Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

JFL : et si l'UE régulait la formation ?

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

Répondre
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

Malgré tous les défauts qu’il est possible de lui trouver, il faut se rendre compte que la notion de JFL ouvre une brèche dans le monde du sport professionnel européen (et en particulier des sports collectifs) vis-à-vis de la jurisprudence de la Cours Européenne de Justice (Bosman, Malaja, Cotonou, …). En effet, les JFL ouvrent la voie à une plus grande régulation européenne de la formation sportive et, par conséquent, du marché des transferts sportifs (soit le marché de l’emploi dans le monde du sport professionnel).

Il faut revenir à la genèse de la notion de JFL pour comprendre l’impact qu’elle a eut sur l’approche libérale (et dogmatique) que le « trilogue » européen (Parlement, Commission et Cours de Justice) a toujours tenu vis-à-vis de la réglementation de l’activité sportive professionnel.

Cette notion de JFL (ou Home Ground Player en anglais) a été voulue par l’UEFA au milieu des années 2000 afin de contrecarrer la politique de certains grands clubs européens de Football qui faisaient l’impasse sur la formation au profit du « pillage » organisé et systématique des clubs dit « formateurs ».
Cette initiative de Platini (tout comme la proposition du « 6+5 » de la FIFA) fut soutenue par la totalité des Ministres des Sports de l’UE (2006) – non mécontents de voir les instances internationales du Football réclamer une plus grande régulation du marché des transferts via un recours plus important à la formation (pour laquelle, les états membres de l’UE mobilisent des fonds publics relativement importants).

Ces manœuvres « politiciennes » ont permis d’ouvrir des débats et d’entamer des travaux/études au sein des instances européennes – en marge de l’élaboration du Livre Blanc Européen du Sport (2007) et du Traité de Lisbonne (2008). Progressivement, le « trilogue » a infléchit certaines de ses positions en acceptant de reconnaître au sport professionnel (et en particulier aux disciplines collectives) une spécificité qui le(s) rend différent(es) des autres secteurs d’activité économiques soumis au droit européen : les structures qui investissent dans la formation des jeunes sportifs sont – normalement et à peu de chose près – les structures qui vont chercher à les employer par la suite.

Ce lien structurel, économique et social particulier entre organisme formateur et organisme employeur, les orientations sportives européennes issues du Traité de Lisbonne et la nécessité d’une plus grande maîtrise des dépenses publiques (contexte de crise économique obligeant) ont – ainsi – amené les instances européennes a admettre que le principe de libre circulation des travailleurs ne s’opposait pas à la mise en œuvre raisonnable de systèmes (tel que les JFL) favorisant à encourager le recrutement et la formation des jeunes joueurs. Et même si ces systèmes peuvent introduire une discrimination indirectement liée à la nationalité (l’accès aux systèmes étant plus facile pour un jeune du pays hôte que pour un jeune étranger), leurs objectifs constituent (et là, je cite les propos tenus par la Cours Européenne de Justice) « des raisons impérieuses d'intérêt général ».

Remarque : cette prise de position des institutions européennes a été traduite dans le droit français par un arrêt du Conseil d’Etat (mars 2012) validant, ainsi, le principe de JFL dans la réglementation française et en accord avec les principes européens.

Au passage, il faut noter l’esprit visionnaire de l’Union des Clubs Professionnels de Baskets français (UCPB) qui un an avant les institutions europénnes (juin 2009 - cf. Lettre d’information n°3 de l’UCPB) tenait des propos relativement similaires au sujet de la mise en place programmée des JFL dans les championnats de Pro A et Pro B :
« […] Au crédit de la balance, les arguments en faveur d’un statu quo, et pourquoi pas d’une libéralisation totale, avaient toute légitimité: faible représentation des Français d’impact, leur coût plus important, le nombre insuffisant de jeunes opérationnels à leur sortie des centres de formation, le souci d’être compétitif sur la scène européenne, la volonté de maintenir le niveau de notre championnat grâce à l’apport des étrangers. « Irréfutable ». Mais néanmoins« contre-balançable », osons-nous l’écrire. Car l’UCPB a pleine conscience, aussi, de la nécessité à restaurer et à rendre lisible nos compétitions avec plus de joueurs « locaux », à justifier les efforts consentis dans les centres de formation, à reconquérir l’intérêt des médias, à faciliter la compétitivité des sélections, à donner leur entière cohérence aux investissements des collectivités. […] »

Et maintenant qu’elle va être la suite à donner aux JFL :?:

Dans un rapport d’information du Sénat – fait au nom de la Commission des Affaires Européennes sur l'UE et le sport professionnel (rapport remis en février 2013), le Sénateur Humbert souligne que le dispositif des JFL (version UEFA) pourrait rester en partie inefficace sauf (et là, je cite le rapport) « à ce que le nombre de joueurs formés localement soit révisé à la hausse, à l’image de ce qu’ont pu introduire la Fédération Française de Basketball, la Fédération Française de Hockey-sur-glace ou la Ligue Nationale de Rugby ».
Pour une fois, le Hockey français est cité en exemple (dans des documents officiels) pour ses pratiques, ne boudons pas notre plaisir !... :wink:

Par ailleurs, ce rapport rappelle que la Commission Européenne pourrait réviser sa position et prendre un peu mieux en considération les arguments en faveur de la solution FIFA dite « 6+5 » ou – plus certainement (vue la validation du principe des JFL) – du projet présenté en 2011, dit « 9+9 » (sur les 18 joueurs inscrits par une équipe sur la feuille de match, la FIFA espérait mettre en place une règle obligeant les équipes à aligner au moins 9 JFL). Ce système de quota pourrait être décliné par l’UE à l’ensemble des sports collectifs, en fonction de leurs spécificités.
Autrement dit, le Hockey français aurait déjà pris en coup d’avance sur la future réglementation avec ses 10 JFL (soit près de 50% de l’effectif).

A noter également que compte tenu de l’orientation prise par la Cours Européenne de Justice dans le cadre de l’arrêt « Olivier Bernard » (2010), le rapport sénatorial souligne que la Commission Européenne pourrait oeuvrer en faveur d’une harmonisation des parcours de formation au niveau européen, débouchant sur la signature automatique du premier contrat professionnel au sein du club formateur.

Enfin, ce rapport précise que, globalement, la formation des jeunes sportifs comme la reconversion des sportifs professionnels constituent des enjeux majeurs pour l’UE. Au-delà de l’aspect sportif, il convient d’encourager la mise en place d’une formation complémentaire pour les jeunes sportifs, leur permettant de faire face, le cas échéant, à un échec sur la voie de la professionnalisation ou à une blessure.
Les 36 lignes directrices présentées par le Commission Européenne le 11 décembre 2012 promeuvent – ainsi – une véritable labellisation européenne des centres de formation. Ceux-ci ne pourraient bénéficier d’un soutien financier des autorités sportives que s’ils répondent à plusieurs critères : personnel qualifié, services médicaux, psychologiques et sociaux au sein du centre, part fixe de budget dédié à la formation, quotas de joueurs formés au club intégré dans l’effectif professionnel, ….
On remarquera que les efforts fournis par certains clubs de Hockey français (dont, principalement, ceux réalisés par le RHE) vont une nouvelle fois dans le « bon » sens au regard des orientations que semblent prendre l’UE.

Bref… Si les anti-JFL voient dans ce principe un simple « gadget » qui va surtout affaiblir le niveau des championnats, en se projetant à moyen-long terme, ce dispositif apparait comme une première brique d’un édifice plus important dont le maître d’ouvrage est l’UE (ce qui donne – donc – un côté « incontournable » au principe). Le fait que le Hockey français ait rapidement intégré les JFL dans ses règlements sportifs (et la façon dont il l’a fait) ne peut, à terme, qu’être favorable à rendre la discipline « modèle du genre ».

Que cela plaise (ou non) à certains, le sport professionnel européen tend vers plus de régulation sur la question de la formation… Et les JFL ne sont – donc – pas prêts de disparaître du Hockey français !


Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

lanarre a écrit : ...
Les 36 lignes directrices présentées par le Commission Européenne le 11 décembre 2012 promeuvent – ainsi – une véritable labellisation européenne des centres de formation. Ceux-ci ne pourraient bénéficier d’un soutien financier des autorités sportives que s’ils répondent à plusieurs critères : personnel qualifié, services médicaux, psychologiques et sociaux au sein du centre, part fixe de budget dédié à la formation, quotas de joueurs formés au club intégré dans l’effectif professionnel, ….
...
Je suis globalement pour les JFL et je trouve bien qu'il y ait une réflexion globale (et aussi avancée) au niveau de l'UE. Par contre le chapitre que j'ai gardé en citation me semble plus inquiétant si je l'ai bien compris. Un centre de formation ne pourra prétendre à des aides publiques que s'il répond à un certain nombre de critères. Le problème est que tous ces personnels qu'il faudrait embaûcher, des structures "en dur" à louer ou acheter, et le pb des temps de glace dans les patinoires, tout ça, ça coûte énormément d'argent à un club. Hors nos clubs ne roulent pas sur l'or :(
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

on voit bien avec cette super règle de JFL que le basket français et l'un des plus mauvais en europe.
et on voit bien aussi que les postes important sont tenue que par des étrangers comme au rugby ou les JFL complète la feuille de match et qu'il n'occupe aucun poste important exemple pas d'ouvreur en france

bref continuons a faire de la daube pendant que les autres avances.

du JFL oui mais du JFL élitiste pas du JFL médiocre pour leur donner un boulot d'assister.
DJEFFI38
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2116
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 56 fois
A été remercié : 109 fois

Message non lu

damienb a écrit :on voit bien avec cette super règle de JFL que le basket français et l'un des plus mauvais en europe.
et on voit bien aussi que les postes important sont tenue que par des étrangers comme au rugby ou les JFL complète la feuille de match et qu'il n'occupe aucun poste important exemple pas d'ouvreur en france

bref continuons a faire de la daube pendant que les autres avances.

du JFL oui mais du JFL élitiste pas du JFL médiocre pour leur donner un boulot d'assister.
Avant d'écrire n'importe quoi, il faudrait d'abord améliorer tes connaissances du basket et du rugby :
-le basket français est sans doute actuellement le meilleur d'Europe avec l'Espagne et ce n'est pas un hasard si les équipes de France de jeunes sont depuis un bon nombre d'années finalistes ou champions d'Europe de leur catégorie. Le résultat au plus haut niveau est révélateur puisque nous avons actuellement 12 joueurs en NBA soit la colonie européenne la plus nombreuse.
-quant au rugby, les jeunes joueurs français y sont trés rares sur la feuille de match quand ils n'y sont pas totalement absents, et peut-ètre que si on y imposait un certain nombre de JFL , on aurait plus d'espoirs dignes de ce nom.
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
damienb a écrit :on voit bien avec cette super règle de JFL que le basket français et l'un des plus mauvais en europe.
et on voit bien aussi que les postes important sont tenue que par des étrangers comme au rugby ou les JFL complète la feuille de match et qu'il n'occupe aucun poste important exemple pas d'ouvreur en france

bref continuons a faire de la daube pendant que les autres avances.

du JFL oui mais du JFL élitiste pas du JFL médiocre pour leur donner un boulot d'assister.
Avant d'écrire n'importe quoi, il faudrait d'abord améliorer tes connaissances du basket et du rugby :
-le basket français est sans doute actuellement le meilleur d'Europe avec l'Espagne et ce n'est pas un hasard si les équipes de France de jeunes sont depuis un bon nombre d'années finalistes ou champions d'Europe de leur catégorie. Le résultat au plus haut niveau est révélateur puisque nous avons actuellement 12 joueurs en NBA soit la colonie européenne la plus nombreuse.
-quant au rugby, les jeunes joueurs français y sont trés rares sur la feuille de match quand ils n'y sont pas totalement absents, et peut-ètre que si on y imposait un certain nombre de JFL , on aurait plus d'espoirs dignes de ce nom.


oui c'est pour ca que nous sommes si fort en euroligues ou les clubs français y sont très peu souvent

et pour moi
l'espagne
l'italie
les turc
les grecs
les russes
ont de bien meilleur championnat que le notre

12 joueurs en NBA qui sont partis très jeunes pour ne pas continuer en france.

et je dis que le rugby a bien raison de combattre cette maudite règle de JFL les matches sont bien plus intéressants avec de très bon étrangers
moi j'aime voir toulon jouer pas pour les français mais pour l'équipe entière les étrangers vont avec.

en plus a toulon les meilleurs jouent donc même les français doivent se battre pour avoir leur place et c'est encore mieux.
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

au faite lanarre Mr Kinding lui aussi prône l'élitisme dans la formation comme par hasard tout le contraire de la france
a lire d'ailleurs ici.

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/20 ... uedois.php
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2606
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 46 fois

Message non lu

damienb , poussons la logique du liberalisme jusqu'au bout......

pas de limitations JFL, mais pas non plus de subventions publiques (nos impots , si tu sais ce que c'est)....... et à l'arrivée il n'y aura pas de hockey pro du tout en france :D :D
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

tempest a écrit :damienb , poussons la logique du liberalisme jusqu'au bout......

pas de limitations JFL, mais pas non plus de subventions publiques (nos impots , si tu sais ce que c'est)....... et à l'arrivée il n'y aura pas de hockey pro du tout en france :D :D

oui mais a ce niveau la tu tapes dans tous les sport sachant que même au rugby pas mal de club vivre ou survive grâce a ses subvention comparé a certain club de magnus.
Bovi
Junior
Junior
Messages : 1666
Enregistré le : 18 avr. 2004, 09:51
Localisation : BzH

Message non lu

damienb a écrit :on voit bien avec cette super règle de JFL que le basket français et l'un des plus mauvais en europe.
Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. Le lien de cause à effet est complètement faux. Le basket français était déjà absent des grandes compétitions européennes avant la mise en place des JFL dans le basket français. Mêmes causes que le foot : le pognon. Donc de ce point de vue la, la règle des JFL n'est pas la cause mais je t'accorde qu'elle n'a pas amélioré les choses au niveau des clubs.

Par contre, comme dit plus haut, on voit le résultat sur l'EDF qui tutoie les sommets (sans l'atteindre malheureusement) depuis une bonne décennie. Et non, les joueurs français ne sont pas partis très jeunes comme tu le prétends. Hormis Noah qui a grandi aux States et Turiaf qui y a fait un cursus universitaire, ils sont tous partis entre 19 et 22 ans après une formation en France et très souvent un premier contrat pro en France. Donc on peut légitimement dire que ce sont des joueurs issus à 100% de la formation Française contrairement à certains de nos hockeyeurs qui s'exilent très tôt en Suisse, au Canada ou aux Etats-Unis.
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

au moins a partir tôt ils trouveront de bien meilleur condition pour travailler que chez nous.
ils reviendront surement meilleur que les nos fameux JFL, car eux auront du se battre tous le temps pour gagner une place, alors que chez nous ont leur promet une place sans avoir a fournir un seul travail.
chez nous, même les plus moyens pourront gagner leur vie avec le hockey grâce au JFL si c'est pas en magnus ce sera en D1 sinon en D2.
jo71
MVP
MVP
Messages : 4353
Enregistré le : 18 déc. 2008, 14:19
Localisation : Grenoble
A remercié : 24 fois
A été remercié : 136 fois

Message non lu

La difference entre le Basket et le Hockey ?
C est qu il y a une meilleur formation francaise en Basket et ca change tout car ca permet de mieux alimenter les clubs et prendre les places crees artificiellement
Ce qui est possible en basket l est beaucoup moins en hockey pour l instant,il faudrait mieux changer les causes au depart (on attend quoi ?) et non bidouiller a l arrivee mais bon vous preferez choissir la facilite mais aussi le moins efficace :?
Et encore,le niveau du championnat de France de basket est pas d un niveau incroyable non plus,j imagine meme pas celui du hockey .......
DJEFFI38
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2116
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 56 fois
A été remercié : 109 fois

Message non lu

damienb a écrit :au faite lanarre Mr Kinding lui aussi prône l'élitisme dans la formation comme par hasard tout le contraire de la france
a lire d'ailleurs ici.

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/20 ... uedois.php
J'ai l'impression que tu mélanges tout, la valeur d'un Championnat "dit national" basé sur le fric avec des équipes composées de plus d'étrangers que de nationaux, et la valeur du sport national représenté par les "équipes nationales" et le niveau de leurs joueurs.
Pour faire de l'élitisme dans la formation, il faut d'abord développer le niveau de la masse, et c'est le but de la contrainte des 10 JFL. C'est comme çà que le basket a chaque année des draftés en NBA, et contrairement à ce que tu dis , leur formation se fait bien en France dans les clubs professionnels et pas aux USA.

Quant au rugby, si le niveau du Top 14 augmente grace aux étrangers, celui de nos joueurs français et de notre EDF est nettement en baisse.
DJEFFI38
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2116
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 56 fois
A été remercié : 109 fois

Message non lu

jo71 a écrit :La difference entre le Basket et le Hockey ?
C est qu il y a une meilleur formation francaise en Basket et ca change tout car ca permet de mieux alimenter les clubs et prendre les places crees artificiellement
Ce qui est possible en basket l est beaucoup moins en hockey pour l instant,il faudrait mieux changer les causes au depart (on attend quoi ?) et non bidouiller a l arrivee mais bon vous preferez choissir la facilite mais aussi le moins efficace :?
Et encore,le niveau du championnat de France de basket est pas d un niveau incroyable non plus,j imagine meme pas celui du hockey .......
Ce qui existe en basket s'est fait sur le long terme et est le résultat d'un effort de formation de plus de 40 ans. Si on veut arriver à ce mème résultat en hockey il faut prendre un peu patience, et vu le nombre de patinoires en France et le coût du hockey pour les jeunes, celà prendra certainement un peu plus de temps.
jo71
MVP
MVP
Messages : 4353
Enregistré le : 18 déc. 2008, 14:19
Localisation : Grenoble
A remercié : 24 fois
A été remercié : 136 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
jo71 a écrit :La difference entre le Basket et le Hockey ?
C est qu il y a une meilleur formation francaise en Basket et ca change tout car ca permet de mieux alimenter les clubs et prendre les places crees artificiellement
Ce qui est possible en basket l est beaucoup moins en hockey pour l instant,il faudrait mieux changer les causes au depart (on attend quoi ?) et non bidouiller a l arrivee mais bon vous preferez choissir la facilite mais aussi le moins efficace :?
Et encore,le niveau du championnat de France de basket est pas d un niveau incroyable non plus,j imagine meme pas celui du hockey .......
Ce qui existe en basket s'est fait sur le long terme et est le résultat d'un effort de formation de plus de 40 ans. Si on veut arriver à ce mème résultat en hockey il faut prendre un peu patience, et vu le nombre de patinoires en France et le coût du hockey pour les jeunes, celà prendra certainement un peu plus de temps.
On a déjà fait ce debat sur le topic Rouen,dommage que tu n etais pas la,j ai dit ce que je pensais .....
C est pas majoritairement du temps qu il faut,c est plus traiter le probleme a la base et c est pas ce qu on fait.Cette regle des JFL n est qu un petit pansement sur une blessure qui devraient etre soigne en profondeur.On attaque le probleme a l envers en creant d abord des places avant d avoir les joueurs qu il faudrait,ca devrait etre l inverse
Au final ca marchera pas si l ambition est vraiment de former un nombre minimun de joueurs capable de devenir des joueurs portant l EDF,par contre la baisse du niveau du championnat ca oui alors qu il est déjà pas en grande forme

Le basket lui par contre a fait les choses déjà un peu plus dans le bon ordre
damienb
Minime
Minime
Messages : 714
Enregistré le : 26 sept. 2011, 18:37

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
damienb a écrit :au faite lanarre Mr Kinding lui aussi prône l'élitisme dans la formation comme par hasard tout le contraire de la france
a lire d'ailleurs ici.

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/20 ... uedois.php
J'ai l'impression que tu mélanges tout, la valeur d'un Championnat "dit national" basé sur le fric avec des équipes composées de plus d'étrangers que de nationaux, et la valeur du sport national représenté par les "équipes nationales" et le niveau de leurs joueurs.
Pour faire de l'élitisme dans la formation, il faut d'abord développer le niveau de la masse, et c'est le but de la contrainte des 10 JFL. C'est comme çà que le basket a chaque année des draftés en NBA, et contrairement à ce que tu dis , leur formation se fait bien en France dans les clubs professionnels et pas aux USA.

Quant au rugby, si le niveau du Top 14 augmente grace aux étrangers, celui de nos joueurs français et de notre EDF est nettement en baisse.

je suis désolé mais je ne mélange pas tout cela me dérange pas de former des joueurs ou d'avoir des JFL à condition que ceux ci soit vraiment bon et pas tous juste moyen.
de plus créer cette règle ne va pas dans le sens de voir les jeunes se surpasser pour devenir meilleur car ils savent déjà qu'ils seront important pour les clubs même si ils sont moyen. Et a force tu vas aussi créer un championnat a double vitesse encore une fois car les meilleur JFL iront dans les meilleurs club et les équipes a faible budget auront les moins bon du coup le niveau de leur équipe va encore baisser. Et pour finir les JFL deviendront de plus en plus cher par rapport a leur niveau pour certain mais comme étant obligatoire ils seront là aussi en position de domination par rapport au club.
Et dans quelque temps tu entendras les clubs dirent que les français coûtent trop cher par rapport a un bon étrangers.

Je dis oui au JFL a condition qu'ils se battent pour avoir leur place et non pas que l'on créer des assistés du hockey
Le Gazier

Message non lu

Merci Lanarre pour toutes ces précisions.

J'ajouterai que la réforme des catégories jeunes, j'entends par là le recrutement limité en nombre va dans le bon sens et accompagne la règle des JFL. On ne pourra plus se contenter d'aller chercher les meilleurs, il faudra les former. Pour plus tard en cueillir les fruits. Même Rouen en a pris conscience en recrutant David Dostal et l'adjoint de Rodolphe Garnier. Et logiquement le niveau des JFL augmentera d'autant plus que le nombre de clubs qui cherchent à être labellisés dans le Plan d'Excellence Sportive est en augmentation. Depuis des années, le niveau de la formation stagnait, les titres s'empilaient sur les mêmes étagères et au final aucune amélioration réelle sur le niveau des jeunes français.

La fédé n'a eu de cesse de faire appel à des consultants canadiens, finlandais... Elle doit donc avoir parfaitement cerné les problèmes et solutions à notre formation. Elle passe maintenant à la phase application et forcément ça bouscule les habitudes.

L'un des combats actuels de la fédé est de lutter contre les départs précoces des jeunes français à l'étranger. Remarquez qu'elle encourage ces mêmes départs lorsque les joueurs ont atteint une expérience et une maturité suffisante. Donc elle n'a rien contre les départs à l'étranger en eux-même. Outre le fait que ces départs précoces affaiblissent nos championnats et notre formation à l'identique de ce qui s'est fait en Slovaquie pendant des années, ils sont pour la plupart des projets individuels voués à l'échec par rapport aux attentes initiales... des parents bien sûr.

Enfin penser que les JFL ont une place acquise une fois intégré dans l'équipe et s'en contentent, c'est avoir une profonde méconnaissance du fonctionnement des équipes de hockey et des joueurs. Déjà parce qu'aucun hockeyeur ne rêve d'être sur la quatrième ligne et que chacun se bat pour progresser, et qu'ensuite rester sur le banc sans jouer est une véritable frustration pour 100% des hockeyeurs. Et faire croire que ceux-ci touchent un salaire qui les satisfait (quand ils en touchent un) est tout le contraire de la réalité.
DJEFFI38
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2116
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 56 fois
A été remercié : 109 fois

Message non lu

jo71 a écrit :
On a déjà fait ce debat sur le topic Rouen,dommage que tu n etais pas la,j ai dit ce que je pensais .....
C est pas majoritairement du temps qu il faut,c est plus traiter le probleme a la base et c est pas ce qu on fait.Cette regle des JFL n est qu un petit pansement sur une blessure qui devraient etre soigne en profondeur.On attaque le probleme a l envers en creant d abord des places avant d avoir les joueurs qu il faudrait,ca devrait etre l inverse
Au final ca marchera pas si l ambition est vraiment de former un nombre minimun de joueurs capable de devenir des joueurs portant l EDF,par contre la baisse du niveau du championnat ca oui alors qu il est déjà pas en grande forme

Le basket lui par contre a fait les choses déjà un peu plus dans le bon ordre
Ce qui est primordial, c'est d'élever le niveau de nos jeunes français et çà commence par la formation de bons entraineurs au sein des clubs, ce qui n'est pas toujours le cas et Grenoble en est l'exemple.
Il faut d'autre part insister sur la formation de bons défenseurs et arréter de mettre en avant les seuls marqueurs de buts dans les petites catégories.
Et enfin, il serait peut-ètre judicieux, comme çà s'est fait dans d'autres sports co, de rassembler les meilleurs U22 dans un pole France et de leur faire jouer le championnat de D1, par exemple.
jo71
MVP
MVP
Messages : 4353
Enregistré le : 18 déc. 2008, 14:19
Localisation : Grenoble
A remercié : 24 fois
A été remercié : 136 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
jo71 a écrit :
On a déjà fait ce debat sur le topic Rouen,dommage que tu n etais pas la,j ai dit ce que je pensais .....
C est pas majoritairement du temps qu il faut,c est plus traiter le probleme a la base et c est pas ce qu on fait.Cette regle des JFL n est qu un petit pansement sur une blessure qui devraient etre soigne en profondeur.On attaque le probleme a l envers en creant d abord des places avant d avoir les joueurs qu il faudrait,ca devrait etre l inverse
Au final ca marchera pas si l ambition est vraiment de former un nombre minimun de joueurs capable de devenir des joueurs portant l EDF,par contre la baisse du niveau du championnat ca oui alors qu il est déjà pas en grande forme

Le basket lui par contre a fait les choses déjà un peu plus dans le bon ordre
Ce qui est primordial, c'est d'élever le niveau de nos jeunes français et çà commence par la formation de bons entraineurs au sein des clubs, ce qui n'est pas toujours le cas et Grenoble en est l'exemple.
Il faut d'autre part insister sur la formation de bons défenseurs et arréter de mettre en avant les seuls marqueurs de buts dans les petites catégories.
Et enfin, il serait peut-ètre judicieux, comme çà s'est fait dans d'autres sports co, de rassembler les meilleurs U22 dans un pole France et de leur faire jouer le championnat de D1, par exemple.
Ameliorer la formation oui ca devrait etre ca l ultime preocupation et comme je l ai explique dans d autres post j irai meme bien plus loin que toi,je mettrais nos meilleurs joueurs le plus tot possible dans simplement que quelques equipes (4 par exemple ) et les faire jouer le plus souvent possible entre eux
Il faut absolument regrouper les meilleurs entre eux,les faire jouer entre eux,la diluation de talent est pour moi la cause principal du manque de progression des jeunes,ca ne les force pas a se donner a fond en match et a l entrainement car les matchs de championnat sont trop souvent desequilibre
Faisons les meilleurs entre eux,le niveau augmentera,les matchs seront plus disputes et les meilleurs jeunes talents seront bien plus motive pour progresser.La actuellement ils savent que meme en faisant le minimun ca sera toujours suffisant pour etre au dessus des autres le week end et pour gagner,pourquoi a de rares exceptions s arracheraient t ils bien plus pour tenter d etre encore bien meilleurs ?
C est pour ca que les jeunes canadiens,russes,suedois etc .... progressent plus,en plus d etre plus nombreux au depart ils sont confrontés a plus de challenge et doivent bien plus se donner tout au long de leurs formation
On pourra jamais attendre un tel niveau mais faisons au moins le minimun ......

Quand t as moins de talent,il faut le concentrer,jouons plus la qualite que sur la quantite ......

Enfin,oui mettons aussi des vrais formateurs et non pas des personne qui sont parce qu il fallait quelqu un ou parce que c est un ancien du club et ca serait sympa de l aider en lui donnant un poste :wink:
Avatar du membre
la comtesse
Senior D2
Senior D2
Messages : 2550
Enregistré le : 28 avr. 2004, 18:56
Localisation : Samarobriva

Message non lu

Concernant les arrêts bosman , etc...
Cette décision (jurisprudence) établit l'illégalité des quotas de sportifs communautaires et de ceux de sportifs non communautaires ressortissant d’États ayant signé des accords d’association ou de coopération de l’Union européenne. C'est-à-dire que depuis cet arrêt, il n'est plus possible de limiter le nombre de sportifs des nationalités concernées dans une équipe ou une compétition professionnelle
.



On pourrait considérer que joueurs formés localement signifie formés
Dans un pays de l UE . Reduire à formés en france étant illegal car façon de détourner le principe de libre circulation et de non discrimination sur la nationalité
Nimaco , Comtesse de la cigüe

??? !
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

la comtesse a écrit :Concernant les arrêts bosman , etc...
Cette décision (jurisprudence) établit l'illégalité des quotas de sportifs communautaires et de ceux de sportifs non communautaires ressortissant d’États ayant signé des accords d’association ou de coopération de l’Union européenne. C'est-à-dire que depuis cet arrêt, il n'est plus possible de limiter le nombre de sportifs des nationalités concernées dans une équipe ou une compétition professionnelle
.

On pourrait considérer que joueurs formés localement signifie formés
Dans un pays de l UE . Reduire à formés en france étant illegal car façon de détourner le principe de libre circulation et de non discrimination sur la nationalité
Il n'y a aucune illégalité dans la notion de JFL au regard du droit communautaire : bien au contraire !

La Commission et la Cours Européenne de Justice l'ont - comme je l'expliquai dans mon post initial - validé considérant que le statut de JFL (et là je cite les positions officielles des juristes de l'UE) "est indistinctement applicable aux joueusrs, quelle que soit leur nationalité, et n'introduisent ainsi aucune discrimination directement fondée sur la nationalité".

Et il est même précisé par les même juristes "qu'à supposer que les conditions posées par la notion de Home Ground Player puissent être plus facilement remplies par des joueurs de nationalité du pays hôte de la compétition que par les joueur d'autres nationalités et soient ainsi susceptibles d'avoir des effets indirectement discriminatoires selon la nationalité des joueurs, il ressort de l'etude des pièces du dossier que ces dispositions sont destinées à permettre aux joueur formés sous l'égide de la fédération du pays hôte, notamment dans les centres de formation professionnelle des clubs affiliés à cette fédération, de développer leur pratique de haut niveau et d'améliorer leurs chances de recrutement dans les clubs professionnels".
Ainsi, les juristes européens en ont conclu que les objectifs défendus par la notion JFL constituent "des raisons impérieuses d'intérêt général" qui - compte tenu des spécificités du sport - justifient de détourner (de manière indirect et raisonnable) le principe de libre circulation.

L'UE a déjà validé le principe ! La France l'a déjà retranscrit en droit français (et en conformité avec le droit UE) dans l'arrêt du Conseil d'Etat de mars 2012.

Les JFL sont - on ne peut plus - légaux au regard du droit français et européen. :wink:
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
damienb a écrit :on voit bien avec cette super règle de JFL que le basket français et l'un des plus mauvais en europe.
et on voit bien aussi que les postes important sont tenue que par des étrangers comme au rugby ou les JFL complète la feuille de match et qu'il n'occupe aucun poste important exemple pas d'ouvreur en france

bref continuons a faire de la daube pendant que les autres avances.

du JFL oui mais du JFL élitiste pas du JFL médiocre pour leur donner un boulot d'assister.
Avant d'écrire n'importe quoi, il faudrait d'abord améliorer tes connaissances du basket et du rugby :
-le basket français est sans doute actuellement le meilleur d'Europe avec l'Espagne et ce n'est pas un hasard si les équipes de France de jeunes sont depuis un bon nombre d'années finalistes ou champions d'Europe de leur catégorie. Le résultat au plus haut niveau est révélateur puisque nous avons actuellement 12 joueurs en NBA soit la colonie européenne la plus nombreuse.
-quant au rugby, les jeunes joueurs français y sont trés rares sur la feuille de match quand ils n'y sont pas totalement absents, et peut-ètre que si on y imposait un certain nombre de JFL , on aurait plus d'espoirs dignes de ce nom.
J'ajouterai aussi dans le cas du Basket que la règle des JFL a était portée par le Syndicat National des Basketeurs (SNB) et l'Union des Clubs Professionnels de Basket (UCPB) - en lieu et place d'un gentlemen agreement qui (juridiquement parlant) mettait en péril l'avenir des compétitions françaises.

Et par ailleurs, il faut savoir que la section europe de la FIBA songe à généraliser le mécanisme français des JFL mis en ouvre dans le ProA à l'ensemble des championnats européens engageant des équipes en Euroligue. D'ailleurs, certains pays sentant le vent tourner commencent progressivement à s'aligner sur l'approche française.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

Bovi a écrit :
lanarre a écrit : ...
Les 36 lignes directrices présentées par le Commission Européenne le 11 décembre 2012 promeuvent – ainsi – une véritable labellisation européenne des centres de formation. Ceux-ci ne pourraient bénéficier d’un soutien financier des autorités sportives que s’ils répondent à plusieurs critères : personnel qualifié, services médicaux, psychologiques et sociaux au sein du centre, part fixe de budget dédié à la formation, quotas de joueurs formés au club intégré dans l’effectif professionnel, ….
...
Je suis globalement pour les JFL et je trouve bien qu'il y ait une réflexion globale (et aussi avancée) au niveau de l'UE. Par contre le chapitre que j'ai gardé en citation me semble plus inquiétant si je l'ai bien compris. Un centre de formation ne pourra prétendre à des aides publiques que s'il répond à un certain nombre de critères. Le problème est que tous ces personnels qu'il faudrait embaûcher, des structures "en dur" à louer ou acheter, et le pb des temps de glace dans les patinoires, tout ça, ça coûte énormément d'argent à un club. Hors nos clubs ne roulent pas sur l'or :(
Parmis les lignes directrices, il y en a une qui est très intéessante et qui retranscrit un point de vue porté par la France : l'UE souhaite créer un fond spéciale qui serait financer par les droits "médias" (TV en autre) perçus par les différentes disciplines des pays de l'UE (une forme de taxe). Ce fond serait reverser aux disciplines dite "pauvres" (en droit médias) dans leur pays et qui présenteraient un sérieux plan de développement axé autours de la pratique du sport de masse et de la formation.

Par ailleurs, ia Commission envisage aussi un contrôle de gestion plus strict des clubs - notamment sur la façon de dépenser les subventions publiques (argent public = endettement publc... or il faut maîtriser l'usage de la dette publique). Des quotes parts budgétaire pourraient être intégralement dédiées à la pratique de masse, à la formation mais aussi aux actions sociales que peuvent faire les clubs professionnel (comme par exemple le fait le RHE76 avec l'opératop, "les Dragons vous ramènent...").

Il ne faut pas oublier que parmis les conclusions du Livre Blanc Européen du Sport, un des points qui est ressorti est la nécessité de recréer un ancrage local pour les clubs sportifs européens afin de ne pas avoir des risques de franchisation "à la nord américaine" avec les dérives que l'on sait.
Modifié en dernier par lanarre le 22 août 2013, 22:21, modifié 1 fois.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

tempest a écrit :damienb , poussons la logique du liberalisme jusqu'au bout......

pas de limitations JFL, mais pas non plus de subventions publiques (nos impots , si tu sais ce que c'est)....... et à l'arrivée il n'y aura pas de hockey pro du tout en france :D :D
+1...
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit :
damienb a écrit :au faite lanarre Mr Kinding lui aussi prône l'élitisme dans la formation comme par hasard tout le contraire de la france
a lire d'ailleurs ici.

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/20 ... uedois.php
J'ai l'impression que tu mélanges tout, la valeur d'un Championnat "dit national" basé sur le fric avec des équipes composées de plus d'étrangers que de nationaux, et la valeur du sport national représenté par les "équipes nationales" et le niveau de leurs joueurs.
+10...
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

jo71 a écrit :Quand t as moins de talent,il faut le concentrer,jouons plus la qualite que sur la quantite ......
L'effort doit être fait par toute la famille hockey... et non par seulement quelques un de ses membres (clubs ?... pôles élites ?...).

Cette idée d'avoir des pôles élites ne me plait pas du tout car elle induit que 3 ou 4 structures supporteraient (économiquement, scolairement et socialement) toute la charge de la formation des jeunes hockeyeurs en France pour l'ensemble de la discipline - et donc ne profiteraient pas pleinement de leurs efforts de formation.

Ca serait un peu comme un système d'assurance où celui qui vend les contrats et encaisse les cotisations des assurés n'est pas celui qui supporte les risques financiers (en couvrant les frais de sinistralité) : insolvable comme système donc non péreinne dans le temps (et je sais de quoi je parle... :wink: ).
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Répondre