Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Ligue MAGNUS à 12 ?

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

kryz70fr
Minime
Minime
Messages : 731
Enregistré le : 12 janv. 2007, 16:06

Message non lu

mais on est sur que dès cette saison 3 clubs de Magnus descendront ?? ... car la faut peut être blinder le recrutement pour ne pas être dans la charrette


patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 753
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

On peut effectivement jouer 3 fois par semaine et regrouper les déplacements (ex : Caen joue le vendredi à Briançon et le dimanche à Villard).
Avatar du membre
pierrefan
Cadet
Cadet
Messages : 1177
Enregistré le : 19 avr. 2004, 09:24

Message non lu

bah le mieux est quand même de jouer 2 fois la même équipe sur le week end. J'aurais tendance à préférer le vendredi et le samedi comme ça c'est un peu du mode playoff tout en coutant moins cher en hotel
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

La saison s'est étalée sur 30 semaines cette année. Même en enlevant les rassemblements de l'EDF et les quelques week-ends de CDF, je vois pas pourquoi on jouerait 3 matchs par semaine en saison régulière
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8361
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 23 fois
A été remercié : 45 fois

Message non lu

On peut commencer une semaine plus tôt aussi, non ?
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7692
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 86 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

:oops: ... Erreur de manip
Modifié en dernier par lanarre le 09 avr. 2012, 10:55, modifié 1 fois.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7692
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 86 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

patrice vincens a écrit :Je ne suis pas d'accord avec Lanarre sur la tendance à l'inflation dont il parle. Au foot, on reparle de passer à 18, le basket qui veut lui passer de 16 à 18 est complètement à côté de ses b...... Quant au rugby, il ne s'agit que d'un clan corporatiste (Blanco/Afflelou/Goze) qui, sentant leur club menacé de descente, a eu la géniale idée de proposer de passer de 14 à 16, et ce à la fureur du Stade Toulousain qui lui sait ce que gestion signifie.
Patrice,

Vous qui parlez sans cesse concernant le Rugby de clan corporatiste au sujet des dirigeants qui veulent revenir à un Top16, alors voyez les choses de la même façon pour les tenants de la L1à 18 clubs : ce sont principalement les dirigeants Lyonnais, Marsaillais et Rennais qui sont très revendicatifs quant à un retour à 18 clubs en L1. Pour le reste, ils ont une position neutre ou il sont plutôt favroable à la suppression de la CdL. Et quand on sait la raison qui motive certains pour une L1 à 18 clubs, on est loin des motifs sportifs (allégement du calendrier). :roll:

Comme le souligné Cédric ROUQUETTE (rédacteur en chef d'Europesport.fr) récemment dans son blog, si on analyse bien toutes les positions exprimées lors des débats survenus au Stade France, les partisans de la réduction de la L1 à 18 clubs mettent en avant surtout les gains financiers que cela représenterait pour les clubs de L1 - bien plus que les gains sportifs :
- 2 clubs en moins en L1 veut dire une répartition des droits TV encore plus importante (et quand on sait qu'elle est principalement favorable aux gros clubs on comprend mieux la position d'un Aulas ou d'un Labrune sur le sujet)
- 4 journées de championnat en moins doit en théorie augmenter la trève hivernal ce qui permettrait au gros clubs français (à l'image de leur homologues anglais, espagnols ou italiens) de faire des tournées très lucratives en Asie ou en Amérique du Sud (tournée réputée pourtant fatiguantes pour les joueurs... :roll: )
Et cette analyse est - également - étayée par le fait que les dirigeants lyonnais, marseillais, rennais, bordelais ou parisiens sont très défavorables à la suppression de la CdL - dont pourtant tout le monde s'accorde à dire qu'elle surcharge le calendrier plus qu'autre chose et qu'elle a un intérêt sportif très limité : ce qui rend cette "coupe en carton" encore intéressante aux yeux de certains dirigeants de clubs, c'est le fait qu'arrivé au stade des 1/4 de finale, elle devient lucrative !!! Et - bien entendu - on retrouve souvent l'OL, l'OM, Rennes, Bordeaux ou le PSG à ce stade de la compétition (doù l'intérêt pour ces clubs de maintenir cette compétition... :mrgreen: ).

Bref... Une contraction de L1 à 18 clubs c'est surtout (avant tout) une affaire d''argent - qui, soit dit en passant, est le véritable nerf de la guerre (européenne) pour nos clubs français... Si c'est le plan sportif qui prend le dessus, alors comme beaucoup le soulgine, c'est surtout la suppression de la CdL qui serait une véritable solution... :wink:

Enfin - et pour faire une petite parenthèse, parmi les idée "décapantes" qui ont été lancées au Stade de France, à noter celle de Labrune (peu commentée dans les médias... mais qui a fait beaucoup parlé dans le monde du Foot français) : l'actuelle président délégué de l'OM a carrément émis l'hypothèse d'une L1 à 16 clubs en ligue fermée (les clubs y participants étant invités sur la base de leur palmarès, capacité financière, stade, centre de formation, aggloméartion représentée, ...), cette L1 devant permettre de maximiser les profits et, pour certains clubs, de construire des projets sportifs sur moyens/longs termes (sans craindre une éventuelle relégation toujours nuisible à ce type de projet). L'idée est intéressante... Mais peut-être un peu trop "extrême" pour un sport comme le Foot peu habitué (au niveau mondial) aux ligues fermées (contrairement à des discipline comme le basket ou le hockey sur glace avec la NBA et la NHL)


Quant à votre analyse de la situation du basket, je suis un profond désaccord avec vous !

Pour avoir suivi les réformes mise en place dans le basket français depuis 2003-2004 (et la sortie du livre blanc de la discipline), cette décision - aussi incroyable vous semble-t-elle - est dans la logique des choses :!:
N'oubliez jamais que la ProA a été réduite à 16 clubs en 2006-2007 : le bilan a été fait 5 ans après et le constat n'est pas forcément très reluisant car entre le moment où la décision de passé à 16 clubs a été prise (2005) et aujourd'hui, plusieurs facteurs justifiant cette prise de décision ont évolué (en mal) pour le basket français.

Il ne faut pas perdre de vue qu'une des raisons de l'échec de la ProA à 16 clubs tient dans le fait qu'en 2005, la majorité des meilleurs joueurs français évoluait encore en ProA : les dirigeants s'étaient donc dit qu'avec 2 clubs de moins, cela devait permettre de concentrer un peu plus les meilleurs joueurs français dans les meilleurs effectifs de ProA. Sauf qu'entre temps, l'exode initiée par les Tariq Abdul Wahad (ex-Olivier Saint Jean), Tony Parker, Ronny Turiaf s'est accentuée. Les clubs français se sont retrouvés démunis des meilleurs tricolores (partis en Amérique du nord ou dans les championnats espagnol et italiens) et comme le championnat de ProA est devenu moins attractif pour les nord américains et les bons joueurs des pays de l'Est (ce qui n'était pas le cas jusqu'au début des années 2000), le niveau global de la ProA a diminué.

Ajoutez à ce constat le fait que la réduction à 16 clubs a eu pour effet notable une baisse de la fréquence des matchs dans le calendrier.. Et voilà comment nos meilleurs clubs de ProA se sont retrouvés dépassés au niveau européens faute de bons effectif rodés à l'enchainement de matchs tous les 3 ou 4 jours (ryhtme imposé par l'alternance des rencontres entre l'Euroligue et la ProA). Le choix d'aller à 14 clubs aurait donc était suicidaire puisqu'il n'y a pas pour le moment dans le championnat de France la réserve de joueurs nécessaire (à créer des effectifs ultra compétitifs) et que, par ailleurs, 4 matchs de moins dans le calendrier aurait encore diminué un peu plus la fréquence des matchs de ProA et donc réduit encore un peu plus la capacité (pour nos meilleurs clubs) à tenir le choc de la fréquence des matchs qu'impose l'Euroligue.

Le choix des dirigeant du basket français de revenir à 18 clubs est - dans le contexte actuel - une question de bon sens (densifier le calendrier avec 4 journées en plus). Et ces mêmes dirigeants projette un élargissement à 20 clubs d'ici 2018 (selon les bilans qui seraont dressés en 2017). A noter aussi que concernant l'attribution de deux "wild cards" pour les 17ème et 18ème pensionnaires de ProA, ce sont donc des critères économiques et structurels (et non sportifs) qui seront pris en compte. Et les deux clubs qui vont monter pourraient être maintenus en ProA en 2014-2015 squoi qu'il arrive sportivement parlant à l'issue de la saison 2013-2014.Le basket prend (gentiment mais sûrement) le chemin de la ligue (semi-)fermée pour la ProA, ce ce qui était préconisé au début des années 2000 dans le livre blanc.

De toute façon, si on veut des clubs performants, il faut pour cela offrir une stabilité sportive que le système de ligue ouverte n'offre pas nécessairement (risque de relégation). Où alors, dans un système ouvert, accepter qu'il y a des réels écarts entre les clubs sans tanter de les estomper par des limitions de moyens.

Malheureusement dans le hockey français, on ne veut pas accepter cet état de fait : réduire la LM à 12 clubs (alors qu'il y a que 14 à 16 clubs capables de tenir la route dans un championnat professionnel) tout en maintenant des mécanismes de régulation propres aux ligues fermées (limitation de masse salariale ou imposition d'un nombre de joueurs formés dans le pays sur les feuille de match) et un mécanisme de promotion/relégation propre aux ligues ouvertes, je trouve cette décision "ubuesque". :shock:
La famille du hockey français refuse depuis plus de 10 ans de faire le choix entre ligue ouverte (en acceptant la domination des mieux structurés) et ligue fermée (logique des orientations des dernières années). Pour moi, c'est ce non choix qui explique que le développement se fasse aussi lentement : on veut trop ménager la chèvre et le choux !
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
seb_locos
Minime
Minime
Messages : 559
Enregistré le : 12 juin 2006, 17:18
Contact :

Message non lu

Une saison pleine de 44 matchs c'est intéressant au niveau du rythme. On relève le curseur de deux rangs et ça permet sans doute de relever le niveau intrinsèque (bien que déjà nivelé cette année) de la compétition. Je me demande ce qui est le plus intéressant quand on est supporter. Lutter pour les premières places dans un championnat taillé pour son budget ou bien jouer les faire-valoir l'étage au dessus. J'étais un supporter de Viry dans les années 90 en élite, hé bien je peux vous dire que c'était pas la joie tous les we ! :D
Je pense que la carotte doit rester la même pour promouvoir les ambitieux (une accession en élite par an) mais que l'on doit se structurer à la taille de notre parc global de compétition (un peu plus de 60 équipes si j'ai bien compris), qui doit représenter l'équivalent d'une ligue de district au foot. :)
La ligue est déjà quasi fermée de plus. Le pool d'équipes pouvant atteindre l'élite sera toujours le même (+2 donc).
Après comme tout le monde, il me manque beaucoup d'infos pour affiner mon impression.

StPere ! Tu ferais pas un sondage pour ce débat passionnant ?
Avatar du membre
seb_locos
Minime
Minime
Messages : 559
Enregistré le : 12 juin 2006, 17:18
Contact :

Message non lu

Ménager la chèvre et les choux est souvent le problème d'un responsable quel qu'il soit... Mais en tout cas très bel argumentaire Lanarre !
Avatar du membre
Le Marseillais
Senior D1
Senior D1
Messages : 3045
Enregistré le : 07 sept. 2004, 00:33
Localisation : Caudebec les elbeuf
Contact :

Message non lu

kryz70fr a écrit :mais on est sur que dès cette saison 3 clubs de Magnus descendront ?? ... car la faut peut être blinder le recrutement pour ne pas être dans la charrette
Je verai bien un Tournoi a 4 avec les 3 derniers de LM et le Champion de D1; le 1er reste en Magnus; avec la possibilité de faire venir 1 ou 2 renfort pour l equipe de D1.

Faire passer la D1 de 14 a 16 clubs pourrai etre interessant surtout que pas mal de clubs ce "professionnalisent"
Avatar du membre
polo64
MVP
MVP
Messages : 4271
Enregistré le : 15 juin 2009, 18:57

Message non lu

Pas grand monde se professionnalise en D1. Faut pas rêver :roll:
Et puis j'aime bien : on réduit la Magnus et on bourre en-dessous. Allez-y, refilez-nous les équipes qui ne sont pas assez "professionnelles".

Le professionnalisme ne résout pas tout. C'est notamment avec le professionnalisme qu'on a eu autant recours au dopage. Dernièrement je regardais un match de rugby XIII sur LIVE TV RU. Un match entre deux équipes du Queensland en Australie. P'tain les joueurs, les gabarits par rapport aux anglais !!!!! Ca c'est le professionnalisme. Des joueurs aux hormones. Des tanks, des boeufs. Mais du coup, le jeu est beaucoup plus stéréotypé. Personnellement, je déteste ce que le professionnalisme nous amène. C'est le règne de l'argent. On y perd notre âme. Mais beaucoup de gens adorent. C'est leur droit :roll:
Lingua, Cultura, Populu, Nazione
I Muvrini "Quattru Nomi Per Dumane" (1980)
Avatar du membre
misterduc
Cadet
Cadet
Messages : 1187
Enregistré le : 17 avr. 2004, 14:25
Localisation : Dijon

Message non lu

lanarre a écrit :La tendance dans les autres disciplines en France est passée d'un resserrement du nombre de club engagés :
  • - Au maintien de ce nombre : Football (les débats récents ont montré que ce n'est pas le nombre de clubs en L1 qui est problèmatique mais plutôt le calendrier L1/CdF/CdL par rapport aux compétitions internationales de clubs et/ou de nations), Hand, Volley
    - A l'élargissement : Rugby (il commence à y avoir un concensus autours du sujet... à condition de revoir le calendrier des compétitions nationales) et le Basket (c'est quasi acté).
En étant un peu réaliste, le constat est que le hockey opère une nouvelle fois à contre-temps (ou contre courant) vis-à-vis des autres disciplines...
Je pense que le hockey ne dispose pas des mêmes moyens que bon nombre de ces disciplines, donc le contexte étant différent, les décisions doivent être différentes.
En particulier si on considère le critère et non des moindres de l'infrastructure sportive où se déroule les compétitions. Quand d'un côté, un stade de foot ou de rugby ou un palais des sports pour le basket ou le hand ne servent qu'à un club, les patinoires françaises servent à autre chose que des matchs de hockey (autres sports de glace, séances publiques).
Certaines patinoires sont équipées de 2 pistes permettant de faciliter la cohabitation de tous ces modes d'occupation, mais ces clubs restent limités en nombre (Rouen, Grenoble, Amiens, Strasbourg ...). La quasi majorité des clubs de hockey français sont donc confrontés aux problèmes de temps de glace, et avec toutes les catégories, des plus jeunes aux loisirs et autre D3 ou vétérans : augmenter le nombre de match a pour conséquence de priver une ou plusieurs catégories d'un créneau de glace !
Comme je le disais, les infrastructures des autres sports collectifs que sont le foot, le rugby, le hand ou le basket ne servent qu'à ces clubs (pour les divisions élite / professionnelles de ces disciplines), voire ne servent qu'aux matchs (certains clubs s'entrainent en plus dans un stade bis).
Concernant la possibilité d'élargir le nombre de clubs des divisions élite pour ces disciplines (et donc avoir un taux d'occupation supérieur de l'enceinte sportive), la problématique n'est pas du tout la même qu'un club de hockey, et donc ça ne se fera pas avec la même difficulté !
Pour ce qui est des moyens financiers nécessaires et engendrés par un resserrement à 12 et un passage à un double aller-retour, ça ne doit pas représenter une énorme différence (augmentation du nombre de matchs en saison régulière, mais suppression de la Coupe de la Ligue). Ça impliquera assurément que chaque équipe dispose de 4 blocs, d'où l'importance d'étudier des pistes permettant d'alléger les autres chapitres du budget (par exemple : 2 matchs/WE, 2 matchs à l’extérieur consécutifs et proches géographiquement, voire de temps en temps idem pour 2 matchs mardi et mercredi et des déplacements groupés géographiquement).
En plus, il ne faut pas oublier que la D1 actuelle comporte de nombreux clubs périphériques du point de vue géographique, avec des déplacements bien longs (Nice, Brest, Mulhouse, Anglet, Dunkerque ...), ce qui n'est pas sans conséquence au niveau budgétaire !
lanarre a écrit :Comme je disais plus haut : si on réforme la LM sans trop touché à la D1 alors on va créer un déséquilibre sportif et financier entre les deux plus haut échelons nationals.
Donc oui, si réforme il doit y avoir, autant qu'elle se fasse à tous les niveaux (quitte à rebattre les cartes sur la base d'aspects financiers et non sportifs).
Par contre, je suis d'accord qu'il faut aussi regarder les autres divisions. Certains avancent le fait d'une perte d'intérêt des clubs de D1 : "le passage à 12 clubs s'il a lieu risque de provoquer un désintérêt du public de ces clubs". Je pense qu'il faut faire évoluer les divisions inférieures, et surtout la Division 1 vers une seconde division identique à la Ligue Magnus : même nombre de clubs et même organisation (sans double aller retour en saison régulière, en attendant de peut être pouvoir le faire ultérieurement). Même si ce n'est qu'une question de sémantique, l'appeler Ligue Magnus 2 (de la même manière qu'il y a LNA & LNB, Ligue 1 & Ligue 2, proA & proB), ça renforce le lien et ça permet aux clubs de l'actuelle D1 de disposer d'une même lisibilité et un intérêt. Et aussi pour les clubs de D1 qui se retrouveront rétrogradés (avec les 2 clubs de Magnus lors du passage de 14 à 12, ça fera 2 clubs de D1 qui descendront en plus des 2 derniers de D1 actuellement rétrogradés) : les "punis" se retrouveront de nouveau en "Division 1" (au-dessus il y aura LM 1 & LM2 en lieu et place des LM et Division 1 actuelles).

Je pense donc qu'il faudrait instaurer des divisions nationales avec 12 clubs (LM1, LM2, Championnat National 1 = CN1, CN2, CN3 (Championnat régional 1 ...). Et offrir une meilleure lisibilité pour le hockey ! Parce que les 3 premiers échelons sont vraiment très différents actuellement (nombre de clubs, organisation des championnats et des play offs : c'est très cacophonique !!!).
Avec des divisions à 12 ça donne plus de titres nationaux (actuellement : 3 champions avec LM, D1 & D2 pour 48 clubs engagés ; 48 clubs en 4 divisions de 12 ça fait 4 titres à distribuer). Et c'est plus vendeur d'être champion pour la recherche de sponsors, et sans que la marche de la division supérieure soit énorme.
Ça serait l'occasion de faire plus de turn-over (2 montées / descentes, ou barrage avant-dernier LM1/second LM2 ; idem avec les autres divisions), sans que ce soit une énorme catastrophe lors d'une descente et avec plus de possibilité de (re)monter. Voila mes idées :)
emm*rdeur depuis 1975
Il faut 3 ans pour apprendre à parler, et toute une vie pour apprendre à se taire.
Avatar du membre
hatron
MVP
MVP
Messages : 4359
Enregistré le : 26 févr. 2006, 15:01
Localisation : Bordeaux
A remercié : 1 fois
A été remercié : 8 fois
Contact :

Message non lu

misterduc a écrit :Certains avancent le fait d'une perte d'intérêt des clubs de D1 : "le passage à 12 clubs s'il a lieu risque de provoquer un désintérêt du public de ces clubs". Je pense qu'il faut faire évoluer les divisions inférieures, et surtout la Division 1 vers une seconde division identique à la Ligue Magnus : même nombre de clubs et même organisation (sans double aller retour en saison régulière, en attendant de peut être pouvoir le faire ultérieurement).
là donc on part vers une très très grosse purge.
On passerait de 14+18 = 32 clubs à 12+12 = 24 !!! Soit 8 clubs en moins :cry:

Franchement j'ai connu la purge de la D1 y'a 4 ans et c'était vraiment un calvaire de regarder derrière soit pour être sur d'être sauvé. Là envoyer en division inférieure 8 clubs (en 2-3 ans si on suit le raisonnement), c'est clairement vouloir faire mourir un gros paquet de clubs. Quid des montées ? et l'année de la purge, il y a pas de montée non plus ou on purge encore plus ? Genre la D2 cette année là joue juste pour le titre :?:

On fait peut-être trop de plans sur la comète mais cette solution je suis contre à 10000%.
Comme le dit le philosophe F. PAGNY ' Vous n'aurez pas ma liberté de penser'

L’esprit boxers, Site Officiel des Supporters des Boxers de Bordeaux
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

Où tu vois 18 clubs en D1 hatron :?: (même si ton raisonnement tient aussi avec 4 relégués)
Avatar du membre
hatron
MVP
MVP
Messages : 4359
Enregistré le : 26 févr. 2006, 15:01
Localisation : Bordeaux
A remercié : 1 fois
A été remercié : 8 fois
Contact :

Message non lu

oups,

je mixe la D1 et la D2 mais j'ai quand même beaucoup de mal à voir l'intérêt de diminuer tant que ça les effectifs des divisions
Comme le dit le philosophe F. PAGNY ' Vous n'aurez pas ma liberté de penser'

L’esprit boxers, Site Officiel des Supporters des Boxers de Bordeaux
Avatar du membre
misterduc
Cadet
Cadet
Messages : 1187
Enregistré le : 17 avr. 2004, 14:25
Localisation : Dijon

Message non lu

hatron a écrit :
misterduc a écrit :Certains avancent le fait d'une perte d'intérêt des clubs de D1 : "le passage à 12 clubs s'il a lieu risque de provoquer un désintérêt du public de ces clubs". Je pense qu'il faut faire évoluer les divisions inférieures, et surtout la Division 1 vers une seconde division identique à la Ligue Magnus : même nombre de clubs et même organisation (sans double aller retour en saison régulière, en attendant de peut être pouvoir le faire ultérieurement).
là donc on part vers une très très grosse purge.
On passerait de 14+18 = 32 clubs à 12+12 = 24 !!! Soit 8 clubs en moins :cry:
Bien évidemment, tu assimiles cette idée d’évolution à une purge, ce qui n'est pas du tout l'idée. Il n'y a pas de clubs en moins : au lieu de 14 + 14 +20, on passe à 4 x 12. Et ça ne rime pas du tout avec mort d'un club si la communication et les raisons sportives sont clairement annoncées. D'ailleurs, avec les formules actuelles, un club de D1 a plus de probabilité de descendre et la probabilité de remonter de D2 à D1 est la plus faible (voir ci-dessous proba en gras)...

Ce que j'ai proposé part de plusieurs constats :
- le nombre de clubs capables de tenir dans un championnat avec plus de matchs, le nombre de clubs capable de postuler à championnat plus relevé en rythme.
- une organisation totalement différente des 3 échelons nationaux du hockey français, ce qui est vraiment peu lisible pour les non-initiés - médias compris. Ces disparités n'aident vraiment pas selon moi à rendre le hockey attrayant du fait de cette organisation très disparate entre les différents échelons. Les autres sports ont plus d'harmonie et de règles identiques entre divisions.

Car au jour d'aujourd'hui on a :
- Ligue Magnus : 1 poule unique de 14 clubs ; play-off des équipes classées 1 à 12 dont 4 clubs exempts au 1er tour ; play-down entre 2 équipes, 1 rétrogradation.
- Division 1 : 1 poule unique de 14 clubs ; play-off des équipes classées 1 à 8 ; pas de play-down, 2 rétrogradations ; et aussi : 4 équipes qui ne disputent ni de play-off ni de play-down.
- Division 2 : 20 clubs répartis en 2 poules nationales de 10 clubs ; play-off pour 16 équipes ; play-down pour 4 équipes, 2 rétrogradations.

Avec l'instauration de 4 poules de 12 pour les 48 clubs de LM, D1 et D2 actuelles et une organisation identique (même règle de play-off avec les 8 premiers et de rétrogradation), tu as une meilleure lisibilité et tu as surtout plus de titre de Champion de France de division distribués, ce qui est plus alléchant pour les clubs. Tu fais juste des modulations pour influer sur le nombre de matchs et le rythme de chaque division (simple ou double aller-retour en championnat ; séries des play-off : 3 de 5, 2 de 3 ou aller-retour)

Au passage, avec les formules actuelles on a :
- Ligue Magnus : probabilité de 1 sur 14 d'être champion et 1 sur 14 de descendre.
- Division 1 : probabilité de 1 sur 14 d'être champion et de 1 sur 7 de descendre.
- Division 2 : proba 1 sur 20 d'être champion et 1 sur 10 de descendre.

Avec une formule à 12 pour tous :
- La seconde division (actuelle D1) devient LM2 (toujours "anti-chambre de l'Elite" avec le nom en plus), et les divisions suivantes : Championnat National 1, CN2... De cette manière, même les clubs qui étaient auparavant en "Division 1" (ce qu'il faut toujours expliquer aux novices : la Division 1 du hockey n'est pas le plus haut niveau) pourront toujours afficher d'être dans un championnat National 1.
- probabilité de 1 sur 12 d'être champion et aussi 1 sur 12 de monter (contre 1 sur 14 actuellement en D1 et 1 sur 20 en D2).
Au final ça permet de : être plus lisible, avoir plus de probabilité d'être champion, avoir moins de clubs dans la D1 actuelle qui s’arrêtent en fin de saison régulière (clubs classés 9 à 12, alors qu'en Magnus tout le monde participent aux play-off et play-down) ; avoir plus de turn-over donc de changement d'adversaires chaque saison.
emm*rdeur depuis 1975
Il faut 3 ans pour apprendre à parler, et toute une vie pour apprendre à se taire.
Avatar du membre
polo64
MVP
MVP
Messages : 4271
Enregistré le : 15 juin 2009, 18:57

Message non lu

Personnellement, je ne vois pas pourquoi il faudrait réduire la Ligue Magnus. Les clubs qui y sont tiennent le coup financièrement, donc il n'y a pas de raison ! Si c'est juste pour jouer plus de matchs, ok, mais je suis persuadé que ça ne suivra pas au niveau du public. Et de toute façon, on est pas un pays de hockey et on ne le sera jamais, quoi qu'on fasse. Bien sûr, on peut essayer. Et on se retrouvera avec le système Suisse qui fait que plus aucun club de LNB ne réussit à monter à l'étage au-dessus. Et je trouve ça lamentable !
Lingua, Cultura, Populu, Nazione
I Muvrini "Quattru Nomi Per Dumane" (1980)
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

Y a une erreur dans tes probas misterduc. La probabilité pour un club de D2 de monter en D1 est de 1 sur 10 et non 1 sur 20 vu que 2 clubs montent. Ce n'est donc pas la probabilité la plus faible.
patrice vincens
Minime
Minime
Messages : 753
Enregistré le : 31 août 2011, 16:18
A été remercié : 8 fois

Message non lu

Je suis d'accord avec misterduc sur certains points. Que l'on appelle la D1 LM2 pourquoi pas ? Mais ce n'est pas qu'une question d'appellation mais surtout de calibrage. Pour moi le 2° niveau (disons semi-pro) doit lui aussi comporter 12 équipes mais avec moins de matchs (44 c'est trop à l'heure actuelle pour certaines équipes). Pourquoi pas 32 (11x2 + 5x2) avec en 2° phase 1 poule haute (de 6 équipes) et 1 poule basse (de 6) ?

Mais je ne suis pas d'accord avec misterduc concernant le 3° niveau (actuelle D2) ! La France n'a ni les moyens financiers et sportifs, et est bien trop vaste, pour qu'au 3° niveau on continue d'offrir des groupes nationaux engendrant des déplacements trop importants en regard des budgets et des enjeux. Ce qui est valable pour la LM, voire la D1, ne l'est pas pour la D2. Comme je propose une LM et une D1 à 12, cela signifie que 4 équipes devraient descendre en D2. Ajoutées aux 20 actuelles et aux 8 meilleures de D3, division où les écarts sont trop importants, on obtiendrait le chiffre de 32 équipes amateurs et uniquement amateurs. Elles seraient scindées en 2 "conférences" de 16 (Est/Ouest ou Nord/Sud), elles mêmes divisées lors d'une 1° phase en 2 groupes géographiques de 8. Les play-off se disputeraient au sein de chaque conférence avant la finale nationale.

Quant à la D3, elle devrait redevenir régionale, comme il y a 15 ans, avec les 22 équipes qui ne seront pas montées en D2, mais aussi la trentaine provenant de l'U22, quelques équipes loisir et enfin quelques clubs qui réintègreraient la D3 si elle offrait à nouveau un visage plus régional. Les play-off et le sacro-saint Carré final seraient bien sûr maintenus.

Le problème est qu'à l'heure actuelle on a multiplié les catégories, et donc dispersé les effectifs, d'où un manque de densité dans les plus basses divisions et des déplacements trop importants.
Avatar du membre
Y.00
Minime
Minime
Messages : 775
Enregistré le : 27 avr. 2004, 13:41

Message non lu

une LM2 avec double aller -retour entre Brest; Dunkerque;Montpellier ,Anglet, Nice;Mulhouse;Bordeaux ....qui financera ces déplacements :shock: :shock: :shock:
et faire descendre 3 clubs de LM l'année prochaine c'est un peut hard aussi ......faut dire clairement aux clubs de D1 cette saison qu'on ne veut pas d'eux en magnus et basta ......avec des nouvelles rêgles sur les joueurs formés localement ;ça va être une surenchère et la course à l'armenent pour ne pas être dans les 3 derniers; l'année prochaine.....et des clubs qui sont limite vont se retrouver sur le carreau ........Franchement la formule actuelle est pas mal pour moi ...la magnus c'est correct et la d1 c'est équilibré comme niveau aussi .....
Si Tardiff veut se retrouver avec une elite à 7 il n'a qu'à le dire clairement ...ça serait marrant 4 aller -retour pour faire une saison :shock: :shock:
enfin je suis très curieux de voir comment ils vont résoudre ce pb à la fédé .....enfin si vraiment il y a un pb à résoudre !!!!!!!!!!!!!
jo71
En ligue Magnus
En ligue Magnus
Messages : 3998
Enregistré le : 18 déc. 2008, 14:19
Localisation : Grenoble
A remercié : 14 fois
A été remercié : 73 fois

Message non lu

Mouais ce que je remarque c est que surtout les partisans de club de D1 qui sont contre cette reforme.
En magnus la tres grande majorite y est tres fortement favorable
Moi j attendais ca par exemple depuis belle lurette
Avatar du membre
Le Marseillais
Senior D1
Senior D1
Messages : 3045
Enregistré le : 07 sept. 2004, 00:33
Localisation : Caudebec les elbeuf
Contact :

Message non lu

polo64 a écrit :Personnellement, je ne vois pas pourquoi il faudrait réduire la Ligue Magnus. Les clubs qui y sont tiennent le coup financièrement, donc il n'y a pas de raison ! Si c'est juste pour jouer plus de matchs, ok, mais je suis persuadé que ça ne suivra pas au niveau du public. Et de toute façon, on est pas un pays de hockey et on ne le sera jamais, quoi qu'on fasse. Bien sûr, on peut essayer. Et on se retrouvera avec le système Suisse qui fait que plus aucun club de LNB ne réussit à monter à l'étage au-dessus. Et je trouve ça lamentable !
Cela ne fera pas beaucouo plus de match; actuellement il y a 26 Match de SR +0 a 3 match de tours preliminaire + 6 a 11 matchs de Coupe de la Ligue soit suivant les clubs de 32 a 41 matchs.

Actuellement le public suit tres peut la coupe de la Ligue alors qu en Championnat ; les patinoires sont bien remplit
Avatar du membre
la comtesse
Senior D2
Senior D2
Messages : 2550
Enregistré le : 28 avr. 2004, 18:56
Localisation : Samarobriva

Message non lu

Une LM à 12 .... Chouette!

Brest en LM bordel .... En 2025 !

:D
Nimaco , Comtesse de la cigüe

??? !
Avatar du membre
polo64
MVP
MVP
Messages : 4271
Enregistré le : 15 juin 2009, 18:57

Message non lu

Malgré ton smiley, je ne goûte pas trop l'ironie de ton post. Il est aussi peu élégant que le postérieur rebondi qui te sert d' avatar :roll:
Lingua, Cultura, Populu, Nazione
I Muvrini "Quattru Nomi Per Dumane" (1980)
Avatar du membre
polo64
MVP
MVP
Messages : 4271
Enregistré le : 15 juin 2009, 18:57

Message non lu

jo71 a écrit :Mouais ce que je remarque c est que surtout les partisans de club de D1 qui sont contre cette reforme.
En magnus la tres grande majorite y est tres fortement favorable
Moi j attendais ca par exemple depuis belle lurette
Toujours pareil, si ton club était dans les 3 derniers, tu ne tiendrais pas le même discours :roll:
Lingua, Cultura, Populu, Nazione
I Muvrini "Quattru Nomi Per Dumane" (1980)
Répondre