Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Ligue Magnus 2020-2021

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 15480
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 287 fois
A été remercié : 245 fois

Message non lu

arena76 a écrit : 15 janv. 2021, 16:35 article dans paris normandie sur le net ,qui confirme que les clubs veulent continué même a huis clos ,en espérant de bonne nouvelle pour la fin mars et un éventuel retour du public
l'article en question :

https://www.paris-normandie.fr/id156545 ... -malgre-la

je pense pas que les clubs feront n'importe quoi. Ils ont des éléments en mains que l'on n'a pas, donc donnons leur du crédit.


Avatar du membre
Diablotin05
Poussin
Poussin
Messages : 186
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 7 fois
A été remercié : 20 fois

Message non lu

Arnaud76 a écrit : 15 janv. 2021, 18:35 Sommes-nous mieux placés que "les clubs" pour juger de la situation ?
Connaissons-nous les tenants et les aboutissants ?
Probablement non. En tout cas moi modestement je ne prétends pas du tout être mieux placé qu'eux pour juger. Maintenant j'observe et je constate qu'ils espèrent des trucs qui ne viennent pas et qu'ils s'y accrochent sans lâcher. Comme s'ils étaient complétement déconnectés de la réalité. Deux fois de suite ( échéance 15 décembre puis 20 janvier ), ils ont cru, en sous-estimant la situation qu'ils allaient reprendre normalement... Alors qu'on savait très bien que ça n'allait pas le faire. La situation continue de se dégrader, les restrictions sont de plus en plus dures mais non ils croient toujours sauver la saison en pensant que le public va revenir en mars qu'ils vont toucher des aides rapidement ( alors qu'il y a plein d'autres secteurs prioritaires avant ). Je demande simplement qu'ils soient lucides et réalistes. Là, ils sont obnubilés et enfermés dans leur volonté de ne pas faire saison blanche et font des prévisions ( aides, public ) compléments utopiques...
Quand je voit que maintenant, ils espèrent du public en mars, ya un moment faut être sérieux.

Je rappelle aussi qu'à l’automne, tous les clubs ont "gueulés" en disant que jouer à huis-clos était impossible, que si on jouait à huis-clos c'était la faillite des clubs etc etc et là ils sont tous prêts à jouer à huis-clos jusqu'en mars ? Encore une fois je ne juges pas, je constate simplement :perv:
Supporter des Diables Rouges de Briançon
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 15480
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 287 fois
A été remercié : 245 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 15 janv. 2021, 19:04
Arnaud76 a écrit : 15 janv. 2021, 18:35 Sommes-nous mieux placés que "les clubs" pour juger de la situation ?
Connaissons-nous les tenants et les aboutissants ?
Probablement non. En tout cas moi modestement je ne prétends pas du tout être mieux placé qu'eux pour juger. Maintenant j'observe et je constate qu'ils espèrent des trucs qui ne viennent pas et qu'ils s'y accrochent sans lâcher. Comme s'ils étaient complétement déconnectés de la réalité. Deux fois de suite ( échéance 15 décembre puis 20 janvier ), ils ont cru, en sous-estimant la situation qu'ils allaient reprendre normalement... Alors qu'on savait très bien que ça n'allait pas le faire. La situation continue de se dégrader, les restrictions sont de plus en plus dures mais non ils croient toujours sauver la saison en pensant que le public va revenir en mars qu'ils vont toucher des aides rapidement ( alors qu'il y a plein d'autres secteurs prioritaires avant ). Je demande simplement qu'ils soient lucides et réalistes. Là, ils sont obnubilés et enfermés dans leur volonté de ne pas faire saison blanche et font des prévisions ( aides, public ) compléments utopiques...
Quand je voit que maintenant, ils espèrent du public en mars, ya un moment faut être sérieux.

Je rappelle aussi qu'à l’automne, tous les clubs ont "gueulés" en disant que jouer à huis-clos était impossible, que si on jouait à huis-clos c'était la faillite des clubs etc etc et là ils sont tous prêts à jouer à huis-clos jusqu'en mars ? Encore une fois je ne juges pas, je constate simplement :perv:
les aides ça ne paraît pas totalement utopique

lis l'article du PN, Fournier, qui n'est pas un fou furieux, dit que les clubs réfléchissent et planchent sur une solution viable financièrement
JM38400
Benjamin
Benjamin
Messages : 217
Enregistré le : 09 janv. 2008, 23:30
A été remercié : 10 fois

Message non lu

Effectivement je ne comprends pas non plus
Sauf à faire des playoffs en mai/juin, autant arrêter tout de suite la saison
Le public sera interdit ou 500 max avant mai c’est absolument certain
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

JM38400 a écrit : 15 janv. 2021, 19:17 Effectivement je ne comprends pas non plus
Sauf à faire des playoffs en mai/juin, autant arrêter tout de suite la saison
Le public sera interdit ou 500 max avant mai c’est absolument certain
et si la fédé n 'arrête pas car elle n'a pas était imposé par l'état et qu'au contraire le ministère des sports impose au club professionnel de jouer et qu'un club décide de porter cela devant les tribunaux car il estime être lésé car pas beaucoup de perte et qu'il estime avoir perdu une chance pourrait il demander des dommages et interêt à la fédération ?
luciano
Minime
Minime
Messages : 544
Enregistré le : 09 févr. 2017, 23:09
A remercié : 4 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

drap a écrit : 15 janv. 2021, 20:56
JM38400 a écrit : 15 janv. 2021, 19:17 Effectivement je ne comprends pas non plus
Sauf à faire des playoffs en mai/juin, autant arrêter tout de suite la saison
Le public sera interdit ou 500 max avant mai c’est absolument certain
et si la fédé n 'arrête pas car elle n'a pas était imposé par l'état et qu'au contraire le ministère des sports impose au club professionnel de jouer et qu'un club décide de porter cela devant les tribunaux car il estime être lésé car pas beaucoup de perte et qu'il estime avoir perdu une chance pourrait il demander des dommages et interêt à la fédération ?
il y a un peu de ça, la réalité c est que si la fédé en accord avec les clubs arretent la saison, le chomage partiel saute,financièrement ce sera le chaos car les joueurs ont des ctrats à honorer
donc jouer quelques matchs à huis clos sur 1 saison de 22 matchs semble retenu par la fédé, c est le moins pire des scénarii financiers
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8391
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 50 fois

Message non lu

Si la saison s'arrête, les contrats des joueurs aussi, non ?
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 21:41 Si la saison s'arrête, les contrats des joueurs aussi, non ?
je pense que chaque club devra négocier des départs et donc payer des indemnités aux joueurs pour moi si c'est pas une annonce gouvernementale, le ministère impose que les championnats pro aillent au bout

la fédé se mettrait elles même dans une galère
luciano
Minime
Minime
Messages : 544
Enregistré le : 09 févr. 2017, 23:09
A remercié : 4 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 21:41 Si la saison s'arrête, les contrats des joueurs aussi, non ?
ben non, en droit du travail, un ctrat de travail est du, sauf négociation joueur ou depôt bilan,


les clubs esperent du public d ici mi mars
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8391
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 50 fois

Message non lu

luciano a écrit : 15 janv. 2021, 22:01
loule a écrit : 15 janv. 2021, 21:41 Si la saison s'arrête, les contrats des joueurs aussi, non ?
ben non, en droit du travail, un ctrat de travail est du, sauf négociation joueur ou depôt bilan,


les clubs esperent du public d ici mi mars
Un contrat stipule un travail a effectuer. Si le travail ne peut pas être effectué, le contrat ne peut pas être honoré.
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 22:13
luciano a écrit : 15 janv. 2021, 22:01
loule a écrit : 15 janv. 2021, 21:41 Si la saison s'arrête, les contrats des joueurs aussi, non ?
ben non, en droit du travail, un ctrat de travail est du, sauf négociation joueur ou depôt bilan,


les clubs esperent du public d ici mi mars
Un contrat stipule un travail a effectuer. Si le travail ne peut pas être effectué, le contrat ne peut pas être honoré.
sauf qu'on en revient que ce n'est pas une décision gouvernementale et donc que les clubs devront négocié des indemnités de départs et je pense que si un joueur va devant le tribunal il pourrait avoir gain de cause si il n'a pas d'indemnité de départ
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8391
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 50 fois

Message non lu

drap a écrit : 15 janv. 2021, 22:16
loule a écrit : 15 janv. 2021, 22:13
luciano a écrit : 15 janv. 2021, 22:01

ben non, en droit du travail, un ctrat de travail est du, sauf négociation joueur ou depôt bilan,


les clubs esperent du public d ici mi mars
Un contrat stipule un travail a effectuer. Si le travail ne peut pas être effectué, le contrat ne peut pas être honoré.
sauf qu'on en revient que ce n'est pas une décision gouvernementale et donc que les clubs devront négocié des indemnités de départs et je pense que si un joueur va devant le tribunal il pourrait avoir gain de cause si il n'a pas d'indemnité de départ
Ce sera une décision de la fédé d'arrêter les championnats.
A mon avis, il n'y aura pas d'indemnités à négocier. Si c'était le cas, les clubs ne demanderaient pas un arrêt de la saison. Et continueraient à se faire payer leurs joueurs (et autres employés) par l'assurance chômage jusqu'en mai.
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 22:23
drap a écrit : 15 janv. 2021, 22:16
loule a écrit : 15 janv. 2021, 22:13
Un contrat stipule un travail a effectuer. Si le travail ne peut pas être effectué, le contrat ne peut pas être honoré.
sauf qu'on en revient que ce n'est pas une décision gouvernementale et donc que les clubs devront négocié des indemnités de départs et je pense que si un joueur va devant le tribunal il pourrait avoir gain de cause si il n'a pas d'indemnité de départ
Ce sera une décision de la fédé d'arrêter les championnats.
A mon avis, il n'y aura pas d'indemnités à négocier. Si c'était le cas, les clubs ne demanderaient pas un arrêt de la saison. Et continueraient à se faire payer leurs joueurs (et autres employés) par l'assurance chômage jusqu'en mai.
tous les clubs ne demandent pas l'arrêt déjà et j'en reviens sur le sujet que la fédé dépend du ministère qui lui impose la continuation des championnat professionnel donc la fédé irait à l'encontre du ministère et du coup il n'y aurait a mon sens plus d'aide versé par l'état et je rappelle qu'il n'y a pas que les joueurs dans ce cas la mais aussi pour certains des secrétaires et autre dans les bureaux .
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8391
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 50 fois

Message non lu

Ca ne change rien au fait que que si la saison s'arrêtait les contrats des joueurs ne seraient plus d'actualité.
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 23:00 Ca ne change rien au fait que que si la saison s'arrêtait les contrats des joueurs ne seraient plus d'actualité.
pour moi il serait toujours salarié du club quand même sauf si le club négocie un départ mais le contrat ne peux pas etre rompu ainsi par décision de la fédération et non par l'état

je pense encore une fois qu'un joueur pourrait bien attaquer et la fédé et son club au final
arena76
Benjamin
Benjamin
Messages : 295
Enregistré le : 29 sept. 2013, 18:46
A remercié : 3 fois
A été remercié : 6 fois

Message non lu

au début seul 5 club de jeep élite de basket on accepté de joué a huis clos ,le week end prochain la jeep élite reprend pour tout les clubs ! idem pour la pro b (2 eme division) et la non plus il n'y a pas de droit tv ,et pourtant tout le monde reprend !
jo71
MVP
MVP
Messages : 4062
Enregistré le : 18 déc. 2008, 14:19
Localisation : Grenoble
A remercié : 16 fois
A été remercié : 85 fois

Message non lu

arreter de comparer des sports differents svp chacun a ses caracteristiques bien differentes.
le hockey sur glace est le sport en salle pro qui est largement le plus dependant de sa billetterie,la nos clubs esperent encore naivement le retour du public et des aides financieres qui seront a mon avis bien decevantes au final pour les clubs.
la capacité de rembourser aussi est differente selon les sports car c est plus facile avec des gros budgets d ou plus de souplesse par ex dans un sport comme le basket vu que celui ci est evoqué
mais bon si ils veulent jouer un championnat aussi tronqué que ca ben qu ils jouent :cote: on jugera a la fin
Fab29
Junior
Junior
Messages : 1659
Enregistré le : 09 mai 2015, 22:28
Localisation : Brest même
A remercié : 190 fois
A été remercié : 57 fois
Contact :

Message non lu

loule a écrit : 15 janv. 2021, 23:00 Ca ne change rien au fait que que si la saison s'arrêtait les contrats des joueurs ne seraient plus d'actualité.
C'est comme un licenciement économique. une boite perd un contrat qui fait l'essentielle ou la totalité de son activité heureusement qu'elle ne peut pas mettre fin au contrat comme ça sans rien devoir. C'est le rêve de certains mais on y est pas encote.
Sauf spécificités parce que c'est un sport, ton contrat continue jusqu'à son terme. Les 2 parties ont signé pour une période allant de date à date. Si le championnat ne se joue pas, tu casses le contrat mais tu dois quelque chose.
À moins évidemment d'une clause "on ne peut pas jouer" mais si c'était le cas la saison serait déjà terminée
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8391
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 25 fois
A été remercié : 50 fois

Message non lu

Comme tu l'écrits Fab, les contrats "sportifs" sont différents. Déjà, ce ne sont ps des CDI (enfin, en très grande majorité).
On ne parle pas du club qui met fin au contrat. Mais de l'activité qui ne peut pas être exercée.
DJEFFI38
Junior
Junior
Messages : 1908
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 35 fois
A été remercié : 79 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 15 janv. 2021, 19:04
Arnaud76 a écrit : 15 janv. 2021, 18:35 Sommes-nous mieux placés que "les clubs" pour juger de la situation ?
Connaissons-nous les tenants et les aboutissants ?
Probablement non. En tout cas moi modestement je ne prétends pas du tout être mieux placé qu'eux pour juger. Maintenant j'observe et je constate qu'ils espèrent des trucs qui ne viennent pas et qu'ils s'y accrochent sans lâcher. Comme s'ils étaient complétement déconnectés de la réalité. Deux fois de suite ( échéance 15 décembre puis 20 janvier ), ils ont cru, en sous-estimant la situation qu'ils allaient reprendre normalement... Alors qu'on savait très bien que ça n'allait pas le faire. La situation continue de se dégrader, les restrictions sont de plus en plus dures mais non ils croient toujours sauver la saison en pensant que le public va revenir en mars qu'ils vont toucher des aides rapidement ( alors qu'il y a plein d'autres secteurs prioritaires avant ). Je demande simplement qu'ils soient lucides et réalistes. Là, ils sont obnubilés et enfermés dans leur volonté de ne pas faire saison blanche et font des prévisions ( aides, public ) compléments utopiques...
Quand je voit que maintenant, ils espèrent du public en mars, ya un moment faut être sérieux.

Je rappelle aussi qu'à l’automne, tous les clubs ont "gueulés" en disant que jouer à huis-clos était impossible, que si on jouait à huis-clos c'était la faillite des clubs etc etc et là ils sont tous prêts à jouer à huis-clos jusqu'en mars ? Encore une fois je ne juges pas, je constate simplement :perv:
Je te suis tout à fait dans ton raisonnement et j'ai peine à croire qu'un J.Reboh, qui affirmait que la situation n'était pas viable avec une prolongation du huis clos au delà du 20 janvier, ait perdu sa lucidité et se soit laissé entrainer dans cette vision utopique uniquement par envie de jouer et pour éviter une saison blanche.
Maintenant, les clubs de hockey ont l'habitude de naviguer avec du prévisionnel et peut-être que les aides de l'état annoncées ( si elles sont bien versées) + un petit coup de pouce (hypothétique également) des sponsors, leur permettraient de tenir jusqu'en mars ... mais je suis quand même trés sceptique :]

Quant à ceux qui disent que les clubs seraient obligés de verser des indemnités de rupture de contrat aux joueurs si la saison s'arrêtait, ça me semble complètement absurde. En effet les clubs n'ont plus actuellement d'activité générant des recettes et ça suffit à entrainer le chômage jusqu'à la fin des contrats des joueurs, que ce soit le gouvernement ou la fédération qui décide de l'arrêt du championnat.
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit : 16 janv. 2021, 10:26
Diablotin05 a écrit : 15 janv. 2021, 19:04
Arnaud76 a écrit : 15 janv. 2021, 18:35 Sommes-nous mieux placés que "les clubs" pour juger de la situation ?
Connaissons-nous les tenants et les aboutissants ?
Probablement non. En tout cas moi modestement je ne prétends pas du tout être mieux placé qu'eux pour juger. Maintenant j'observe et je constate qu'ils espèrent des trucs qui ne viennent pas et qu'ils s'y accrochent sans lâcher. Comme s'ils étaient complétement déconnectés de la réalité. Deux fois de suite ( échéance 15 décembre puis 20 janvier ), ils ont cru, en sous-estimant la situation qu'ils allaient reprendre normalement... Alors qu'on savait très bien que ça n'allait pas le faire. La situation continue de se dégrader, les restrictions sont de plus en plus dures mais non ils croient toujours sauver la saison en pensant que le public va revenir en mars qu'ils vont toucher des aides rapidement ( alors qu'il y a plein d'autres secteurs prioritaires avant ). Je demande simplement qu'ils soient lucides et réalistes. Là, ils sont obnubilés et enfermés dans leur volonté de ne pas faire saison blanche et font des prévisions ( aides, public ) compléments utopiques...
Quand je voit que maintenant, ils espèrent du public en mars, ya un moment faut être sérieux.

Je rappelle aussi qu'à l’automne, tous les clubs ont "gueulés" en disant que jouer à huis-clos était impossible, que si on jouait à huis-clos c'était la faillite des clubs etc etc et là ils sont tous prêts à jouer à huis-clos jusqu'en mars ? Encore une fois je ne juges pas, je constate simplement :perv:
Je te suis tout à fait dans ton raisonnement et j'ai peine à croire qu'un J.Reboh, qui affirmait que la situation n'était pas viable avec une prolongation du huis clos au delà du 20 janvier, ait perdu sa lucidité et se soit laissé entrainer dans cette vision utopique uniquement par envie de jouer et pour éviter une saison blanche.
Maintenant, les clubs de hockey ont l'habitude de naviguer avec du prévisionnel et peut-être que les aides de l'état annoncées ( si elles sont bien versées) + un petit coup de pouce (hypothétique également) des sponsors, leur permettraient de tenir jusqu'en mars ... mais je suis quand même trés sceptique :]

Quant à ceux qui disent que les clubs seraient obligés de verser des indemnités de rupture de contrat aux joueurs si la saison s'arrêtait, ça me semble complètement absurde. En effet les clubs n'ont plus actuellement d'activité générant des recettes et ça suffit à entrainer le chômage jusqu'à la fin des contrats des joueurs, que ce soit le gouvernement ou la fédération qui décide de l'arrêt du championnat.
j'ai trouvé cela sur un site d'avocat certes elle date de 2020 mais on peut aussi dire qu'elle fonctionne pour cette année non?

"Or des sportifs et entraîneurs professionnels, au sens de la Convention Collective Nationale du Sport, participent à ces compétitions.

Ainsi dans l’hypothèse où une fédération déciderait, par exemple, d’interrompre ses compétitions sportives à compter du 30 mars ou du 30 avril qu’adviendrait-il des contrats de travail signés par des sportifs, lesquels sont en principe conclus pour la durée d’une saison sportive se terminant le 30 juin 2020.

Notamment les clubs pourraient-ils invoquer ces décisions fédérales ou les difficultés économiques découlant de la crise sanitaire pour rompre les contrats en cours ?

S’agissant de contrats à durée déterminée l’invocation de simples difficultés économiques pour rompre le contrat est exclue en application d’une jurisprudence constante
DJEFFI38
Junior
Junior
Messages : 1908
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 35 fois
A été remercié : 79 fois

Message non lu

drap a écrit : 16 janv. 2021, 10:50

Notamment les clubs pourraient-ils invoquer ces décisions fédérales ou les difficultés économiques découlant de la crise sanitaire pour rompre les contrats en cours ?

S’agissant de contrats à durée déterminée l’invocation de simples difficultés économiques pour rompre le contrat est exclue en application d’une jurisprudence constante
A situation exceptionnelle solution exceptionnelle : les restaurants sont dans le même cas et je ne vois pas pourquoi les sportifs ne seraient pas indemnisés par le chômage de la même façon que les employés de la restauration.
drap
MVP
MVP
Messages : 5322
Enregistré le : 16 déc. 2004, 19:51
A remercié : 19 fois
A été remercié : 25 fois

Message non lu

DJEFFI38 a écrit : 16 janv. 2021, 12:40
drap a écrit : 16 janv. 2021, 10:50

Notamment les clubs pourraient-ils invoquer ces décisions fédérales ou les difficultés économiques découlant de la crise sanitaire pour rompre les contrats en cours ?

S’agissant de contrats à durée déterminée l’invocation de simples difficultés économiques pour rompre le contrat est exclue en application d’une jurisprudence constante
A situation exceptionnelle solution exceptionnelle : les restaurants sont dans le même cas et je ne vois pas pourquoi les sportifs ne seraient pas indemnisés par le chômage de la même façon que les employés de la restauration.
sauf que la encore les restaurants sont fermés par le gouvernement hors le gouvernement n'a pas fermé l'accès aux sports des clubs professionnel et donc ils peuvent exercés leur activité .
Avatar du membre
benoit
Senior D1
Senior D1
Messages : 3008
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 6 fois
A été remercié : 109 fois

Message non lu

non mais si le championnat s'arrete y'a pas de sujet a mon avis, chomage techinique pour tous les joueurs.

pour le reste +1 avec les intervenants au dessus, les clubs , certains du moins, et peut etre la fédé, semblent vivre dans un monde parallèle qui n'est pas le notre. Ca fait 3 fois qu'ils font le coup. croire encore ajd a un retour du public c'est au mieux de l'exces d'optimisme, au pire etre completement a coté de la plaque.

la probabilité qu'on revoit du public dans des salles de sport avant la fin de saison est pour moi TRES bas.
Au contraire, les mesures se durcissent jour apres jour, le couvre feu a 18h est porté sur tout le territoire, et dans les departements ou il est appliqué, la courbe ne diminue pas, elle augmente juste moins vite. Ca veut dire qu'au mieux on va réussir a rester dans cette situation sans que les hopitaux n'explosent, jusqu'a ce que suffisament de gens soient vaccinés, au pire ca ne fait que retarder l'echeance et on va avoir droit a un nouveau reconfinement.
Si reconfinement ca sera pas pour 15j, on a vu la durée précédemment.

Quant a la fédé, soit l'etat impose que le sport sport pro continue, et dans ce cas c'est a elle d'aller negocier avec son ministere pour dire nous on peut pas continuer sans aide, on a que la billeterie en entrée d'argent, donc soit vous engagez une aide permettant au club de continuer soit on arrete. soit l'etat n'impose rien, et c'est aux clubs de decider selon chaque cas.
DJEFFI38
Junior
Junior
Messages : 1908
Enregistré le : 27 avr. 2004, 22:54
Localisation : GRENOBLE
A remercié : 35 fois
A été remercié : 79 fois

Message non lu

drap a écrit : 16 janv. 2021, 12:44
DJEFFI38 a écrit : 16 janv. 2021, 12:40
drap a écrit : 16 janv. 2021, 10:50

Notamment les clubs pourraient-ils invoquer ces décisions fédérales ou les difficultés économiques découlant de la crise sanitaire pour rompre les contrats en cours ?

S’agissant de contrats à durée déterminée l’invocation de simples difficultés économiques pour rompre le contrat est exclue en application d’une jurisprudence constante
A situation exceptionnelle solution exceptionnelle : les restaurants sont dans le même cas et je ne vois pas pourquoi les sportifs ne seraient pas indemnisés par le chômage de la même façon que les employés de la restauration.
sauf que la encore les restaurants sont fermés par le gouvernement hors le gouvernement n'a pas fermé l'accès aux sports des clubs professionnel et donc ils peuvent exercés leur activité .
Les restaurants sont exactement dans le même cas que les clubs de sport ... ils ne sont pas fermés mais ont l'interdiction de recevoir des clients en salle.
Les restaurants ont parfaitement le droit de faire travailler leurs employés pour les plats à emporter comme les clubs ont le droit de faire travailler leurs joueurs ou tout autre employé.
Il en est de même d'ailleurs pour les intermittents du spectacle qui ne sont pas interdits de travailler mais seulement de le faire dans une salle avec du public.
Répondre