Salut a tous/toutes :

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Des petits malins tentent d'ajouter des liens spams dans les messages.
Soyez vigilants et signalez nous ce type de message afin qu'on les supprime.

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Lyon 2019-2020

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

tempest
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2259
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A remercié : 19 fois
A été remercié : 21 fois

Message non lu 05 nov. 2019, 14:23

Dernier message de la page précédente :

benoit a écrit :
05 nov. 2019, 12:44
tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :

- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :

- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
sympa pour nous :o
C'est juste un oubli dans la 2ème liste qui ne prétendait pas être complète !

Pour compléter ce propos, On peut faire le parallèle avec le football ou 50% des clubs de L1 ont un budget pour lequel les droits TV représentent plus de 50% de celui-ci (dont Nimes 85%, Montpellier 75%, Angers 68%, Amiens 67%, Nice 65%, Toulouse 62%, Brest 60%) ! Ce qui signifie que ces droits permettent de niveler le championnat et qu'en cas de baisse, rapidement des clubs seraient en danger sportivement et financièrement.
L'amélioration du taux remplissage de leur stade permettrait de combler, cependant celui-ci est purement aléatoire (voir utopique parce que le remplissage est une constante dans le temps sauf coup d'éclat)

On retrouve donc ce schéma dans le hockey sans les droits TV qui fait que dès que l'optimum sportif (par les montées successives) sera atteint, les clubs compléments de la SLM ne joueront vraiment que le rôle de complément. Pour l'instant il y en a 4 donc cela passe encore mais rapidement il y en aura 3 voir 2 ..... qui joueront pour ne pas descendre lors de la poule de relégation !
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 05 nov. 2019, 17:33

tempest a écrit :
05 nov. 2019, 14:23
benoit a écrit :
05 nov. 2019, 12:44
tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :

- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :

- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
sympa pour nous :o
C'est juste un oubli dans la 2ème liste qui ne prétendait pas être complète !

Pour compléter ce propos, On peut faire le parallèle avec le football ou 50% des clubs de L1 ont un budget pour lequel les droits TV représentent plus de 50% de celui-ci (dont Nimes 85%, Montpellier 75%, Angers 68%, Amiens 67%, Nice 65%, Toulouse 62%, Brest 60%) ! Ce qui signifie que ces droits permettent de niveler le championnat et qu'en cas de baisse, rapidement des clubs seraient en danger sportivement et financièrement.
L'amélioration du taux remplissage de leur stade permettrait de combler, cependant celui-ci est purement aléatoire (voir utopique parce que le remplissage est une constante dans le temps sauf coup d'éclat)

On retrouve donc ce schéma dans le hockey sans les droits TV qui fait que dès que l'optimum sportif (par les montées successives) sera atteint, les clubs compléments de la SLM ne joueront vraiment que le rôle de complément. Pour l'instant il y en a 4 donc cela passe encore mais rapidement il y en aura 3 voir 2 ..... qui joueront pour ne pas descendre lors de la poule de relégation !
avec l'arrivée d'ineos a Nice, ce prorata de 65% devrait baisser :gene:
shofman
Benjamin
Benjamin
Messages : 399
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 9 fois
A été remercié : 8 fois

Message non lu 06 nov. 2019, 14:08

tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
shofman a écrit :
05 nov. 2019, 07:59
Ok alors voyons les choses autrement : l'intérêt d'une ligue semi fermée permettrait à un club comme Strasbourg avec ses moyens d'être en bas du classement de Magnus (sur le papier bien sûr). Puisque pas de descente, pas de risques.
Le club forme des jeunes, qui se frottent à des joueurs de Magnus étrangers, et sur une génération dorée, nous fait une saison de fou.

A priori, ça va bien dans le sens de la fédé, qui veut faire monter le niveau des joueurs français ?
Cela ne veut rien dire une ligue "semi-fermée", ... dans une compétition, il y a :

- soit un système de montée / descente (quelque soit les critères sportifs, financiers ou la combinaison des deux) , c'est ouvert !
- soit pas de montée / descente , c'est fermé !

Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :

- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :

- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
Alors comment tu définis le système Suisse ?
tempest
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2259
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A remercié : 19 fois
A été remercié : 21 fois

Message non lu 06 nov. 2019, 21:16

shofman a écrit :
06 nov. 2019, 14:08
tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
Cela ne veut rien dire une ligue "semi-fermée", ... dans une compétition, il y a :

- soit un système de montée / descente (quelque soit les critères sportifs, financiers ou la combinaison des deux) , c'est ouvert !
- soit pas de montée / descente , c'est fermé !

Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :
- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :
- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
Alors comment tu définis le système Suisse ?
Sur les 19 dernière saisons en Suisse , c'est à dire depuis 2000/2001, il y a eu 17 saisons avec des barrages LNA/LNB qui viennent après la poule de relégation LNA et seulement 2 pour lesquelles les candidats ne satisfaisaient pas à tous les critères extra-sportifs. Donc pour moi, en Suisse, c'est une ligue ouverte ! C'est finalement quasiment le même système qu'en France, sauf qu'il y a une série de promotion/relégation entre le dernier de LNA et le vainqueur de LNB !
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 06 nov. 2019, 22:47

tempest a écrit :
06 nov. 2019, 21:16
shofman a écrit :
06 nov. 2019, 14:08
tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
Cela ne veut rien dire une ligue "semi-fermée", ... dans une compétition, il y a :

- soit un système de montée / descente (quelque soit les critères sportifs, financiers ou la combinaison des deux) , c'est ouvert !
- soit pas de montée / descente , c'est fermé !

Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :
- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :
- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
Alors comment tu définis le système Suisse ?
Sur les 19 dernière saisons en Suisse , c'est à dire depuis 2000/2001, il y a eu 17 saisons avec des barrages LNA/LNB qui viennent après la poule de relégation LNA et seulement 2 pour lesquelles les candidats ne satisfaisaient pas à tous les critères extra-sportifs. Donc pour moi, en Suisse, c'est une ligue ouverte ! C'est finalement quasiment le même système qu'en France, sauf qu'il y a une série de promotion/relégation entre le dernier de LNA et le vainqueur de LNB !
y'a qunas meme une diff majeure, on le sait avant, pas apres....
en france un club et relegué, un autre monte, puis apres on regarde si ca le fait.

entre temps les clubs ont recruté pour la div prevue, c'est un vrai bordel quand quelque chose torune pas rond
shofman
Benjamin
Benjamin
Messages : 399
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 9 fois
A été remercié : 8 fois

Message non lu 06 nov. 2019, 23:47

benoit a écrit :
06 nov. 2019, 22:47
tempest a écrit :
06 nov. 2019, 21:16
shofman a écrit :
06 nov. 2019, 14:08


Alors comment tu définis le système Suisse ?
Sur les 19 dernière saisons en Suisse , c'est à dire depuis 2000/2001, il y a eu 17 saisons avec des barrages LNA/LNB qui viennent après la poule de relégation LNA et seulement 2 pour lesquelles les candidats ne satisfaisaient pas à tous les critères extra-sportifs. Donc pour moi, en Suisse, c'est une ligue ouverte ! C'est finalement quasiment le même système qu'en France, sauf qu'il y a une série de promotion/relégation entre le dernier de LNA et le vainqueur de LNB !
y'a qunas meme une diff majeure, on le sait avant, pas apres....
en france un club et relegué, un autre monte, puis apres on regarde si ca le fait.

entre temps les clubs ont recruté pour la div prevue, c'est un vrai bordel quand quelque chose torune pas rond
C'est exactement ça pour moi une ligue semi-fermée : il n'y pas que le sportif qui compte, et on le planifie.
tempest
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2259
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A remercié : 19 fois
A été remercié : 21 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 01:31

benoit a écrit :
06 nov. 2019, 22:47
tempest a écrit :
06 nov. 2019, 21:16
Sur les 19 dernière saisons en Suisse , c'est à dire depuis 2000/2001, il y a eu 17 saisons avec des barrages LNA/LNB qui viennent après la poule de relégation LNA et seulement 2 pour lesquelles les candidats ne satisfaisaient pas à tous les critères extra-sportifs. Donc pour moi, en Suisse, c'est une ligue ouverte ! C'est finalement quasiment le même système qu'en France, sauf qu'il y a une série de promotion/relégation entre le dernier de LNA et le vainqueur de LNB !
y'a qunas meme une diff majeure, on le sait avant, pas apres....
en france un club et relegué, un autre monte, puis apres on regarde si ca le fait.

entre temps les clubs ont recruté pour la div prevue, c'est un vrai bordel quand quelque chose torune pas rond
Oui, enfin c'est "border line" quand même parce que sur les 2 cas :

en 2018/2019 : Il n'y aura pas de barrage de promotion/relégation cette année! Langenthal, champion de Swiss League, a annoncé qu'il renonçait à affronter Rapperswil qui patinera donc toujours en National League la saison prochaine.
Langenthal ne peut pas se permettre, en raison d'infrastructures insuffisantes pour la 1re division, de postuler à une promotion. "Monter pour ne faire que de la figuration, il n'en est pas question", écrit Gian Kämpf, le président du conseil d'administration du club bernois. Des raisons financières ont également été invoquées. (ANNONCE LE 05/04/2019 soit juste avant le début du barrage)
en 2015/2016 : Le HC Ajoie a gagné la LNB mais n'avait pas déposé de dossier , cependant on ne sait pas si les autres en avait déposé , cependant en finale ils avaient battu Rapperswill qui est monté 2 ans plus tard et qui est toujours en LNA.

Donc, à mon avis, cela reste quand même, à l'arrache, en sachant que Langenthal qui a refusé l'année dernière a joué plusieurs fois en LNA durant les dernières années !
shofman
Benjamin
Benjamin
Messages : 399
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 9 fois
A été remercié : 8 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 08:31

Certes mais le choix du club de dire ""Monter pour ne faire que de la figuration, il n'en est pas question" est tout à fait pertinent à mon sens...
Chez nous, tu penses pas qu'il vaudrait mieux jouer le haut du classement de D1 plutôt que de prendre une taule à chaque match en Magnus ?
En tant que supporter, je préfère largement rester en D1 dans ce cas...

Je serai curieux de voir le bilan financier de Briançon à la trêve pour comparer avec la saison dernière.
Lame Aesir
Senior D1
Senior D1
Messages : 3355
Enregistré le : 22 avr. 2015, 13:55
A remercié : 17 fois
A été remercié : 29 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 09:50

shofman a écrit :
06 nov. 2019, 14:08
tempest a écrit :
05 nov. 2019, 10:22
shofman a écrit :
05 nov. 2019, 07:59
Ok alors voyons les choses autrement : l'intérêt d'une ligue semi fermée permettrait à un club comme Strasbourg avec ses moyens d'être en bas du classement de Magnus (sur le papier bien sûr). Puisque pas de descente, pas de risques.
Le club forme des jeunes, qui se frottent à des joueurs de Magnus étrangers, et sur une génération dorée, nous fait une saison de fou.

A priori, ça va bien dans le sens de la fédé, qui veut faire monter le niveau des joueurs français ?
Cela ne veut rien dire une ligue "semi-fermée", ... dans une compétition, il y a :

- soit un système de montée / descente (quelque soit les critères sportifs, financiers ou la combinaison des deux) , c'est ouvert !
- soit pas de montée / descente , c'est fermé !

Le jour ou dans le monde idéal du hockey français, il y aura :

- Angers, Amiens, Bordeaux, Cergy, Epinal, Gap, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen en MAGNUS (les grands potentiels de capacité, mais pas forcément des potentiels économiques (Gap, Epinal)) !

Il restera alors 2 places à pourvoir , c'est pas beaucoup, pour lesquelles pourront se battre :

- Chamonix, Mont-Blanc, Mulhouse, Briançon, Strasbourg, Tours, Dunkerque, Anglet, .... et ceci sans compter les nouvelles installations potentielles dans des villes sans hockey actuellement (Lille, Saint-Etienne, ....)
Alors comment tu définis le système Suisse ?
Pour ma part, je pensais plutôt au système finlandais. Mais ce ne serait à priori pas applicable en France.
Sonata
Minime
Minime
Messages : 721
Enregistré le : 20 nov. 2012, 23:03
Localisation : Marseille
A remercié : 2 fois
A été remercié : 5 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 11:49

Pour moi le vrai problème c'est que pour une D1 qui tourne pas trop mal, il n'y a aucun intérêt à monter en LM.
- Budget à revoir au double
- Matchs en semaine
- Contraintes administratives plus importantes
Tout ça pour ne rien y gagner en visibilité ou médiatisation.
Image
Image
NatiSWITZERLAND
Moustique
Moustique
Messages : 18
Enregistré le : 30 août 2015, 14:53
Localisation : Near Lausanne
A été remercié : 1 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 12:37

Sonata a écrit :
07 nov. 2019, 11:49
Pour moi le vrai problème c'est que pour une D1 qui tourne pas trop mal, il n'y a aucun intérêt à monter en LM.
- Budget à revoir au double
- Matchs en semaine
- Contraintes administratives plus importantes
Tout ça pour ne rien y gagner en visibilité ou médiatisation.
A mon avis la d1 financierement est bcp plus rentable que la ligue magnus, les petite ville n ont rien a gagner a evoluer en haut popuyr esperer rien du tous
Image
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 13:31

Lame Aesir a écrit :
07 nov. 2019, 09:50


Pour ma part, je pensais plutôt au système finlandais. Mais ce ne serait à priori pas applicable en France.
et c'est quoi le systeme finlandais ? :mrgreen:
Athanadoc
Benjamin
Benjamin
Messages : 215
Enregistré le : 14 mars 2007, 21:06
A remercié : 6 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 14:19

Sonata a écrit :
07 nov. 2019, 11:49
Pour moi le vrai problème c'est que pour une D1 qui tourne pas trop mal, il n'y a aucun intérêt à monter en LM.
- Budget à revoir au double
- Matchs en semaine
- Contraintes administratives plus importantes
Tout ça pour ne rien y gagner en visibilité ou médiatisation.
Bien d'accord.
La problématique s'est posée chez nous avec le départ de Basile,
et nous sommes nombreux à penser qu'une descente en D1 ne serait pas une si grande catastrophe que ça. C'est en tout cas bien plus enviable que de couler le club pour rester en Magnus coûte que coûte.

La D1 c'est :
- moins de contraintes administratives et des finances plus modestes
- des matchs le mardi et le samedi, jours où tu remplis plus facilement la patinoire
- la possibilité de faire jouer des gars du crû plus facilement si le club est formateur
- un intérêt sportif certain, liée à une incertitude sur l'équipe championne (parce que Rouen ou Grenoble chaque année, bof...)
- moins de risque de te prendre piquette sur piquette, comme Briançon actuellement
- pour l'exemple haut-alpin, un intéret médiatique presque équivalent (l'année dernière, le Dauphiné Libéré couvrait de manière à peu près équilibré Gap et Briançon malgré la différence de division, Idem pour Alpes 1 la radio locale)

Bref, c'est finalement pas la mort (et c'est probablement où on finira, avec Briançon, dans quelques temps, vu qu'on est trop stupide pour s'entendre... :faché: )
Image
tempest
Junior Elite
Junior Elite
Messages : 2259
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A remercié : 19 fois
A été remercié : 21 fois

Message non lu 07 nov. 2019, 14:34

benoit a écrit :
07 nov. 2019, 13:31
Lame Aesir a écrit :
07 nov. 2019, 09:50


Pour ma part, je pensais plutôt au système finlandais. Mais ce ne serait à priori pas applicable en France.
et c'est quoi le systeme finlandais ? :mrgreen:
C'est une ligue qui a été fermée , puis ré-ouverte et re-fermée et maintenant elle est fermée sportivement mais ouverte administrativement si il y a des clubs de MESTIS qui veulent monter, ils peuvent faire acte de candidature et le board de la SM-liiga décide ou non de leur promotion !!!

Du coup, maintenant la SM-liiga se joue à 15, le Mestis se joue à 12 et cela n'empêche pas d'avoir des faillites dans les 2 divisions (ESPOO Blues en Liiga et divers en Mestis) .... Mais je ne vais pas rentrer dans le détail du système Finlandais puisque les clubs sont tous propriétaires d'une partie de la société qui gère la ligue, il y a des droits TV, etc, .....
Diablotin05
Moustique
Moustique
Messages : 24
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 1 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 08 nov. 2019, 11:09

Athanadoc a écrit :
07 nov. 2019, 14:19
Sonata a écrit :
07 nov. 2019, 11:49
Pour moi le vrai problème c'est que pour une D1 qui tourne pas trop mal, il n'y a aucun intérêt à monter en LM.
- Budget à revoir au double
- Matchs en semaine
- Contraintes administratives plus importantes
Tout ça pour ne rien y gagner en visibilité ou médiatisation.
Bien d'accord.
La problématique s'est posée chez nous avec le départ de Basile,
et nous sommes nombreux à penser qu'une descente en D1 ne serait pas une si grande catastrophe que ça. C'est en tout cas bien plus enviable que de couler le club pour rester en Magnus coûte que coûte.

La D1 c'est :
- moins de contraintes administratives et des finances plus modestes
- des matchs le mardi et le samedi, jours où tu remplis plus facilement la patinoire
- la possibilité de faire jouer des gars du crû plus facilement si le club est formateur
- un intérêt sportif certain, liée à une incertitude sur l'équipe championne (parce que Rouen ou Grenoble chaque année, bof...)
- moins de risque de te prendre piquette sur piquette, comme Briançon actuellement
- pour l'exemple haut-alpin, un intéret médiatique presque équivalent (l'année dernière, le Dauphiné Libéré couvrait de manière à peu près équilibré Gap et Briançon malgré la différence de division, Idem pour Alpes 1 la radio locale)

Bref, c'est finalement pas la mort (et c'est probablement où on finira, avec Briançon, dans quelques temps, vu qu'on est trop stupide pour s'entendre... :faché: )
Bien d'accord avec vos analyses. Je ne dirais pas que je regrette que Briançon soit remonté en Magnus mais la D1 était très très bien adapté à notre club ( Briançon ). En 3 années de D1 je me suis bien "régalé" avec un championnat serré, du spectacle, des matches sympas, une quasi-incertitude à chaque match. On avait un budget de 800 000 euros qui nous permettait de jouer le haut de tableau de D1 chaque saison donc sportivement c'était intéressant. On dégageait un excédent financier chaque saison. On joue tous les 15 jours à domicile le samedi soir à 20h30 on remplissait correctement René Froger. Et comme tu l'as dis la couverture des médias locaux presse et radio ( Dauphiné Liberé, Alpes 1, Radio Imagines... ) est quasi-identique.
Là on Magnus c'est trop haut pour nous. Nos structures ne suivent pas. On est à la rue dans plein de domaines. Je ne parle pas seulement sur la glace mais en dehors. On a qu'une seule personne salariée pour le coté administratif. Tout le monde est bénévole et fait tourner le club en plus de leur emplois respectifs. Il n'y a quasiment aucune animation à René Froger, l'entrée des joueurs n'est jamais mise en scène c'est d'une tristesse. La communication est limitée et réduite : aucune comm sur les blessés, aucun article de présentation, aucun compte-rendu écrit d'après-match, aucune interview vidéo/réactions d'après match, pas de reportages photos sur les matches à domicile... En D1 ça passe encore mais en Magnus ça fait vraiment pas pro et quand je vois le travail des autres clubs à budget quasi-équivalent ( Chamonix, Anglet...) j'ai un peu "honte" de l'image que l'on renvoi.
Supporter des Diables Rouges de Briançon
Avatar du membre
Reggie
Minime
Minime
Messages : 526
Enregistré le : 10 août 2004, 13:23

Message non lu 08 nov. 2019, 13:24

Oui mais je dirais que tout cette structuration prend du temps, que les choses ne se font pas du jour au lendemain… Du coup il n'y a vraiment pas de quoi avoir honte ! Il faut juste bien prendre conscience du boulot qu'il reste à faire, et se retrousser les manches…
Mais où qu'elles sont les gazelles ?
loule
MVP
MVP
Messages : 8063
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 6 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu 16 nov. 2019, 10:41

Arnaud76 a écrit :
21 oct. 2019, 21:19
whatptx a écrit :
19 oct. 2019, 10:16
shofman a écrit :
18 oct. 2019, 22:36


C'est qui les 4 joueurs sans club ?
bonvalot, miha stebih, dominic zombo, kyle essery, julien burgert
Delemps aussi, non ? je pense que les 4 auquel Bonvalot fait allusion sont Delemps, Burgert, Essery et lui.
Burgert jouera à nouveau ce soir. Pour Strasbourg.

Source: https://www.dna.fr/sport/2019/11/16/bur ... our-au-jeu
Répondre