent" à la montée dans ce championnat de ProB (sauf cette saison car le recrutement a été catastrophique l'été dernier) ainsi qu'Evreux - souvent placé mais jamais montant (bien que l'ALM ait fait un long séjour au plus haut niveau dans les années 90).

Il est vrai qu'il est très difficile sportivement de s'extirper de la ProB : le niveau y est très homogène (bien plus qu'en ProA). Et ce ne sont pas toujours les clubs avec des "gros" moyens pour ce niveau qui tirent leur épingle du jeu.

On observe depuis quelques saison la même "jurisprudence" en L2 de Foot et - dans une moindre mesure - en ProD2 de Rugby.

i
patrice vincens a écrit :J'avais lu l'info dans l'Equipe. Il faut savoir que le basket français masculin stagne et n'est guère compétitif sur le plan européen. Mais on voudrait nous faire avaler que c'est en passant de 16 à 18 équipes que l'on va fortement relever le niveau de l'Elite A. Si les 2 "invités" de l'Elite B ont un tel potentiel, on se demande alors pourquoi il ne s'est pas jusqu'ici naturellement exprimé. Basket, hockey ou autres, c'est avant tout sur le plan sportif qu'une équipe doit gravir les échelons, et non grâce au copinage ou à des appuis politiques.
Comme dit précédemment, il y a des clubs a fort potentiels qui malheureusement n'arrivent pas d'un point de vu sportif à se sortir de ProB actuellement... Et conséquence de tout ça, ces dernières saisons, les accédants à la ProA n'était pas toujours taillés pour ce championnat (phénomène d'ascenseur).

Par ailleurs, ce que ne dit pas (pour le moment) cette réforme, c'est que cet élargissement pourrait être assorti d'une fermeture (temporaire) de la ProA : dans le livre blanc de la discipline (2004), cette possibilité avait été évoquée !!!

Encore une fois : il n'est pas si idiot d'avoir un championnat fermé avec les 18 clubs capables de tenir la cadence que d'avoir un championnat ouvert à 14 ou 16 clubs avec certains pensionnaires "fragiles".
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

PhilippeRH a écrit :Ca remonte maintenant mais du temps ou je suivais la Pro B à Mulhouse, première moitié des années 2000, s'extirper de la Pro B était vraiment une tâche très compliquée !!
Pendant des années, l'Etendard de Brest a végété dans le ventre mou de la Pro B. Puis sous l'impulsion de Yves-Marie Vérove et ses 2 fils (Jimmy et Franck), ils ont réussi l'exploit de monter en Pro A en 2006 .... pour redescendre directement en Pro B où ils ont petit à petit glissé vers la fin de classement et descendre en N1 cette saison. Ils sont actuellement en redressement judiciaire. Bref, le club paye cher son exploit.
Répondre