Salut a tous/toutes :

Bon retour du Hockey a tous/toutes ! :)

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Ligue Magnus 2021-2022

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

benoit a écrit : 18 juin 2021, 18:47 Merci Philippe

dans tous les cas, on fait pour moi les choses a l'envers en france.
Il faut privilégier le championnat pour avoir un jour une EDF forte. le niveau de l'EDF augmentera si le championnat progresse, parceque les joueurs seront mieux payés, ce qui attirera les jeunes, parceque on aura plus de moyen pour la formation. Parceque nos meilleurs joueurs pourront partir dans de grand championnat. C'est pas en créant 3 treves de merde que l'EDF va progresser.

L'equipe de France elle vivote depuis 20 ans sur 3/4 noms qui sauvent le marasme.

dans tous les cas on peut faire nettement mieux.
Benoît,

Le problème est de savoir si c'est l'oeuf le père de la poule ou la poule la mère de l'oeuf... Autrement dit, est-ce qu'un championnat "fort" fait une équipe nationale "forte" ou est-ce qu'une équipe nationale "forte" rend le championnat "fort" ?

Aussi loin de ce que je me souvienne, ça a toujours été un débat en France de savoir si le championnat (D1 dans les années 80, Elite dans les année 90, Super 16 au début des années 2000, LM depuis 2006) doit primer sur l'EDF.... Ou l'inverse.

Mais comme le rappel très justement Philippe, c'est un problème complexe à trancher car il influe sur plusieurs dimensions (sportives, économiques, ministérielles, ....). Or du fait de cet aspect multifactoriel, je ne suis pas sûr que faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre fera avancer le problème : il y a un juste équilibre à trouver entre le championnat et l'EdF.

Comme actuellement le championnat n'est pas le principal pourvoyeur de joueurs de l'EdF, je suis totalement d'accord pour dire que le maintien dans le calendrier de LM de certaines trêves internationnales me parait aujourd'hui "superflu" : en terme d'automatismes et de travail tactique pour les Bleus, ça n'a pas forcément de sens. Tout au plus, ça fait office de revue d'effectifs pour les éventuels remplaçants (voir dans certains cas, les remplaçants des remplaçants).

Et réduire le temps de préparation de l'EdF d'une ou deux semaines avant les CM ne serait pas non plus une catastrophe pour les mêmes raisons que cités précédement : le calendrier des championnats étrangers fait que de tout façon le groupe des Bleus est rarement au complet au mieux une semaine avant le début de la compétition.

Ceci étant dit, au niveau du championnat, doit-on prioriser uniquement des semaines à 2 matchs ?.... Moi je pense que non : c'est fermer la porte aux road trip sur 5 jours (comme évoqué plus haut).

Est-ce que l'on doit jouer plus souvent le weekend qu'en semaine ?.... Là aussi, je ne suis pas certain que ce soit une si bonne idée dans les villes où - hors foot - il y a d'autres sports dominants dont les rencontres se jouent le weekend. A Rouen par exemple, on sait que certains habitués de l'Ile Lacroix sont aussi des habitués de la Kindarena (basket) ou du Stade Mermoz (rugby) - deux sports dont les matchs sont essentiellement en "VSD".

Et puis certains clubs font le plein de la même manière en semaine ou en weekend (même quand il y a 3 matchs en 7 jours) : faut-il leur priver de la capacité de jouer plusieurs fois dans la même semaine ?

Enfin, et j'insiste sur ce point : tous les joueurs le disaient tous en 2001 que le vrai fossé entre la France et les autres nations de l'élite mondiale c'était le manque "d'entrainement" quant à la nécessité d'enchainer des matchs à haute intensité sur des calendriers rammasser (3 ou 4 matchs en 7 jours comme le propose le calendrier d'un CM).

En pérénisant un modèle de championnat à 2 journées par semaines, je ne suis pas sûr que pour les internationaux évoluant en France, on les préparent au niveau d'exigence décrit par les joueurs en 2001.


Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 19 juin 2021, 10:07 Comme actuellement le championnat n'est pas le principal pourvoyeur de joueurs de l'EdF, ...
Raison de plus pour mieux développer les JFL dans notre championnat.
Ca permettra non seulement d'alimenter l'équipe de France et aussi de leur permettre de partir s'aguerrir à l'étranger plus tôt (car ils auront pu se développer plus jeune en France).
Pour moi, le développement du championnat national ne peut qu'être bénéfique à l'équipe de France.
Avatar du membre
benoit
Senior D1
Senior D1
Messages : 3305
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 7 fois
A été remercié : 183 fois

Message non lu

note que j'ai jamais dit qu'il fallait priorisé a 100% la LM face a l'EDF

je dis qu'ajd le calendrier est trop pensé pour l'EDF (3 treves, fin de saison tot pour laisser la preparation a l'EDF), on peut peut etre trouver un juste milieu
enlever une treve, finir un peu plus tard, ne va a mon sens pas changer la vie de l'EDF; ni son niveau pitoyable.

par ailleurs il y a aussi un probleme de logique du calendrier, j'ai pris que 2019/2020 en exemple, je referai l'exercice a la sortie du calendrier pour voir si les choses se sont améliorer, mais quand tu vois par exemple des mois de novembre/decembre/janvier surchargé, et un mois de février ou on joue a peine 4 journée, je trouve ca débile.

je ne dis pas non plus qu'il faut totalement supprimer les semaines a 3 matchs, je dis que trouver un juste milieu pour aider un peu les supporters ca serait bien. peut etre essayer de caler les semaines a 3 matchs comme des semaines "road trip", apres je sais que c'est pas evident

en tout cas, et je ne donne que notre avis, on souffre bcp des semaines a 3 matchs et de la frequence des matchs, et je pense pas qu'on soit les seuls. Sans doute que c'est un peu plus transparent pour de gros groupes avec plus de membre (encore que ca court pas les rues en LM :D) mais quand meme.
Avatar du membre
Diablotin05
Benjamin
Benjamin
Messages : 340
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 14 fois
A été remercié : 44 fois

Message non lu

Le débat sur le calendrier, le nombre de matches par semaine reflètent totalement le championnat actuel à 2 vitesses... D'un coté les gros clubs avec des grosses structures, de grandes patoches, beaucoup de partenaires, un gros bassin économique et de population etc etc le rythme idéal c'est évident 3 matches/semaine. Le problème c'est que pour les plus petits clubs, le rythme de 3 matches est dur à tenir, c'est plus compliqué de remplir la patoche 2 fois par semaine.
Donc déjà tant qu'on aura ce championnat "coupé" en 2 ce sera toujours compliqué.
Ensuite les contextes locaux sont extrêmement différents. Par exemple en montagne ( Cham, Gap, Briançon ) on a du mal à remplir les patinoires à l'automne et on fait le plein à partir de Noel-Janvier-Février avec le ski et les touristes.

D'un point de vue perso de supporter briançonnais, je rejoins Benoit je pense qu'on a les mêmes problématiques de "petit" club. J'en ai parlé ces derniers jours, à Briançon les supporters ont du à suivre les 3 matches par semaine. Je serait favorable à un lissage du calendrier à 2 matches/semaine qui serait un bon équilibre avec des semaines à 3 afin d'organiser des roads trips. Mais je conçoit tout à fait que ce ne soit pas représentatif et qu'on soit "minoritaire"

Concernant les road trip que défendent les partisans de la formule à 3 matches oui à condition que ce soit généralisé et appliqué. Car lors de la dernière saison régulière normale ( 2019-2020 ), c'était pas du tout ça mais plutôt des aller-retour domicile/exterieur incessants avec un rythme de 3 matches/semaine.

Enfin, les treves internationales de l'EDF ont de moins en moins d’intérêts. Ces rassemblements se font la plupart du temps sans les meilleurs joueurs y compris européens donc niveau automatismes bof bof et on voit souvent des EDF B voir C... Et encore une fois, si on veut maintenir ces treves, et ben on a qu'à faire jouer les clubs peu ou pas impacté par l'EDF pendant ces trêves
Supporter des Diables Rouges de Briançon
Avatar du membre
benoit
Senior D1
Senior D1
Messages : 3305
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 7 fois
A été remercié : 183 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 19 juin 2021, 11:44 Le débat sur le calendrier, le nombre de matches par semaine reflètent totalement le championnat actuel à 2 vitesses... D'un coté les gros clubs avec des grosses structures, de grandes patoches, beaucoup de partenaires, un gros bassin économique et de population etc etc le rythme idéal c'est évident 3 matches/semaine. Le problème c'est que pour les plus petits clubs, le rythme de 3 matches est dur à tenir, c'est plus compliqué de remplir la patoche 2 fois par semaine.
Donc déjà tant qu'on aura ce championnat "coupé" en 2 ce sera toujours compliqué.
Ensuite les contextes locaux sont extrêmement différents. Par exemple en montagne ( Cham, Gap, Briançon ) on a du mal à remplir les patinoires à l'automne et on fait le plein à partir de Noel-Janvier-Février avec le ski et les touristes.

D'un point de vue perso de supporter briançonnais, je rejoins Benoit je pense qu'on a les mêmes problématiques de "petit" club. J'en ai parlé ces derniers jours, à Briançon les supporters ont du à suivre les 3 matches par semaine. Je serait favorable à un lissage du calendrier à 2 matches/semaine qui serait un bon équilibre avec des semaines à 3 afin d'organiser des roads trips. Mais je conçoit tout à fait que ce ne soit pas représentatif et qu'on soit "minoritaire"

Concernant les road trip que défendent les partisans de la formule à 3 matches oui à condition que ce soit généralisé et appliqué. Car lors de la dernière saison régulière normale ( 2019-2020 ), c'était pas du tout ça mais plutôt des aller-retour domicile/exterieur incessants avec un rythme de 3 matches/semaine.

Enfin, les treves internationales de l'EDF ont de moins en moins d’intérêts. Ces rassemblements se font la plupart du temps sans les meilleurs joueurs y compris européens donc niveau automatismes bof bof et on voit souvent des EDF B voir C... Et encore une fois, si on veut maintenir ces treves, et ben on a qu'à faire jouer les clubs peu ou pas impacté par l'EDF pendant ces trêves
on pourrait effectivement garder les 3/semaines par exemple pendant les vacances scolaires de noel (encore qu'en dehors des stations qui beneficient des touristes, je trouve que les vacances de noel, en tout cas chez nous, sont une periode compliqué, les gens sont occupés a autre chose, et quand tu viens de te prendre une murge le 31, t'as pas forcement envie d'aller a un match le 2 janvier lol) et de fevrier et passer le reste a 2.
Avatar du membre
Diablotin05
Benjamin
Benjamin
Messages : 340
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 14 fois
A été remercié : 44 fois

Message non lu

benoit a écrit : 19 juin 2021, 11:47 on pourrait effectivement garder les 3/semaines par exemple pendant les vacances scolaires de noel (encore qu'en dehors des stations qui beneficient des touristes, je trouve que les vacances de noel, en tout cas chez nous, sont une periode compliqué, les gens sont occupés a autre chose, et quand tu viens de te prendre une murge le 31, t'as pas forcement envie d'aller a un match le 2 janvier lol) et de fevrier et passer le reste a 2.
Oui le problème c'est que les contextes et intérêts locaux différent tellement d'une ville à l'autre que ce qui arrange un club ne va pas arranger l'autre.
Nous les clubs de montagne, avoir septembre/octobre/novembre surchargé ça sert à rien il y a personne. On fait le plein à partir du début de la saison de ski à Briançon Gap et Chamonix. Et si tu blindes de matches les vacances de Noël / fevrier c'est les autres qui vont faire la gueule car les partenaires, les étudiants qui remplissent leur patinoire ne seront pas là ( je pense à Angers, Amiens, Grenoble etc ).
De meme que, si je parle d'un point de vue purement briançonnais, à Briançon nous n'avons aucun étudiant ( pas d'études sup ) et des petits partenaires locaux donc les matches en semaines ( propice dans les gros clubs/villes pour faire venir les étudiants, les partenaires en VIP etc ) nous ça nous apporte pas grand chose.

Bref c'est pas simple. Chacun voit son intérêt, son remplissage de patinoire.

Moi je suis favorable à un lissage et un étalement du calendrier afin d'éviter les déséquilibres selon les mois. Et après un mixte entre des semaines à 2 matches pour "souffler" et des semaines à 3 pour notamment grouper des déplacements lointains.
Supporter des Diables Rouges de Briançon
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

Il y a quand même un truc qui serait très simple et qui permettrait déjà de faire un pas en avant: le choix du jour de match (dans la semaine) par le club qui reçoit.
Je conçois que ce n'est pas simple mais j'ai l'impression qu'il y a 0 effort de fait sur le calendrier depuis des années. On fait presque un copier - coller d'une année sur l'autre.
Par exemple j'ai souvenir d'une séquence vendredi - dimanche - mardi de Strasbourg où la fédé n'avait rien trouvé de mieux que de coller deux matchs à l'extérieur dont un avec le déplacement le plus long de la saison (à Bordeaux si je me souviens bien).
Avatar du membre
Diablotin05
Benjamin
Benjamin
Messages : 340
Enregistré le : 23 sept. 2019, 19:22
A remercié : 14 fois
A été remercié : 44 fois

Message non lu

C'est vrai que chaque été et intersaison on répète exactement les mêmes choses ( 2 ou 3 matches par semaine, allongement de la saison, suppression d'1 treve internationale, jours de matches... ) d'une saison à l'autre signe que qu'il n'y a pas eu beaucoup d'évolutions positives.

Ce serait très intéressant d’être dans les secrets des réunions calendrier entre la Fédé et les clubs ::d

Laisser le choix du jour de match du club qui reçoit c'est possible si tu n'a que 2 matches dans la semaine. Avec 3 matches ça laisse quasiment aucune flexibilité.

Enfin dernière chose sur les fameux road trips. Oui à condition que ce soit bien fait. Car si c'est pour faire 2 matches à l’extérieur diamétralement opposés sur un week end histoire de dire de faire des roads trips ça n'a aucun intérêt. Cette saison ( certes particulière ) on s'est tapé Rouen le samedi soir puis Anglet le dimanche soir...
Supporter des Diables Rouges de Briançon
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2614
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 47 fois

Message non lu

loule a écrit : 19 juin 2021, 12:30 Il y a quand même un truc qui serait très simple et qui permettrait déjà de faire un pas en avant: le choix du jour de match (dans la semaine) par le club qui reçoit.
Je conçois que ce n'est pas simple mais j'ai l'impression qu'il y a 0 effort de fait sur le calendrier depuis des années. On fait presque un copier - coller d'une année sur l'autre.
Par exemple j'ai souvenir d'une séquence vendredi - dimanche - mardi de Strasbourg où la fédé n'avait rien trouvé de mieux que de coller deux matchs à l'extérieur dont un avec le déplacement le plus long de la saison (à Bordeaux si je me souviens bien).
Le choix des jours ... (Mardi/mercredi) et (Vendredi,Samedi,Dimanche) pour les semaines à 2 matchs, cela me semble tellement évident dans le modèle économique du "sport-spectacle" en France !!

On voit bien actuellement avec les droits TV du football ce qu'est réellement la capacité économique du 1er sport français .... On passe d'un rêve à 1,2 Milliard à une réalité qui sera peut-être inférieure à 600 millions !!

Après pour les rêves des joueurs à 3 matchs / semaine, c'est parce qu'il regarde trop la NHL (sans regarder la façon dont les joueurs se chargent en permanence pour tenir les 86 matchs par saison) !! A CORPS SAIN, PLANNING SAIN et CLUB SAIN !!

Pour les "spectrêveurs" de semaine à 3 matchs, il est bon de rappeler que la spécificité de la FRANCE est d'être le plus grand pays d'Europe en superficie (sans compter l'Ukraine) , tout en étant un des pays les plus concentrés (sur l'IDF) alors que cette région ne compte, et très récemment, qu'un seul clubs en MAGNUS !!

Le jour viendra (c'est comme dans les contes de Noël) ou l'IDF comptera 2/3 clubs en MAGNUS .... alors avec Rouen et amiens qui sont dans la "grande banlieue" de l'IDF , on pourra jouer 3 fois par semaine (même 4 pour les plus acharnés) .... En espérant que d'ici là, les clubs ne seront pas obligés de payer une taxe carbone basé sur les KMs BUS effectués chaque saison !!

Après pour revenir au copier/coller de Loule, c'est sûr que pour reprendre une célèbre interpellation que j'ai entendu durant ma jeunesse , il faut des fois "se sortir les doigts du ......" et "arrêter de se tripoter la nouille" !!!
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 17037
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 405 fois
A été remercié : 331 fois

Message non lu

Diablotin05 a écrit : 19 juin 2021, 13:05 C'est vrai que chaque été et intersaison on répète exactement les mêmes choses ( 2 ou 3 matches par semaine, allongement de la saison, suppression d'1 treve internationale, jours de matches... ) d'une saison à l'autre signe que qu'il n'y a pas eu beaucoup d'évolutions positives.

Ce serait très intéressant d’être dans les secrets des réunions calendrier entre la Fédé et les clubs ::d

Laisser le choix du jour de match du club qui reçoit c'est possible si tu n'a que 2 matches dans la semaine. Avec 3 matches ça laisse quasiment aucune flexibilité.

Enfin dernière chose sur les fameux road trips. Oui à condition que ce soit bien fait. Car si c'est pour faire 2 matches à l’extérieur diamétralement opposés sur un week end histoire de dire de faire des roads trips ça n'a aucun intérêt. Cette saison ( certes particulière ) on s'est tapé Rouen le samedi soir puis Anglet le dimanche soir...
oui cette saison a été particulière

Anglet a joué ses 2 matches contre Rouen à Anglet pour lui éviter un long déplacement. Comme quoi les adaptation existent

et je reviens sur le nombre de semaines à 3 matches : combien ? 5 ? 8 ? 10 ?
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 17037
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 405 fois
A été remercié : 331 fois

Message non lu

les roads trip il y en a de plus en plus, non ?

mais pas forcément avec 2 match en deux jours

Rouen a déjà joué par exemple le vendredi à Chamonix et le dimanche à Gap. ça fait une nuit "sur place". Quels clubs sont prêts à cela ? c'est bien sportivement, mais financièrement..
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

Arnaud76 a écrit : 19 juin 2021, 13:24 Rouen a déjà joué par exemple le vendredi à Chamonix et le dimanche à Gap. ça fait une nuit "sur place". Quels clubs sont prêts à cela ? c'est bien sportivement, mais financièrement..
C'est moins cher qu'un aller - retour en bus (avec demi journée à l'hôtel pour la sieste d'avant match) ?
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 17037
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 405 fois
A été remercié : 331 fois

Message non lu

une nuit d'hôtel pour une équipe c'est très cher... sans comparaison avec un A/R
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

Arnaud76 a écrit : 19 juin 2021, 14:08 une nuit d'hôtel pour une équipe c'est très cher... sans comparaison avec un A/R
OK, merci pour la précision.
On pourrait aussi imaginer un accord (de sponsoring) de la fédé avec une chaine d'hôtel qui pourrait faire baisser drastiquement les prix.
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2614
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 47 fois

Message non lu

Arnaud76 a écrit : 19 juin 2021, 13:12
Diablotin05 a écrit : 19 juin 2021, 13:05 C'est vrai que chaque été et intersaison on répète exactement les mêmes choses ( 2 ou 3 matches par semaine, allongement de la saison, suppression d'1 treve internationale, jours de matches... ) d'une saison à l'autre signe que qu'il n'y a pas eu beaucoup d'évolutions positives.

Ce serait très intéressant d’être dans les secrets des réunions calendrier entre la Fédé et les clubs ::d

Laisser le choix du jour de match du club qui reçoit c'est possible si tu n'a que 2 matches dans la semaine. Avec 3 matches ça laisse quasiment aucune flexibilité.

Enfin dernière chose sur les fameux road trips. Oui à condition que ce soit bien fait. Car si c'est pour faire 2 matches à l’extérieur diamétralement opposés sur un week end histoire de dire de faire des roads trips ça n'a aucun intérêt. Cette saison ( certes particulière ) on s'est tapé Rouen le samedi soir puis Anglet le dimanche soir...
oui cette saison a été particulière

Anglet a joué ses 2 matches contre Rouen à Anglet pour lui éviter un long déplacement. Comme quoi les adaptation existent

et je reviens sur le nombre de semaines à 3 matches : combien ? 5 ? 8 ? 10 ?
Sur la dernière saison, le planning prévoyait :

- 4 semaines hors période de vacances scolaire
- 1 semaine à Noël
- 1 semaine vacances de février

J'ai toujours dit qu'il suffit de laisser les clubs qui le souhaitent planifier des matchs pendant les trêves internationales et on ne parle plus du problème des semaines à 3 matchs !! (et avec un peu de travail et de bon sens de la FFHG lors de l'établissement du planning, cela passerait "CREME" pour tout le monde)
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 17037
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 405 fois
A été remercié : 331 fois

Message non lu

donc 6 semaines à 3 matches par semaine, dont 2 pendant des périodes de congés

pas le bout du monde
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

tempest a écrit : 19 juin 2021, 13:11 Après pour les rêves des joueurs à 3 matchs / semaine, c'est parce qu'il regarde trop la NHL (sans regarder la façon dont les joueurs se chargent en permanence pour tenir les 86 matchs par saison) !! A CORPS SAIN, PLANNING SAIN et CLUB SAIN !!


Ce n'est pas une question de regarder trop la NHL : personne ne parle de jouer 60, 70 ou 80 matchs.

Mais sortir de cette logique, "un match à domicile puis un match à l'extérieur puis un match à domicile puis un match à l'extérieur..." permettrait d'aborder les 44 matchs de la SR sans s'enfermer dans des semaines uniquement à 2 matchs avec alternance domicile/extérieur... Ne serait-ce que pour des questions de rythme/fréquence de jeu.

C'est quand même quand la SR (grâce aux artifices de la CdF et de la CdL) a fréquemment tournée à 3 matchs par semaine (pour les équipes qui jouaient le jeu des coupes) qu'un certains nombre de joueurs ont pu émerger en LM et partir vers de biens meilleurs championnats européens. Jusque là, les seuls qui s'exportaient étaient soit très talentueux (Huet, Meunier, Bellemare, Fleury) soit déjà installés à l'étranger pour leurs études (amérique du nord essentiellement).
Pour les "spectrêveurs" de semaine à 3 matchs, il est bon de rappeler que la spécificité de la FRANCE est d'être le plus grand pays d'Europe en superficie (sans compter l'Ukraine) , tout en étant un des pays les plus concentrés (sur l'IDF) alors que cette région ne compte, et très récemment, qu'un seul clubs en MAGNUS !!

Le jour viendra (c'est comme dans les contes de Noël) ou l'IDF comptera 2/3 clubs en MAGNUS .... alors avec Rouen et amiens qui sont dans la "grande banlieue" de l'IDF , on pourra jouer 3 fois par semaine (même 4 pour les plus acharnés) .... En espérant que d'ici là, les clubs ne seront pas obligés de payer une taxe carbone basé sur les KMs BUS effectués chaque saison !!
Donc si on va par là, la LM ne grandira jamais puisque la géographie et la spécificité d'implantation du hockey en France sont définitivement rédhibitoires... :-/

En fait, ta sortie me conforte dans l'idée que le hockey n'y arrivera jamais en France. Beaucoup trop d'acteurs - que ce soit dans les clubs ou autours des clubs - "rêvent" des avantages d'un championnat "professionnel" (avec des club sains, des sponsors généreux, un niveau de jeu qualitatif permettant notamment de développer de bons JFL, de l'espace médiatique, ...) sans avoir à en subir les inconvénients.

C'était déjà flagrant à travers le fait que beaucoup de clubs ont trainé les pieds pour franchir le cap de la professionnalisation (création des SASP) et commencer à remplir réellement le cahier des charges établi... en 2004-2005. Les seuls qui ont commencé à prendre le sujet au sérieux au milieu des années 2000, ce sont finalement les deux ogres actuels du championnat.

Je finis par me dire qu'il vaudrait mieux pour beaucoup d'arrêter de vouloir avoir une EdF à un niveau plus haut que la D1 et assumer un championnat plus proche du semi-pro que du professionnel. Finalement, à en lire beaucoup ici, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une telle approche...
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 19 juin 2021, 20:18 Je finis par me dire qu'il vaudrait mieux pour beaucoup d'arrêter de vouloir avoir une EdF à un niveau plus haut que la D1 et assumer un championnat plus proche du semi-pro que du professionnel. Finalement, à en lire beaucoup ici, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une telle approche...
Il faut aussi être lucide.
L'équipe de France régresse.
Le championnat local ne progresse pas (en tout cas pas au niveau de la médiatisation).
Donc ce n'est pas absurde de se dire qu'on pourrait essayer de changer quelque chose.
Ou alors on refait un copier coller des saisons précédentes et advienne que pourra.
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 17037
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 405 fois
A été remercié : 331 fois

Message non lu

le hockey en France ne pourra être que du bricolage
Chaix a dit que le hockey a un plafond de verre, et que ça lui allait bien

la seule chance pour le hockey français de gagner en visibilité, et de progresser (un peu), c'est via l'EDF et des résultats en CM et JO.
Avatar du membre
benoit
Senior D1
Senior D1
Messages : 3305
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 7 fois
A été remercié : 183 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 19 juin 2021, 20:18

Donc si on va par là, la LM ne grandira jamais puisque la géographie et la spécificité d'implantation du hockey en France sont définitivement rédhibitoires... :-/

En fait, ta sortie me conforte dans l'idée que le hockey n'y arrivera jamais en France. Beaucoup trop d'acteurs - que ce soit dans les clubs ou autours des clubs - "rêvent" des avantages d'un championnat "professionnel" (avec des club sains, des sponsors généreux, un niveau de jeu qualitatif permettant notamment de développer de bons JFL, de l'espace médiatique, ...) sans avoir à en subir les inconvénients.

C'était déjà flagrant à travers le fait que beaucoup de clubs ont trainé les pieds pour franchir le cap de la professionnalisation (création des SASP) et commencer à remplir réellement le cahier des charges établi... en 2004-2005. Les seuls qui ont commencé à prendre le sujet au sérieux au milieu des années 2000, ce sont finalement les deux ogres actuels du championnat.

Je finis par me dire qu'il vaudrait mieux pour beaucoup d'arrêter de vouloir avoir une EdF à un niveau plus haut que la D1 et assumer un championnat plus proche du semi-pro que du professionnel. Finalement, à en lire beaucoup ici, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une telle approche...
on peut te retourner le compliment en disant les gens qui veulent tjs copier les autres en pensant que ce qui marche ailleurs marchera tjs chez nous etc

en france on veut tjs tout ou rien. On a un sport avec 0 mediatisation. des patinories pas au niveau,des budgets de gitan pour au moins les 2/3 des clubs, de grande distance, mais on veut faire ce qui marche dans des pays ou le hockey est un sport majeur, ou els patinoires font 4 fois la taille des notres, ou le sport est télévisé, et ou le pays est 2 fois plus petit au moins.

je me fous de ce qui se fait ailleurs.je veux un truc qui marche chez nous. Et evidemment je parle par rapport a mon vécu dans mon club par rapport a mon activité de supporter. si jouer 3 fois par semaine tue tout parcequ'a terme les patinoires se vident ca sert a rien

pour rappel, lorsqu'on avait analysé les montées de tous les derniers clubs montés, toutes les affluances avaient baissé au passage D1 > Magnus (faudra attendre de voir pour cergy cette saison). Mais c'est que tout va bien c'est clair
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

loule a écrit : 19 juin 2021, 21:25
lanarre a écrit : 19 juin 2021, 20:18 Je finis par me dire qu'il vaudrait mieux pour beaucoup d'arrêter de vouloir avoir une EdF à un niveau plus haut que la D1 et assumer un championnat plus proche du semi-pro que du professionnel. Finalement, à en lire beaucoup ici, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une telle approche...
Il faut aussi être lucide.
L'équipe de France régresse.
Le championnat local ne progresse pas (en tout cas pas au niveau de la médiatisation).
Donc ce n'est pas absurde de se dire qu'on pourrait essayer de changer quelque chose.
Ou alors on refait un copier coller des saisons précédentes et advienne que pourra.
Mais soyons lucides justement !

Arrêtons d'avoir des rêves de médiatisation... Arrêtons de vouloir jouer un rôle en Elite mondiale... Arrêtons de vouloir aller au JO (ce que ne nous faisons plus depuis bientôt 20 ans)... Arrêtons de vouloir avoir des joueurs étrangers estampillés EBEL, SM Liiga, ECHL (pour ne pas dire plus)... Arrêtons de chouiner parce que nos zèbres ne sont pas au niveau... Arrêtons de chouiner parce que 2/3 des matchs sont d'une qualité "bof au mieux"... :-/

Heureusement qu'il y a 20 ans, quelques uns se sont dits que ce n'était pas qu'une utopie les conclusions des Etats Généraux... Parce que sinon, pas sûr que la FFHG existerait depuis 2006 et que l'EdF aurait regouté à l'Elite mondaile en 2008. C'est bien parce que quelques uns se sont "sortis les doigts du c*l" (pour remprendre une expression cité ci-avant) que tout ça a été possible.

Là, j'ai juste l'impression qu'une grande partie de la famille du hockey français se cache derrière un "plafond de verre" pour rester dans une zone de confort.

Dont acte !!!... Mais dans ces cas là, que les mêmes ne viennent plus pleurer à longueur de saison sur le niveau du championnat, la qualité des matchs, le niveau des zèbres, le fait que le titre se joue éternellement entre Grenoble et Rouen, le manque de médiatisation ou les résultats de l'EdF !

La queston n'est pas de faire un copier/coller des saisons précédentes : la question est de savoir ce que l'on veut !

SI c'est un championnat professionnel (au sens premier du terme... je ne parle pas de sport spectacle), alors il y a encore beaucou de travail pour y arriver et il serait (grand) temps d'arrêter de se cacher derrière la première difficulté venue pour jeter l'éponge (sans vraiment l'assumer). Sinon, autant arrêter les frais inutiles...
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Avatar du membre
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7791
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 113 fois
A été remercié : 154 fois

Message non lu

benoit a écrit : 19 juin 2021, 22:14 on peut te retourner le compliment en disant les gens qui veulent tjs copier les autres en pensant que ce qui marche ailleurs marchera tjs chez nous etc

en france on veut tjs tout ou rien. On a un sport avec 0 mediatisation. des patinories pas au niveau,des budgets de gitan pour au moins les 2/3 des clubs, de grande distance, mais on veut faire ce qui marche dans des pays ou le hockey est un sport majeur, ou els patinoires font 4 fois la taille des notres, ou le sport est télévisé, et ou le pays est 2 fois plus petit au moins.
Le championnat national de Hand était peu ou prou dans le même état que l'Elite en hockey en 2001 (et ce malgré les résultats des EdF de Hand masculine et féminine).

Ils ont cherché à mener les mêmes réformes que le hockey. Et malgré des droits TV faméliques (100 K€ pour le PSG Hand soit moins de 5% de son budget), regarde où se trouve nos clubs de hand français (masculins ou féminins) : sur le toit de l'Europe.

On parle d'un sport multi-titré et qui n'est pourtant pas "majeur" au niveau national (loin derrière le foot, le rugby et - même - le basket).

Mais il y a eu du courage tant chez les dirigeants fédéraux que chez les dirigeants de clubs.

C'est le hockey français qui ne veut pas grandir... complexe d'infériorité ?!....
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Big Carlsson
Benjamin
Benjamin
Messages : 389
Enregistré le : 21 juil. 2018, 18:12
A remercié : 8 fois
A été remercié : 65 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 20 juin 2021, 00:19
benoit a écrit : 19 juin 2021, 22:14 on peut te retourner le compliment en disant les gens qui veulent tjs copier les autres en pensant que ce qui marche ailleurs marchera tjs chez nous etc

en france on veut tjs tout ou rien. On a un sport avec 0 mediatisation. des patinories pas au niveau,des budgets de gitan pour au moins les 2/3 des clubs, de grande distance, mais on veut faire ce qui marche dans des pays ou le hockey est un sport majeur, ou els patinoires font 4 fois la taille des notres, ou le sport est télévisé, et ou le pays est 2 fois plus petit au moins.
Le championnat national de Hand était peu ou prou dans le même état que l'Elite en hockey en 2001 (et ce malgré les résultats des EdF de Hand masculine et féminine).

Ils ont cherché à mener les mêmes réformes que le hockey. Et malgré des droits TV faméliques (100 K€ pour le PSG Hand soit moins de 5% de son budget), regarde où se trouve nos clubs de hand français (masculins ou féminins) : sur le toit de l'Europe.

On parle d'un sport multi-titré et qui n'est pourtant pas "majeur" au niveau national (loin derrière le foot, le rugby et - même - le basket).

Mais il y a eu du courage tant chez les dirigeants fédéraux que chez les dirigeants de clubs.

C'est le hockey français qui ne veut pas grandir... complexe d'infériorité ?!....
Certes mais le handball c'est environ 550 000 licenciés contre 21 000 pour la FFHG, on boxe clairement pas dans la même catégorie.
Avatar du membre
loule
MVP
MVP
Messages : 8642
Enregistré le : 16 avr. 2005, 21:21
Localisation : Strasbourg
A remercié : 46 fois
A été remercié : 91 fois

Message non lu

Benjamin, je suis complètement d'accord pour dire qu'il faut "se bouger".
Mais que voit-on depuis des années: rien ne bouge ou presque. On se contente de refaire année après année la même chose (que ce soit pour l'équipe de France ou bien le championnat).
Tu parles des clubs qui trainent les pieds pour se structurer. Mais pour moi c'est tout autant (voir plus) de la faute de la fédé qui laisse faire.
Elle aurait dû être plus ferme sur le calendrier (de structuration) mis en place.
Et qu'on ne me dise pas que ça aurait tué les clubs, que ces derniers n'avaient pas les moyens, ...
Je prends l'exemple de la présence d'un manager général qui, si je ne trompe pas, n'est pas encore complètement généralisé.
Plutôt que de payer un "gros" joueur étranger, on peut investir cet argent dans le poste de manager, non ?
Et c'est déclinable pour plein d'autres choses.
Mais comme la plupart des clubs vivent au jour le jour avec des rêves de grandeurs éphémères (cf. les dernières banqueroutes)...
Et là encore, la fédé est plus que responsable en fermant les yeux pendant des années et en se contenant d'une petite tape sur les doigts pour les mauvais élèves.
tempest
Senior D2
Senior D2
Messages : 2614
Enregistré le : 13 févr. 2005, 20:13
A été remercié : 47 fois

Message non lu

lanarre a écrit : 19 juin 2021, 20:18 Donc si on va par là, la LM ne grandira jamais puisque la géographie et la spécificité d'implantation du hockey en France sont définitivement rédhibitoires... :-/

Non , elle grandira comme je l'ai décrit précédemment , c'est à dire avec plus de clubs de Magnus en IDF et peut-être/sûrement quelques régions qui se développeront un peu plus que les autres !! (c.f. le rugby qui reste cantonné dans le sud-ouest/sud-est + 2 clubs historiques de l'IDF)
En fait, ta sortie me conforte dans l'idée que le hockey n'y arrivera jamais en France. Beaucoup trop d'acteurs - que ce soit dans les clubs ou autours des clubs - "rêvent" des avantages d'un championnat "professionnel" (avec des club sains, des sponsors généreux, un niveau de jeu qualitatif permettant notamment de développer de bons JFL, de l'espace médiatique, ...) sans avoir à en subir les inconvénients.
C'était déjà flagrant à travers le fait que beaucoup de clubs ont trainé les pieds pour franchir le cap de la professionnalisation (création des SASP) et commencer à remplir réellement le cahier des charges établi... en 2004-2005. Les seuls qui ont commencé à prendre le sujet au sérieux au milieu des années 2000, ce sont finalement les deux ogres actuels du championnat.
Non, ... mais il suffit de ne pas être dans le dogme et d'analyser les saisons précédentes, avec un peu de recul, pour se rendre compte, par exemple, que tout les clubs montés en MAGNUS, ont vu une baisse de leur affluence (peut-être à cause des résultats et probablement à cause du changement de format horaire !!). Une légère adaptation du calendrier permettrait probablement de redonner de la marge de billeterie et donc financière pour ces clubs "petits/moyens" qui finalement alimente majoritairement l"éco-système autour de 2/3 qui trustent tout depuis 20/30 ans !
Je finis par me dire qu'il vaudrait mieux pour beaucoup d'arrêter de vouloir avoir une EdF à un niveau plus haut que la D1 et assumer un championnat plus proche du semi-pro que du professionnel. Finalement, à en lire beaucoup ici, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une telle approche...
L'équipe de France dans le groupe mondial est un "ATTRAPE-COUILLON" qui freine toute adaptation et développement des championnats nationaux qui sont la pierre angulaire de ce même développement ! (avoir un sport d'hiver qui se termine, pour certain, au mois de février, c'est quand même un comble)

Et si l'on reprend l'histoire du hockey mondial, que constate t-on :
- Que c'est avant tout une histoire de BUSINESS (comme toute activité sportive actuelle)
- Jusqu'en 1991, le groupe mondial était à 8 équipes (mais BLR, KAZ, UKR, LET, EST, LIT n'existaient pas) (France était environ 11/12 mondial)
- 1991-1997 le groupe mondial à 12 équipes, la France vivote entre la 10° et la 12° place et 2 fois joue et gagne les barrages de maintien
- 1998..... groupe mondial à 16 équipes avec tout les "nouveaux pays" et la France vivote autour de 14/15/16/17 selon les années !!

8/9 équipes ont fait quasiment tout les éditions du groupe mondial et les autres dont les "nouveaux" vivotent autour !! Un vrai développement "INTERNATIONAL" du hockey serait d'avoir un groupe mondial réduit à 12 équipes et une division en dessous ou la France jouerait régulièrement des équipes à sa portée ! et en plus cela permettrait à la FFHG d'organiser un mondial rémunérateur plus souvent !!
Répondre