Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Ligue Magnus 2019-2020

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7682
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 85 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 03 mars 2020, 00:22 En fait la question c'est es ce que aménager le calendrier de la Ligue Magnus pour éviter de couler les clubs est compatible avec l EDF ?
Encore une fois faux problème : le calendrier n'impose pas aux équipes de mettre 60% de leur budget dans la masse salariale du club au seul profit de la recherche de résultats au niveau pro.

Une équipe ne peut devenir rentable que parce qu'elle est structurée et son budget maitrisé/équilibé !

Ce n'ai pas de la faute au calendrier si de trop nombreux mégalo ou mauvais gestionnaires ont sévi en LM ses 5 à 6 dernières années.


Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8357
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 23 fois
A été remercié : 45 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:54 Ce n'ai pas de la faute au calendrier si de trop nombreux mégalo ou mauvais gestionnaires ont sévi en LM ses 5 à 6 dernières années.
Pas de la faute du calendrier. Mais un peu (beaucoup) de la faute de la fédé quand même qui a trop laissé faire en se contentant de petites tapes sur les doigts au lieu de sanctions plus dissuasives (cf. les exemples récents d'Epinal et Lyon par exemple).
FredP
Junior
Junior
Messages : 1679
Enregistré le : 21 avr. 2010, 23:01
A remercié : 20 fois
A été remercié : 6 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:54 (...)
Ce n'ai pas de la faute au calendrier si de trop nombreux mégalo ou mauvais gestionnaires ont sévi en LM ses 5 à 6 dernières années.
Que sur ces 5-6 dernières années ? t'es sûr ? :hehe:
Au bas mot, j'aurais parlé de 3 décennies moi...
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7682
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 85 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

FredP a écrit : 03 mars 2020, 10:00
lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:54 (...)
Ce n'ai pas de la faute au calendrier si de trop nombreux mégalo ou mauvais gestionnaires ont sévi en LM ses 5 à 6 dernières années.
Que sur ces 5-6 dernières années ? t'es sûr ? :hehe:
Au bas mot, j'aurais parlé de 3 décennies moi...
Ce n'est pas faux... mais je voulais y allait plus doucement sur la charge ! :mrgreen:

Et puis ne pas trop passé pour un vieux c*n... car entre nous, il n'y a que des vieux qui peuvent se souvenir de ce qui se passait déjà dans les années 90 (à l'autre siècle... et millénaire.... :mdr1: ).
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
vino_93
Benjamin
Benjamin
Messages : 244
Enregistré le : 10 sept. 2016, 12:50
A remercié : 57 fois
A été remercié : 10 fois

Message non lu

PLF80 a écrit : 02 mars 2020, 23:43
lanarre a écrit : 02 mars 2020, 23:10 Et le hockey n'est pas la seule discipline "collective" dans ce cas : le Volley et ses résultats probants sur la scène internationale avec l'EDF a un championnat pas bien mieux portant que celui de LM.
Ce qui montre bien que même en cas de succès, l'EDF d'une discipline sportive discrète et peu médiatisée n'est pas forcément un gage de réussite ou de renforcement pour les championnats nationaux.

Franchement, est-ce que les championnats de hand, de basket ou volley ont véritablement bénéficié des résultats de leurs équipes nationales ? Quel a été leur impact sur le développement de ces championnats ? Y a-t-il eu un boom au niveau des licences ? Est-ce que le degré de médiatisation a augmenté ?

En fait quand on dit que la formation/le championnat doit être au service de l'EDF et inversement, c'est vrai. Sauf que l'un de va pas servir les intérêts de l'autre de la même manière. L'EDF peut servir de vitrine globale à l'échelle nationale et évoquer un intérêt (ou au pire la curiosité) du public pour le hockey alors que la formation et le championnat vont plutôt préparer et affûter les joueurs pour nourrir l'EDF. Un beau cycle de la vie en somme :cote:
Très clairement oui pour le hand et le basket.
Le championnat de hand est ajd le meilleur d'Europe selon le ranking EHF. C'était trèèèès loin d'être le cas par le passé. Il y a 20 ans, il n'était que 10ème. Après, il a réussi à monter un peu, autour de la 5ème place, mais on restait à des années lumières des ligues allemandes et espagnoles (on avait un bon club, guère plus). Désormais, notre championnat est une référence en Europe.
La ligue s'est développée, investissant dans de meilleures salles, ayant désormais une diffusion TV, ayant plus de moyens financiers. Les budgets ont grossi. Il y a 4 clubs au dessus des 7M d'euros de budget ajd, contre 0 il y a 10 ans (le plus gros de l'époque était alors à 4,2M; ajd la moitié de la ligue est à ce niveau).
Après, le championnat reste encore un peu fébril en bas de classement, avec de petites salles. Mais la croissance est tjrs en cours.

Pour le basket, on est clairement encore sur un développement en cours, mais ça arrive. Plusieurs salles arrivent, dont certaines vraiment grosses (Orléans, Dijon, Boulogne Billancourt, Reims, Poitiers, Paris, Quimper, Caen, Saint-Chamond, Evreux, Chartres, agrandissement à Strasbourg, projet du parc OL pour l'ASVEL pour les principaux projets pros). Ces projets montrent une vrai vitalité du basket pro français, et la ligue française devrait à terme réussir à s'élever à un meilleur niveau. On rejoindra peut-être pas les géants européens avec leurs salles digne de la NBA, mais on devrait s'affirmer comme une ligue bien plus solide.

Pour le volley, c'est différent. Bien que pro, le sport reste amateur dans sa façon de penser. On est sur du sport pro subventionné plus que sur un vrai business modèle digne de ce nom ... et les succès du volley français sont plus récents. Et les contraintes télévisuelles, avec des matchs aux horaires de fin flous, font que le sport reste bouder des télés sauf très gros événements. Ca pourrait changer ...


Bon après les arguments ont bien été exposés ici, on sait que le hockey a un déficit structurel majeur par rapport aux autres disciplines. Néanmoins, le seul moyen de percer un peu serait d'avoir quelques bons résultats, comme par exemple une belle perf olympique. Je pense que le public français comprendra bien aisément qu'on ne peut pas taper la Suède, la Finlande ou le Canada. Mais on peut s'enthousiasmer pour une équipe qui a du coeur et qui sort ses tripes face aux géants :super:
D'ici là, il faut investir dans la formation, car il n'y a que comme ça que l'EDF peut progresser. Et s'assurer d'avoir suffisament de bastions locaux, de belles équipes pros, de villes derrière leur club. Pour être prêt le jour où le "grand soir" va arriver (s'il arrive un jour) ::d
Ajd, on est pas si mal. La ligue pro tourne. On y fait pas fortune, mais on y joue plutôt correctement. Economiquement, ça tourne. Comme toutes les petites ligues pros, y a un peu de casse ... Et le réseau de patinoires adaptées au sport pro s'est constamment amélioré ces dernières années, de nouveaux vont arriver. "Y a plus qu'à" intensifier la formation ...
PLF80 a écrit : 02 mars 2020, 23:43 Le problème c'est que votre raisionnement pour la plupart, indique qu'il n'y a qu'un seul chemin vertueux possible :
Médiatisation -> Engouement populaire -> Hausse de l'intérêts des sponsors -> Ligue Magnus financièrement plus fort donc attractive sportivement parlant -> EDF de plus en plus puissante -> formation plus qualitative

La dernière discipline à avoir massivement raisonné comme ça, c'est le rugby avec son Top14 'entre 2000 et 2015. On a vu le résultat : aujourd'hui, le Top14 n'est plus un championnat dominant, et le XV a sacrément dégringolé dans la hiérarchie mondiale (même s'il y a du mieux depuis 9 mois).
Le Top 14 est le parfait exemple que la santé financière d'une ligue ne rejaillit pas nécessairement sur la santé globale du sport ... à vouloir se payer des stars étrangères, il est certes vite monter dans le buzz médiatique. Mais ce budget allouer aux stars ne l'a plus été à la formation. L'EDF s'est cassée la figure, le grand public a décroché, et le Top 14 a fait de moins en moins rêver en dehors des territoires rugbystiques.
"Heureusement" la FFR a bien réagit avec les JIFF. En contraignant les clubs à la formation, elle a redonné un coup de boost à l'EDF, et l'enthousiasme repart. Même les résultats des clubs ont fini par s'améliorer sur la scène européenne, avec un retour en grâce cette année.
Et les centres de formations ne sont pas loin d'être ajd les meilleurs du monde ...

Cela étant, le cas récent du Top 14 n'est pas super instructif pour le hockey. Le Top 14 est devenu ce qu'il est parce qu'à une époque (où il ne s'appelait pas encore Top 14), il a su former de bons athlètes, formant le succès de l'EDF, qui a ensuite ruisseler sur les clubs qui se sont professionalisés il n'y a finalement pas si longtemps que ça.
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7682
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 85 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

loule a écrit : 03 mars 2020, 09:46
lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:54 Ce n'ai pas de la faute au calendrier si de trop nombreux mégalo ou mauvais gestionnaires ont sévi en LM ses 5 à 6 dernières années.
Pas de la faute du calendrier. Mais un peu (beaucoup) de la faute de la fédé quand même qui a trop laissé faire en se contentant de petites tapes sur les doigts au lieu de sanctions plus dissuasives (cf. les exemples récents d'Epinal et Lyon par exemple).
Je suis entièrement d'accord avec toi sur ce point : si la FFHG a un principal tort, ce de n'avoir pas été plus sévère vis-à-vis de certains dirigeants "margoulins".
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
Diablotin05
Poussin
Poussin
Messages : 148
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 5 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu

@lanarre

Je suis d'accord avec toi sur les dérives financières mais mon analyse excluait justement les clubs tombés pour causes de déboires financières. Sans vouloir faire du cas par cas, Gap doit réduire la voilure car ils ont de plus en plus de mal à suivre, Anglet s'inquiète à la suite de la perte d'un gros sponsor, Cham / Nice ça tient tout juste mais jusqu'à quand ? , Briançon on est pas bien et sauf erreur ce ne sont pas des clubs avec des mégalos financiers ( pour reprendre ton expression ) à leur tête.
Donc après s'il on veut rester aveugle à propos de cette formule actuelle qui ne fonctionne pas ( sauf pour les 4 gros ) et bien tant pis on verra les dégâts plus tard quand les clubs ne pourront plus suivre et tomberont progressivement et qu'ils ne restera que 6 clubs ( comme à la toute fin des années 90 - début des années 2000 ).
Autre argument de cette aberration : la Fédé impose aux clubs des contrats allant jusqu'à fin avril et met, à cause de sa formule, la moitié des clubs en vacances fin février ou début mars.

Moi je proposais une solution intermédiaire et d'équilibre. Tu rallonges la saison de 2 ou 3 semaines, tu réduit le nombre de semaines à 3 matches avec beaucoup de plus de semaines à 2 matches en remettant le plus de matches le samedi : le samedi tu remplie toujours ta patinoire. Le public suit car davantage dispo et des dépenses pour les supporters davantage reparties.
Et tu n'impactes pas beaucoup l'EDF puisque de toute façon les 2-3 premières de préparation ne servent pas beaucoup avec un groupe qui n'ira pour la plupart pas au Mondial et un paquet de joueurs encore engagé ailleurs. Je me souviens d'un France-Russie à Amiens en début de prépa ces dernières saisons ( je ne me rappelle plus la date exactement ) avec un groupe où seulement 1 ou 2 joueurs ont fini aux Mondiaux.

Concernant ta remarque sur la masse salariale, je ne te rejoins pas. Tu es obligé de mettre une bonne partie de ton budget dans la masse salariale sinon t'es pas compétitif. T'as vue ce que cela a donné chez nous Briançon avec notre petit budget : une équipe de niveau D1 pas au niveau alors si on applique ton raisonnement à d'autres clubs t'imagines le niveau. Si demain Cham, Anglet... réduisent leur masse salariale ils vont aligner une équipe encore moins compétitive qu'ils n'ont aujourd'hui et tu vas continuer à creuser le niveau en Magnus. Et puis vas expliquer à ton public, tes partenaires tes sponsors que tu réduit ta masse salariale pour pérenniser le club mais que tu abandonne tout ambition sportive pour végéter à la 9-10e place : si le but c'est de pérenniser le club en Magnus pour 10 ou 20 ans mais qu'en contre partie tu te fais chier chaque saison à jouer la 9e-10e place car ta masse salariale réduite ne te permet plus de jouer les play-offs tu vas vite perdre une partie de ton public et sponsors donc...
Supporter des Diables Rouges de Briançon
PLF80
Cadet
Cadet
Messages : 1433
Enregistré le : 23 févr. 2015, 15:52
A remercié : 51 fois
A été remercié : 130 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:47 Pourtant des exemples de joueurs formés en France et n'ayant quasiment pas fait leurs armes dans la feu Elite, ou le Super 16 ou la LM, il y a en a... :0
Il y en a mais pas pléthore non plus. Les joueurs qui partent à l'étranger immédiatement après leur formation en France, voire même ceux qui se forment directement à l'étranger, restent rares. Trop rares pour que l'on compte sur eux pour avoir une EDF à peu près potable.
lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:47 La Magnus peut se développer sans que cela ait des impacts positifs sur la formation (qui ne commence pas au stade professionnel mais bien avant).
Oui je sais. D'ailleurs pour répondre à ta première remarque je discerne très bien la formation de la Magnus. La formation consiste selon moi en l'apprentissage des bases techniques et tactiques du hockey dès le plus jeune âge jusqu'à l'âge de 20 ans. La Magnus est un championnat élite qui, au pire, complète dans un sens la formation des joueurs.
lanarre a écrit : 03 mars 2020, 00:47 Et l'inverse est tout aussi vrai : la France peut former jusqu'en U20 de très bons joueurs et ne jamais en profiter dans son championnat domestiques (l'appel de la NHL/AHL, KHL, SHL, SM Ligaa, DEL, LNA, ... faisant la différence auprès des jeunes talents).
Oui... Mais encore une fois ça reste rare.
lanarre a écrit : 02 mars 2020, 23:10 Le problème c'est que votre raisionnement pour la plupart, indique qu'il n'y a qu'un seul chemin vertueux possible :
Médiatisation -> Engouement populaire -> Hausse de l'intérêts des sponsors -> Ligue Magnus financièrement plus fort donc attractive sportivement parlant -> EDF de plus en plus puissante -> formation plus qualitative
Bah je ne trouve pas cela forcément plus déconnant que de compter sur une EDF dont on sait qu'elle n'aura jamais le 100ème du palmarès de l'EDF de hand ou de volley.

Je ne dirais pas que c'est la seule solution pour améliorer le hockey en France, mais ça demeure en tout cas à ce jour l'axe de travail le plus pertinent sur lequel mutualiser tous les efforts.

Qu'est-ce qui a changé après le quart en 1992 ? Bah pas grand chose, ce fut même la décennie où plusieurs clubs ont dû mettre la clé sous la porte, donc retour à la case départ. Quid du quart au Mondial 2014 ou même de l'honorable 5e place au Mondial à domicile ? Je ne pense pas que ça ait changé grand chose.
En revanche le passage à 44 matches a permis d'intensifier le rythme et donc de renforcer la compétitivité. C'est pas moi qui le dis, ce sont les joueurs eux-mêmes ! Certains joueurs qui évoluent en EDF depuis plusieurs années (et qui donc peuvent faire la comparaison) ont déclaré sentir la différence. Et ceux qui évoluent à l'étranger approuvent. Donc on voit bien que c'est là qu'il faut concentrer une majeure partie des efforts.
lanarre a écrit : 02 mars 2020, 23:10 La dernière discipline à avoir massivement raisonné comme ça, c'est le rugby avec son Top14 'entre 2000 et 2015. On a vu le résultat : aujourd'hui, le Top14 n'est plus un championnat dominant, et le XV a sacrément dégringolé dans la hiérarchie mondiale (même s'il y a du mieux depuis 9 mois).
Pas le meilleur exemple. Le Top 14 a fait la part belle aux étrangers pour augmenter le niveau général du championnat et accessoirement attirer plus de sponsors/public, au détriment des joueurs locaux qui ont vu leur temps de jeu chuter.
lanarre a écrit : 02 mars 2020, 23:10 Je pense (et c'est l"idée que j'ai toujours défendu depuis 20 ans) que le chemin vertueux (celui imprunté par le hand depuis la fin des années 80, par le basket depuis la fin des années 90 et par le volley depuis la fin des années 2000) c'est :
structuration des clubs autour de la formation -> formation en progression -> EDF de plus en plus puissante -> résultats internationaux possibles -> rejaillissement médiatique ou populaire éventuel sur la Ligue Magnus (et par effet "boule de neige" : boom des licenciers, ...)

La France n'est pas une terre de hockey sur glace (et je doute qu'elle ne le soit fondamentalement un jour).

Pour rendre cette discipline plus attractive, il faut arriver à obtenir des résultats avec les faibles moyens dont la discipline dispose... et arrêter de fantasmer une médiatisation improbable qui mécaniquement tirerait le hockey français vers le haut.
Sauf que le lien direct "formation en progression -> EDF de plus en plus puissante" me paraît précipité. Une formation même au top du top ne va pas automatiquement générer des joueurs prêts pour l'EDF, le passage par un championnat élite me semble indispensable avant de penser à l'EDF. Alors à moins qu'on forme des joueurs tellement bons qu'ils vont tous aller à l'étranger... Et encore, quand bien même ça arriverait, bah ça ne serait pas tellement bénéfique pour notre championnat pour le coup.

Tu l'as dit toi-même, la France n'est pas et ne sera certainement jamais un pays de hockey. Donc on ne sera jamais dans le cas du Canada ou de la Suède, où les joueurs dès la fin de leur formation sont déjà prêts à rejoindre les meilleures ligues.

Comme je l'ai dit précédemment sur ce topic, j'ai connu des gens qui ne connaissaient strictement rien au hockey et qui se sont pris de passion pour cette discipline lors des JO à Sotchi. Juste en regardant un ou deux matches. Et alors même que l'EDF n'y était pas ! Sachant que je n'avais jamais eu l'occasion d'en parler avec eux. Ca peut paraître un cas isolé mais je me souviens que lors des JO à Sotchi le hockey avait fait de bons scores d'audience en France. Comme quoi le hockey séduit... C'est juste qu'en France le foot et consorts passeront toujours avant, pop culture nationale oblige.

Bref tout ça pour dire que l'EDF n'est pas un facteur de "popularisation" plus que ça. Et puis de là à ce qu'elle obtienne des résultats... Parce que pour attiser l'intérêt du public ou de sponsors pour le hockey de manière plus "massive", il faudrait bien plus qu'un quart de finale tous les 10 ans...

Là où je te rejoins, c'est qu'il y a un travail considérable à accomplir autour de la formation, aussi bien structurels que financiers et même humains.
Image
Image
Avatar du membre
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2927
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 6 fois
A été remercié : 98 fois

Message non lu

j'ai pas l'impression que les gens disent "on se fout de l'edf" ni "faut tout miser sur le championnat"

mais qu'on peut peut etre trouver un juste milieu
qu'ajd tous les clubs de magnus ne sont pas en capacité de bien vivre les 44 matchs dans la formule tel qu'elle est faite
que tout miser sur l'EDF en lui laissant des plages de préparation énorme c'est peut etre pas la bonne solution.

tous les clubs ne sont pas grenoble ou rouen, dans une moindre mesure angers ou amiens. Tous n'ont pas les patinoires adaptés pour avoir les rentrées d'argent (en ticket et en partenaire) adequate. On voit bien que quasiment toute la 2eme moitié du championnat survie plus que ne vie en magnus (Anglet, Briancon, Chamonix, Gap, Mulhouse, Nice, dans une moindre mesure Bordeaux)

On voit également l'apport des structures pour les clubs. Suffit de voir Angers avec l'arrivée de sa nouvelle enceinte...

C'est pour ca que je militais pour une ligue plus fermée. On demande a des clubs avec des budgets tres restreint de faire plus de formation ? Pk ? la formation ca coute cher, et ca rapporte rien. Encore plus pour ces petits clubs qui n'ont pas les moyens financiers de retenir un bon joueur. Imaginons qu'on forme un super talent, on a pas les moyens de s'alligner sur les gros qui vont lui proposer un truc des lors qu'il aura percé.

Vous croyez qu'au foot les clubs forment pour la beauté du geste ? Ils forment juste parcequ'ils esperent créer des super joueurs qui vont leur apporter sportivement pendant quelques années, puis un gros cheque quand un plus riche voudra d'eux....

Au moins avec une ligue fermée, les clubs seraient moins tentés de tout mettre en masse salariale.

dans tous les cas, je continue a penser qu'en l'etat du hockey francais, l'attrait local des clubs amene bien plus de monde au hockey que l'EDF. Et que donc la fédé devrait mettre un peu d'eau dans son vin pour aider les clubs a grandir.
Avatar du membre
Diablotin05
Poussin
Poussin
Messages : 148
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 5 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu

benoit a écrit : 03 mars 2020, 16:22 j'ai pas l'impression que les gens disent "on se fout de l'edf" ni "faut tout miser sur le championnat"

mais qu'on peut peut etre trouver un juste milieu
qu'ajd tous les clubs de magnus ne sont pas en capacité de bien vivre les 44 matchs dans la formule tel qu'elle est faite
que tout miser sur l'EDF en lui laissant des plages de préparation énorme c'est peut etre pas la bonne solution.

tous les clubs ne sont pas grenoble ou rouen, dans une moindre mesure angers ou amiens. Tous n'ont pas les patinoires adaptés pour avoir les rentrées d'argent (en ticket et en partenaire) adequate. On voit bien que quasiment toute la 2eme moitié du championnat survie plus que ne vie en magnus (Anglet, Briancon, Chamonix, Gap, Mulhouse, Nice, dans une moindre mesure Bordeaux)

On voit également l'apport des structures pour les clubs. Suffit de voir Angers avec l'arrivée de sa nouvelle enceinte...

C'est pour ca que je militais pour une ligue plus fermée. On demande a des clubs avec des budgets tres restreint de faire plus de formation ? Pk ? la formation ca coute cher, et ca rapporte rien. Encore plus pour ces petits clubs qui n'ont pas les moyens financiers de retenir un bon joueur. Imaginons qu'on forme un super talent, on a pas les moyens de s'alligner sur les gros qui vont lui proposer un truc des lors qu'il aura percé.

Vous croyez qu'au foot les clubs forment pour la beauté du geste ? Ils forment juste parcequ'ils esperent créer des super joueurs qui vont leur apporter sportivement pendant quelques années, puis un gros cheque quand un plus riche voudra d'eux....

Au moins avec une ligue fermée, les clubs seraient moins tentés de tout mettre en masse salariale.

dans tous les cas, je continue a penser qu'en l'etat du hockey francais, l'attrait local des clubs amene bien plus de monde au hockey que l'EDF. Et que donc la fédé devrait mettre un peu d'eau dans son vin pour aider les clubs a grandir.
Entièrement d'accord avec toi ! +1

Je te rejoins complétement sur la situation très fragile des clubs de la 2e moitié de tableau. Tu l'as très bien dis c'est de la survie et tous ces clubs ont du mal à faire face et pourtant la gestion est saine. Donc il faut faire quelque chose sinon les clubs vont tomber progressivement et les clubs de D1 ne sont légion à pouvoir prétendre à la Magnus.

Je suis persuadé qu'on peut trouver un terrain d'entente, un juste milieu entre un calendrier Magnus davantage adapté à tous les clubs sans trop pénalisé l'EDF. C'était le sens de mon analyse et de mes posts précédents.

Une ligue fermée je ne sais pas trop quoi en penser. Disons que les clubs pourraient choisir des politiques différentes sans risques de relégation et ainsi certains pourraient privilégier la formation ou aligner davantage de joueurs JFL. Le problème c'est l'absence de relégation/promotion qui empêche un renouveau et dans les autres sports français ça n'as pas répandu non plus. Et quid de la D1/D2/D3 ? Le champion de D1 fait quoi ? Interdit de monter car ligue Magnus fermée ? La motivation et la compétitivité vas en prendre un certain coup...

Mais si déjà on aménageait la formule actuelle pour aider les "petits" clubs sans trop pénalisé l'EDF ce serait déjà bien. As ton vraiment besoin d'une prépa d'1 mois et demi pour l'EDF sachant que les 2-3 premières semaines de prépa se font avec des joueurs qui ne vont pas au Mondial pour la plupart ? Pourquoi ne joue t-on pas pendant les trêves internationales ? C'est si dramatique que ça si les gros clubs dispute quelques matches sur 44 sans leur meilleurs éléments retenus en EDF ( et vu que ce seraient les gros clubs les plus impactés ce sont aussi eux qui sont les mieux armés pour avoir davantage de joueurs dans leur effectif - après tout le rugby fait comme ça ) ? Mis ça bout à bout on arrive quasiment à faire une formule à 44 matches à 2 matches par semaine avec retour des matches le samedi soir + diminution du nombre de matches à domicile par mois ( donc plus facile pour le public de venir donc patinoire mieux remplie donc recettes en hausse pour les clubs donc des clubs qui se portent mieux ).
Supporter des Diables Rouges de Briançon
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2570
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 43 fois

Message non lu

shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Il y a peut-être la psychose du Coronavirus qui freine les gens .... !!!
DJEFFI38
Junior
Junior
Messages : 1852
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 29 fois
A été remercié : 65 fois

Message non lu

Je continue de penser qu'il faut arrêter d'opposer EDF et clubs. L'une ne va pas sans l'autre et inversement mais il n'y a pas de règle.
Ce n'est pas parce qu'on a un championnat fort que l'équipe nationale sera automatiquement forte et il ya des exemples et contre exemple à foison dans tous les sports.
Et le meilleur exemple est le football où les 2 premières nations mondiales (Belgique et France) ont un championnat très médiocre depuis des lustres.
En rugby le Top14 est sans doute le meilleur championnat du monde depuis plus de 10 ans et notre EDF sort à peine la tête de l'eau.
En basket notre championnat est des plus médiocres en Europe et pourtant nous avons plethore de joueurs NBA et une EDF parmi les 4 ou 5 meilleures mondiales.
Il n'y a donc pas forcément de rapport de cause à effet mais il y a une constante qui n'est pas un hasard : la formation.
Si on regarde tous les meilleurs joueurs français de ces dernières années et notamment ceux qui jouent ou ont joué dans les grandes ligues étrangères depuis 20 ans, la grande majorité sort des centres de formation de Grenoble (Huet, Y et S.Treille, Meunier, Perret, Texier ...), Rouen (Bellemare, Roussel, Rech, Manavian ...), Amiens. Ce n'est pas non plus un hasard.

Maintenant, on peut toujours dire que les autres clubs n'ont pas les structures pour , mais qu'ont-ils fait pour y parvenir sinon de grands coups de bluff pour certains (Epinal, Lyon, Bordeaux à un degré moindre) avec des dirigeants qui ont eu les yeux plus gros que le ventre en mettant la charrue avant les boeufs ?
On peut toujours accuser la fédération de ne pas avoir été assez ferme, mais ce n'est pas elle qui élit les présidents de club ni elle qui fait les budgets et gère les finances.
Alors après, trop facile d'accuser un calendrier trop chargé, des déplacements trop grands ou dates de matchs non appropriés ... toutes les fédés de tous les pays sont confrontées aux mêmes problèmes et ce n'est pas la préparation de l'équipe nationale qui en est la cause.
Même si notre culture hockey n'est pas la même que celle des nations majeures en Europe, la problématique est la même et si la fédération est là pour établir les règles et gérer les compétitions nationales, ce n'est pas à elle de faire le boulot des clubs : la détection, la formation, la communication, la recherche des sponsors, les relations avec les municipalités.

Les clubs de Rouen ou Grenoble n'y sont pas arrivés par hasard et ont mis plus de 30 ans pour créer cette culture hockey dans leur ville. Ce n'est pas du jour au lendemain qu'on sensibilise une population à un sport confidentiel en France et il faut accepter de grandir sans bruler les étapes ... il faut construire les bases avant d'avoir une grande équipe et il faut accepter de perdre pour pouvoir gagner un jour ce que beaucoup ne veulent pas comprendre. C'est à ce prix là que les municipalités et les partenaires accorderont leur confiance aux clubs.
Angers est en train d'y arriver avec déjà un bel outil de travail mais le chemin est encore long.

Et quand je lis benoit qui écrit que la formation ne rapporte rien, ça me fait doucement sourire. Bien sur que tous les clubs aimeraient des indemnités de formation pour leurs jeunes joueurs qui partent dans les grands clubs, mais déjà, ce n'est pas notre fédération qui établie les règles et puis ... il faudrait déjà en faire de la formation pour avoir des jeunes joueurs qui rapportent et je ne pense pas que Nice, Anglet, Mulhouse, Bordeaux ou Lyon en aient formé beaucoup.
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

tempest a écrit : 03 mars 2020, 21:27
shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Il y a peut-être la psychose du Coronavirus qui freine les gens .... !!!
Attends l'état français a mis la barre à 5000 personnes max.. on est large :happy1: :happy1: :happy1:
vino_93
Benjamin
Benjamin
Messages : 244
Enregistré le : 10 sept. 2016, 12:50
A remercié : 57 fois
A été remercié : 10 fois

Message non lu

shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Meilleure affluence que lors des deux derniers matchs de PO.
On est mardi (les vacances sont finies ici), avec des tarifs plus élevés que la normale et un match programmé à la dernière minute, en pleine crise du coronovirus... On va dire que dans le contexte, l'affluence est plutôt correcte :hehe:
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 Je continue de penser qu'il faut arrêter d'opposer EDF et clubs. L'une ne va pas sans l'autre et inversement mais il n'y a pas de règle.
Ce n'est pas parce qu'on a un championnat fort que l'équipe nationale sera automatiquement forte et il ya des exemples et contre exemple à foison dans tous les sports.
Et le meilleur exemple est le football où les 2 premières nations mondiales (Belgique et France) ont un championnat très médiocre depuis des lustres.
En rugby le Top14 est sans doute le meilleur championnat du monde depuis plus de 10 ans et notre EDF sort à peine la tête de l'eau.
En basket notre championnat est des plus médiocres en Europe et pourtant nous avons plethore de joueurs NBA et une EDF parmi les 4 ou 5 meilleures mondiales.
Il n'y a donc pas forcément de rapport de cause à effet mais il y a une constante qui n'est pas un hasard : la formation.
Si on regarde tous les meilleurs joueurs français de ces dernières années et notamment ceux qui jouent ou ont joué dans les grandes ligues étrangères depuis 20 ans, la grande majorité sort des centres de formation de Grenoble (Huet, Y et S.Treille, Meunier, Perret, Texier ...), Rouen (Bellemare, Roussel, Rech, Manavian ...), Amiens. Ce n'est pas non plus un hasard.

Maintenant, on peut toujours dire que les autres clubs n'ont pas les structures pour , mais qu'ont-ils fait pour y parvenir sinon de grands coups de bluff pour certains (Epinal, Lyon, Bordeaux à un degré moindre) avec des dirigeants qui ont eu les yeux plus gros que le ventre en mettant la charrue avant les boeufs ?
On peut toujours accuser la fédération de ne pas avoir été assez ferme, mais ce n'est pas elle qui élit les présidents de club ni elle qui fait les budgets et gère les finances.
Alors après, trop facile d'accuser un calendrier trop chargé, des déplacements trop grands ou dates de matchs non appropriés ... toutes les fédés de tous les pays sont confrontées aux mêmes problèmes et ce n'est pas la préparation de l'équipe nationale qui en est la cause.
Même si notre culture hockey n'est pas la même que celle des nations majeures en Europe, la problématique est la même et si la fédération est là pour établir les règles et gérer les compétitions nationales, ce n'est pas à elle de faire le boulot des clubs : la détection, la formation, la communication, la recherche des sponsors, les relations avec les municipalités.

Les clubs de Rouen ou Grenoble n'y sont pas arrivés par hasard et ont mis plus de 30 ans pour créer cette culture hockey dans leur ville. Ce n'est pas du jour au lendemain qu'on sensibilise une population à un sport confidentiel en France et il faut accepter de grandir sans bruler les étapes ... il faut construire les bases avant d'avoir une grande équipe et il faut accepter de perdre pour pouvoir gagner un jour ce que beaucoup ne veulent pas comprendre. C'est à ce prix là que les municipalités et les partenaires accorderont leur confiance aux clubs.
Angers est en train d'y arriver avec déjà un bel outil de travail mais le chemin est encore long.

Et quand je lis benoit qui écrit que la formation ne rapporte rien, ça me fait doucement sourire. Bien sur que tous les clubs aimeraient des indemnités de formation pour leurs jeunes joueurs qui partent dans les grands clubs, mais déjà, ce n'est pas notre fédération qui établie les règles et puis ... il faudrait déjà en faire de la formation pour avoir des jeunes joueurs qui rapportent et je ne pense pas que Nice, Anglet, Mulhouse, Bordeaux ou Lyon en aient formé beaucoup.
L'opposition EDF / Clubs nait simplement du calendrier qu'impose la fédé.... On n'a rien inventé.
Qui décide de commencer la Magnus le 15 septembre et pas le 30 aout ?
Ou de ne pas jouer pendant les trêves internationales (j'ai pas dit que j'étais pour le fait de jouer...) ?
De jouer 3 fois par semaines en SR voire 4 en PO ?
De terminer pour les plus mauvais fin février ?

Quand la fédé fait ses choix, elle le fait dans quel but ? Emmerder les clubs et les supporters ou privilégier autre chose ?
Tant qu'on aura ce genre de débat, c'est qu'on ne sera pas sur la bonne route...
Parce qu'au final on a tous raison : l'EDF a besoin des clubs pour former des joueurs, et le hockey français a besoin d'avoir une équipe nationale qui rayonne pour faire rêver et susciter des vocations / faire découvrir notre sport.
On est juste pas d'accord sur les moyens d'y arriver.
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 21:48
shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Meilleure affluence que lors des deux derniers matchs de PO.
On est mardi (les vacances sont finies ici), avec des tarifs plus élevés que la normale et un match programmé à la dernière minute, en pleine crise du coronovirus... On va dire que dans le contexte, l'affluence est plutôt correcte :hehe:
Là tu m'inquiètes encore plus.... Elles sont à combien vos places ?
Avatar du membre
Rollon
Benjamin
Benjamin
Messages : 316
Enregistré le : 15 déc. 2014, 13:24
Localisation : Tribune G
A remercié : 3 fois
A été remercié : 8 fois

Message non lu

vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 21:48
shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Meilleure affluence que lors des deux derniers matchs de PO.
On est mardi (les vacances sont finies ici), avec des tarifs plus élevés que la normale et un match programmé à la dernière minute, en pleine crise du coronovirus... On va dire que dans le contexte, l'affluence est plutôt correcte :hehe:
Mouais.
C est potentiellement le dernier match de la saison quasi décisif pour la qualification en demi. L'occasion de saluer Richer une dernière fois ainsi que l'équipe qui a gagné la cdf.
Pour une ville qui possède une culture hockey il n y a aucune excuse à cette affluence moyenne.
Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2570
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 43 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 Maintenant, on peut toujours dire que les autres clubs n'ont pas les structures pour , mais qu'ont-ils fait pour y parvenir sinon de grands coups de bluff pour certains (Epinal, Lyon, Bordeaux à un degré moindre) avec des dirigeants qui ont eu les yeux plus gros que le ventre en mettant la charrue avant les boeufs ?
On peut toujours accuser la fédération de ne pas avoir été assez ferme, mais ce n'est pas elle qui élit les présidents de club ni elle qui fait les budgets et gère les finances.
Alors après, trop facile d'accuser un calendrier trop chargé, des déplacements trop grands ou dates de matchs non appropriés ... toutes les fédés de tous les pays sont confrontées aux mêmes problèmes et ce n'est pas la préparation de l'équipe nationale qui en est la cause.
Même si notre culture hockey n'est pas la même que celle des nations majeures en Europe, la problématique est la même et si la fédération est là pour établir les règles et gérer les compétitions nationales, ce n'est pas à elle de faire le boulot des clubs : la détection, la formation, la communication, la recherche des sponsors, les relations avec les municipalités.
Ce n'est pas seulement un problème de confidentialité du hockey mais également un problème de la culture sportive en France, ce qui complique le développement des clubs d'un point de vue financier. Peu de club, et quelque soit le sport, peuvent revendiquer une adhésion totale du public à leur projet sportif (et quelque soit les résultats). Il y a 30/40% de passionnés et le reste sont des spectateurs qui vont voir les matchs comme ils iraient voir un spectacle de FORESTI !

Après, pour l'aspect fédération, je pense qu'un calendrier à 22 semaines avec 2 matchs par semaine seraient vraiment le plus adapté au modèle français. Cela aiderait sûrement à la commercialisation du produit par les clubs. La vision à 2 matchs par semaine étant d'avoir la flexibilité pour chaque clubs de jouer sur le couple Mardi/Mercredi et Vendredi/Samedi/Dimanche ! Cela permet à tout le monde de s'adapter à son tissu local ainsi qu'à la concurrence des autres disciplines !
yaquinclic
Minime
Minime
Messages : 660
Enregistré le : 26 juil. 2005, 09:18
Localisation : sur la planète
A remercié : 6 fois
A été remercié : 15 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 Maintenant, on peut toujours dire que les autres clubs n'ont pas les structures pour , mais qu'ont-ils fait pour y parvenir sinon de grands coups de bluff pour certains (Epinal, Lyon, Bordeaux à un degré moindre) avec des dirigeants qui ont eu les yeux plus gros que le ventre en mettant la charrue avant les boeufs ?
Oui et non, la réponse n'est pas forcément binaire. Ce sont des décennies de chasse aux subventions de collectivités. Pour avoir des subventions, il fallait des résultats et pour avoir des résultats il fallait des subventions. C'était les années du serpent qui se mord la queue.
DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 la détection, la formation, la communication, la recherche des sponsors, les relations avec les municipalités.
Je ne comprend toujours pas pourquoi les clubs ne misent pas sur un poste de première importance un quasi mercenaire rémunéré au pourcentage, une personne qui soit capable car son seul job serait d'aller à la pêche aux finances.
DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 Et quand je lis benoit qui écrit que la formation ne rapporte rien, ça me fait doucement sourire. Bien sur que tous les clubs aimeraient des indemnités de formation pour leurs jeunes joueurs qui partent dans les grands clubs, mais déjà, ce n'est pas notre fédération qui établie les règles et puis
C'est aussi mon cas, quant aux règles sont faites pour s'y adapter ou les changer.

DJEFFI38 a écrit : 03 mars 2020, 21:31 ... il faudrait déjà en faire de la formation pour avoir des jeunes joueurs qui rapportent et je ne pense pas que Nice, Anglet, Mulhouse, Bordeaux ou Lyon en aient formé beaucoup.
Si je partage une vision du hockey hexagonal avec Briec Bounour, c'est bien c'elle de la formation. Laissons aux clubs élites faire ce à quoi ils aspirent, produire du spectacle de qualité et croître. Quant à la formation la D2 et D1 sont très bien pour faire émerger des joueurs rompus à la compétition avec du temps de glace en quantité qu'ils n'auraient jamais eus en élite. Ces clubs pourraient être des clubs "fermes" (ce n'est pas péjoratif) eux pourraient prétendre à des subventions publiques ou privées. Les jeunes doivent être 100% prêt pour accéder en élite. Combien de JFL dignes pour intégrer la Magnus (à 12) et combien sont en Manus, juste par ce qu'ils sont JFL ?

A+ :)
vino_93
Benjamin
Benjamin
Messages : 244
Enregistré le : 10 sept. 2016, 12:50
A remercié : 57 fois
A été remercié : 10 fois

Message non lu

shofman a écrit : 03 mars 2020, 21:54
vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 21:48
shofman a écrit : 03 mars 2020, 20:54 Ce soir à Amiens c'est loin d'être plein... Vu la tournure des évènements, c'est le genre de match qui devrait l'être...
Est-ce la politique tarifaire du club ou le calendrier en semaine qui éloigne le public ?
Meilleure affluence que lors des deux derniers matchs de PO.
On est mardi (les vacances sont finies ici), avec des tarifs plus élevés que la normale et un match programmé à la dernière minute, en pleine crise du coronovirus... On va dire que dans le contexte, l'affluence est plutôt correcte :hehe:
Là tu m'inquiètes encore plus.... Elles sont à combien vos places ?
Il y avait 2150 personnes pour le premier, probablement autant pour le deuxième (pas publié). Ce soir on devait être autour de 2500 à vue de nez.

Pour les tarifs P/O :
‪16€ Ligne Droite, 8€ Enfants 4/12 ans‬
‪14€ Virage, 11€ Scolaires (Collégiens à Etudiants), 8€ Enfants 4/12 ans‬
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 22:52
shofman a écrit : 03 mars 2020, 21:54
vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 21:48

Meilleure affluence que lors des deux derniers matchs de PO.
On est mardi (les vacances sont finies ici), avec des tarifs plus élevés que la normale et un match programmé à la dernière minute, en pleine crise du coronovirus... On va dire que dans le contexte, l'affluence est plutôt correcte :hehe:
Là tu m'inquiètes encore plus.... Elles sont à combien vos places ?
Il y avait 2150 personnes pour le premier, probablement autant pour le deuxième (pas publié). Ce soir on devait être autour de 2500 à vue de nez.

Pour les tarifs P/O :
‪16€ Ligne Droite, 8€ Enfants 4/12 ans‬
‪14€ Virage, 11€ Scolaires (Collégiens à Etudiants), 8€ Enfants 4/12 ans‬
J'ai pas d"échelle pour comparer avec les autres patinoires, mais par rapport à Bordeaux, c'est largement abordable.
Reste le calendrier : 3 matchs à la maison en semaine en PO... Et Mulhouse se tape 3 matchs en WE.
Lien vers les affluences :
http://ligue_magnus.wttstats.pointstreak.com/attendance.html?leagueid=1426&seasonid=19860
2723 en SR de moyenne.
si la patinoire avait été pleine, Amiens aurait gagné l’équivalent de la recette d'un match de plus sur ces 3 matchs, .
C'est pas vraiment acceptable vu la fragilité de nos clubs. Et tout ça pour finir plus vite...
Modifié en dernier par shofman le 04 mars 2020, 07:54, modifié 1 fois.
drap
MVP
MVP
Messages : 5263
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 18 fois
A été remercié : 22 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 03 mars 2020, 19:53
benoit a écrit : 03 mars 2020, 16:22 j'ai pas l'impression que les gens disent "on se fout de l'edf" ni "faut tout miser sur le championnat"

mais qu'on peut peut etre trouver un juste milieu
qu'ajd tous les clubs de magnus ne sont pas en capacité de bien vivre les 44 matchs dans la formule tel qu'elle est faite
que tout miser sur l'EDF en lui laissant des plages de préparation énorme c'est peut etre pas la bonne solution.

tous les clubs ne sont pas grenoble ou rouen, dans une moindre mesure angers ou amiens. Tous n'ont pas les patinoires adaptés pour avoir les rentrées d'argent (en ticket et en partenaire) adequate. On voit bien que quasiment toute la 2eme moitié du championnat survie plus que ne vie en magnus (Anglet, Briancon, Chamonix, Gap, Mulhouse, Nice, dans une moindre mesure Bordeaux)

On voit également l'apport des structures pour les clubs. Suffit de voir Angers avec l'arrivée de sa nouvelle enceinte...

C'est pour ca que je militais pour une ligue plus fermée. On demande a des clubs avec des budgets tres restreint de faire plus de formation ? Pk ? la formation ca coute cher, et ca rapporte rien. Encore plus pour ces petits clubs qui n'ont pas les moyens financiers de retenir un bon joueur. Imaginons qu'on forme un super talent, on a pas les moyens de s'alligner sur les gros qui vont lui proposer un truc des lors qu'il aura percé.

Vous croyez qu'au foot les clubs forment pour la beauté du geste ? Ils forment juste parcequ'ils esperent créer des super joueurs qui vont leur apporter sportivement pendant quelques années, puis un gros cheque quand un plus riche voudra d'eux....

Au moins avec une ligue fermée, les clubs seraient moins tentés de tout mettre en masse salariale.

dans tous les cas, je continue a penser qu'en l'etat du hockey francais, l'attrait local des clubs amene bien plus de monde au hockey que l'EDF. Et que donc la fédé devrait mettre un peu d'eau dans son vin pour aider les clubs a grandir.
Entièrement d'accord avec toi ! +1

Je te rejoins complétement sur la situation très fragile des clubs de la 2e moitié de tableau. Tu l'as très bien dis c'est de la survie et tous ces clubs ont du mal à faire face et pourtant la gestion est saine. Donc il faut faire quelque chose sinon les clubs vont tomber progressivement et les clubs de D1 ne sont légion à pouvoir prétendre à la Magnus.

Je suis persuadé qu'on peut trouver un terrain d'entente, un juste milieu entre un calendrier Magnus davantage adapté à tous les clubs sans trop pénalisé l'EDF. C'était le sens de mon analyse et de mes posts précédents.

Une ligue fermée je ne sais pas trop quoi en penser. Disons que les clubs pourraient choisir des politiques différentes sans risques de relégation et ainsi certains pourraient privilégier la formation ou aligner davantage de joueurs JFL. Le problème c'est l'absence de relégation/promotion qui empêche un renouveau et dans les autres sports français ça n'as pas répandu non plus. Et quid de la D1/D2/D3 ? Le champion de D1 fait quoi ? Interdit de monter car ligue Magnus fermée ? La motivation et la compétitivité vas en prendre un certain coup...

Mais si déjà on aménageait la formule actuelle pour aider les "petits" clubs sans trop pénalisé l'EDF ce serait déjà bien. As ton vraiment besoin d'une prépa d'1 mois et demi pour l'EDF sachant que les 2-3 premières semaines de prépa se font avec des joueurs qui ne vont pas au Mondial pour la plupart ? Pourquoi ne joue t-on pas pendant les trêves internationales ? C'est si dramatique que ça si les gros clubs dispute quelques matches sur 44 sans leur meilleurs éléments retenus en EDF ( et vu que ce seraient les gros clubs les plus impactés ce sont aussi eux qui sont les mieux armés pour avoir davantage de joueurs dans leur effectif - après tout le rugby fait comme ça ) ? Mis ça bout à bout on arrive quasiment à faire une formule à 44 matches à 2 matches par semaine avec retour des matches le samedi soir + diminution du nombre de matches à domicile par mois ( donc plus facile pour le public de venir donc patinoire mieux remplie donc recettes en hausse pour les clubs donc des clubs qui se portent mieux ).
juste pour répondre oui le rugby fait ainsi mais tu as oublié de précisé une chose les joueurs sont disponibles pendant 6 mois de l'année avec l'équipe de france et surtout la fédération prend en charge la moitié de son salaire

la réduction du nombre de joueurs sur la feuille de match en ligue magnus c'est aussi pour avoir " moins de salaire " il me semble a verser.
tu préconise pendant les trêves internationale de continuer le championnat, tout en disant que ça ne doit pas impacté plus que ça les gros le problème c'est assez souvent il y a aussi dans les mêmes moment les rassemblements de jeunes (U20,U18) du coup tes meilleurs jeunes si ils sont sélectionné ne pourrait pas palier certaines absence et on parle des fois de 5 à 6 joueurs pour certains club ce qui commence a faire beaucoup non?

car 5 joueurs absent ça change totalement ton équipe non ?

je prends juste un exemple, j'aurais bien voulu que rouen aligne une équipe bis ou moins forte juste avant la final de coupe de france histoire de reposer certains joueurs, j'ai eux droit comme réflexion oui mais la tu fausse le championnat c'est pas équitable pour les autres club en course pour les play off d'ou coup tu penses que se serai équitable pour ceux qui jouerais une grosse équipe a ce moment la et une autre qui la jouerais plus tard ?
drap
MVP
MVP
Messages : 5263
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 18 fois
A été remercié : 22 fois

Message non lu

shofman a écrit : 04 mars 2020, 07:46
vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 22:52
shofman a écrit : 03 mars 2020, 21:54

Là tu m'inquiètes encore plus.... Elles sont à combien vos places ?
Il y avait 2150 personnes pour le premier, probablement autant pour le deuxième (pas publié). Ce soir on devait être autour de 2500 à vue de nez.

Pour les tarifs P/O :
‪16€ Ligne Droite, 8€ Enfants 4/12 ans‬
‪14€ Virage, 11€ Scolaires (Collégiens à Etudiants), 8€ Enfants 4/12 ans‬
J'ai pas d"échelle pour comparer avec les autres patinoires, mais par rapport à Bordeaux, c'est largement abordable.
Reste le calendrier : 3 matchs à la maison en semaine en PO... Et Mulhouse se tape 3 matchs en WE.
Lien vers les affluences :
http://ligue_magnus.wttstats.pointstreak.com/attendance.html?leagueid=1426&seasonid=19860
2723 en SR de moyenne.
si la patinoire avait été pleine, Amiens aurait gagné l’équivalent de la recette d'un match de plus sur ces 3 matchs, .
C'est pas vraiment acceptable vu la fragilité de nos clubs. Et tout ça pour finir plus vite...
a rouen pour les 1/4 de finale fallait compter selon les catégorie de 16€ a 23€ la place pour un match et de 28€ a 42€ pour un pack 2 match

la pour les demi final (prix en ligne du billet) de 21,80€ à 30.80€ toujours selon les catégories
(prix en ligne du pack) de 37.60€ à 53.60€ toujours selon les catégories
shofman
Minime
Minime
Messages : 599
Enregistré le : 25 mars 2017, 22:05
Localisation : Bordeaux
A remercié : 28 fois
A été remercié : 18 fois

Message non lu

drap a écrit : 04 mars 2020, 08:08
shofman a écrit : 04 mars 2020, 07:46
vino_93 a écrit : 03 mars 2020, 22:52

Il y avait 2150 personnes pour le premier, probablement autant pour le deuxième (pas publié). Ce soir on devait être autour de 2500 à vue de nez.

Pour les tarifs P/O :
‪16€ Ligne Droite, 8€ Enfants 4/12 ans‬
‪14€ Virage, 11€ Scolaires (Collégiens à Etudiants), 8€ Enfants 4/12 ans‬
J'ai pas d"échelle pour comparer avec les autres patinoires, mais par rapport à Bordeaux, c'est largement abordable.
Reste le calendrier : 3 matchs à la maison en semaine en PO... Et Mulhouse se tape 3 matchs en WE.
Lien vers les affluences :
http://ligue_magnus.wttstats.pointstreak.com/attendance.html?leagueid=1426&seasonid=19860
2723 en SR de moyenne.
si la patinoire avait été pleine, Amiens aurait gagné l’équivalent de la recette d'un match de plus sur ces 3 matchs, .
C'est pas vraiment acceptable vu la fragilité de nos clubs. Et tout ça pour finir plus vite...
a rouen pour les 1/4 de finale fallait compter selon les catégorie de 16€ a 23€ la place pour un match et de 28€ a 42€ pour un pack 2 match

la pour les demi final (prix en ligne du billet) de 21,80€ à 30.80€ toujours selon les catégories
(prix en ligne du pack) de 37.60€ à 53.60€ toujours selon les catégories
Ok merci.
Mulhouse : de 16 à 20€...
Amiens est toujours très bien placé niveau tarif ...
Répondre