Salut a tous/toutes :

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Des petits malins tentent d'ajouter des liens spams dans les messages.
Soyez vigilants et signalez nous ce type de message afin qu'on les supprime.

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Equipe de France 19/20

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

FV92
Benjamin
Benjamin
Messages : 423
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:29
A été remercié : 1 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:23

Dernier message de la page précédente :

Perso si c’est à Ljubjlana en Slovénie l’an prochain, je risque d’aller sur place encourager les Bleus!
C’est assez proche, la mer est pas loin, la frontière italienne avec notamment Venise est pas loin également etc.
En Roumanie je n’irai pas :hehe:

Je croise les doigts d’ici demain! :merci:
Image
PhilippeRH
MVP
MVP
Messages : 6340
Enregistré le : 25 mars 2008, 13:54
A remercié : 28 fois
A été remercié : 41 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:26

Nan mais pour moi il n'y a pas débat. C'est un problème culturel le supporterisme en France. Regardez au hand, on était longtemps les meilleurs, on déplaçait pas des milliers de personnes pour les compétitions.
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:28

PLF80 a écrit :
22 mai 2019, 23:45
Mouais... L'intro annonce une interview "franche et ouverte", perso je la trouve plus ouverte que franche :-/

A chaque fois que le journaliste pointe un vrai problème (formation, adaptation au système, compétitivité, préparation physique et mentale, U18/U20, etc.), Luc Tardif se contente de contourner la question ou de relativiser systématiquement : on va analyser à froid, on va se réunir et discuter autour d'un café, on savait que le maintien serait difficile, oui mais les autres équipes manquaient aussi de bons joueurs, de toute façon moi je regarde juste mais je n'interviens pas directement...
En attendant les autres équipes diminuées ont fait bien mieux que nous et la GB n'avait AUCUN joueur qui évoluait plus haut que dans leur propre ligue. Et puis il va bien falloir se mettre dans la tête que c'est pas tellement la relégation qui fait rager, mais la façon dont on a "lâché" le match le plus important face à une équipe largement abordable après avoir mené 3-0.

Bon cela dit il a quand même ciblé d'autres lacunes sans langue de bois : manque de cohésion et de fighting spirit, revoir la configuration des championnats junior et le fonctionnement/management au sein des clubs formateurs, responsabiliser les jeunes joueurs pour qu'ils s'habituent plus vite au haut niveau et encaissent mieux l'échec, comment mieux financer le hockey en France et mobiliser plus d'acteurs...
C'est sûr qu'il y a une sacrée masse de travail un peu partout, mais c'est bien de consolider les bases et de continuer à améliorer la structuration afin de pouvoir pérenniser au mieux ce qui a déjà été fait.

J'ai bien aimé le clin d'oeil aux "entraîneurs de canapé" et le parallèle qu'il a fait avec le manque cruel de mobilisation du côté des supporters. Il faut bien admettre que face à des pays avec une démographie moins importante et dont le hockey n'est pourtant pas plus populaire qu'en France, on fait franchement pitié. Manque de motivation ? Manque de pouvoir d'achat ? Pourtant sur ce dernier point on est également censés être mieux lotis que certains pays. Mais c'est vrai que ça aide pas, tant d'un point de vue financier que de popularité. Je connais pas trop les taux d'affluence dans les autres championnats en Europe, mais déjà en France on a toujours autant de mal à remplir les patinoires...

Concernant la partie sur la "zone de confort" qui s'est soi-disant installée en Magnus et le manque de confrontation face à la difficulté, je ne suis pas en total désaccord (au risque de m'attirer les foudres de quelques-uns). Bien que ce soit en bonne voie, la Magnus est encore à l'heure actuelle trop faible pour que nos joueurs soient véritablement compétitifs au niveau international. Donc je ne vois pas en quoi pousser certains joueurs prometteurs à aller tenter l'étranger devient subitement tabou. Peut-être que ça risque d'être douloureux pour certains et que d'autres vont échouer, mais au moins ça va les forger et il faut bien ça pour ne serait-ce qu'exister au très haut niveau.
Quand je vois par exemple des joueurs talentueux comme Guttig, Ritz ou Treille revenir en France parce qu'ils n'ont pas réussi à percer à l'étranger, ça me laisse perplexe. Bon Treille a plutôt bien réussi et il s'en va sur ses 32 ans, mais du coup je le trouve de moins en moins compétitif et c'était assez criant sur ce Mondial (32 ans c'est pas encore la maison de retraite non plus). Je sais que Guttig a eu une expérience douloureuse en Liiga, bien que je ne sache pas ce qu'il s'est passé exactement. Alors revenir en France pour se relancer oui, mais prolonger 3 ans à Rouen me fait penser que Guttig n'a plus très envie de fournir l'effort qui le pousserait à viser plus haut (en terme de championnat). Pareil pour Ritz. Bon après je ne sais rien de leur vie et de leurs projets personnels, mais je trouve quand même que c'est fort dommage car je pense pas que la Magnus puisse satisfaire les besoins en joueurs aguerris au haut niveau, même si encore une fois tout est fait pour qu'on y arrive un jour.

Enfin, le vieux débat des naturalisés refait surface après de nets progrès du côté de l'EDF. Il est clair que dans la perspective d'assurer le développement du hockey français il est mieux d'éviter les naturalisations et de privilégier le 100% cocorico. Mais quand on a des équipes comme l'Italie ou le Kazakhstan qui n'ont que faire du développement de leurs propres joueurs et qui continuent de faire appel à des naturalisés afin de pouvoir performer le moment venu, il ne faut pas s'étonner que la question revienne sur le tapis. Je sais que chez nos voisins transalpins ça commence à enfin à se poser des questions, mais ça reste encore timide. Maintenant il faut juste espérer que tous les efforts mis sur la formation finiront par payer un jour et que les habitués de la naturalisation s'en mordront les doigts de pied.

(PS : Désolé pour le pavé, j'avais des choses à dire :hehe:)
beaucoup de choses en effet, et en phase avec pas mal de trucs, d'autres, moins.

Pour Guttig, Treille, tu peux même ajouter Fleury, ce sont de jeunes trentenaires, et ils privilégient peut-être maintenant leur vie de famille, leur bien-être, mais jouent tout de même dans une ligue qui essaie de monter, dans des clubs qui ont l'ambition de bien paraître au niveau européen en CHL.

Et je remercie Grenoble et Rouen pour garder/faire revenir des JFL de ce niveau, ça participe aussi à l'intérêt de la Ligue Magnus, non ? Ils peuvent en plus transmettre aux plus jeunes.

Pour les JFL plus jeunes (Ritz, Valier, Chakiachvili...), il ne faut pas partir pour partir. L'expérience de Ritz au Danemark a été plutôt bonne (moins bonne en Norvège), mais entre la LM et le championnat danois, y a pas une énorme différence, donc si pas de perspective dans des championnats supérieurs, bah tu reviens en France.

En exemple récent d'expatriation pleinement réussie de JFL dans le meilleur de leur carrière (hors ceux partis dès leur hockey mineur), on a donc Rech (après quelques tergiversations), Claireaux et Perret. C'est beau mais c'est pas donné à tout le monde. On voit que c'est pas évident non plus pour les gardiens (Quemener, Ylonen). Et Buysse n'a jamais tenté. Par manque d'opportunité ?

On guettera avec intérêt l'évolution des Crinon, Maïa, Bouvet, Leclerc...

Mais si la LM continue à se développer, avec de plus en plus de gros étrangers (ou plutôt moins d'étrangers mais des plus gros), bah ce sera pas une honte d'y jouer pour les Français en limite d'expatriation.
Modifié en dernier par Arnaud76 le 23 mai 2019, 09:34, modifié 1 fois.
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:29

FV92 a écrit :
23 mai 2019, 09:23
Perso si c’est à Ljubjlana en Slovénie l’an prochain, je risque d’aller sur place encourager les Bleus!
C’est assez proche, la mer est pas loin, la frontière italienne avec notamment Venise est pas loin également etc.
En Roumanie je n’irai pas :hehe:

Je croise les doigts d’ici demain! :merci:
tiens oui, c'est une idée de vacances en plus :D

Très beau pays la Slovénie paraît-il
FV92
Benjamin
Benjamin
Messages : 423
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:29
A été remercié : 1 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:34

Concernant les bi-nationaux, je ne suis personnellement pas aussi extrémiste que certains :)
Il y a peut-être une différence entre en avoir 6-8 sur du long terme, et juste 2-3 sur du court terme par exemple non ?

Tant que cela reste mesuré et maîtrisé, pour dépanner une carence spécifique à un moment donné - en ce moment clairement la defense (surtout si on décide de se passer prochainement d’un Hecquefeuille et Janil par exemple) - ça peut se réfléchir et être une option.
Évidemment il y a des conditions, comme donner 100% de sa personne pour le maillot bleu, apporter à la fois une plus-value technique et mentale idéalement etc.

Après je ne dis pas que je suis pour a 100%, simplement que cela peut s’etudier comme le dit Tardif, et voir s’il y a des gars qui cochent ces cases, ou pas.
Image
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:42

FV92 a écrit :
23 mai 2019, 09:34
Concernant les bi-nationaux, je ne suis personnellement pas aussi extrémiste que certains :)
Il y a peut-être une différence entre en avoir 6-8 sur du long terme, et juste 2-3 sur du court terme par exemple non ?

Tant que cela reste mesuré et maîtrisé, pour dépanner une carence spécifique à un moment donné - en ce moment clairement la defense (surtout si on décide de se passer prochainement d’un Hecquefeuille et Janil par exemple) - ça peut se réfléchir et être une option.
Évidemment il y a des conditions, comme donner 100% de sa personne pour le maillot bleu, apporter à la fois une plus-value technique et mentale idéalement etc.

Après je ne dis pas que je suis pour a 100%, simplement que cela peut s’etudier comme le dit Tardif, et voir s’il y a des gars qui cochent ces cases, ou pas.
J'avoue ne pas comprendre cette logique du dépannage, en sport international. :-/

En club, oui, les jokers, les ajustements d'effectif. Mais là bon sang il s'agit de représenter TA PATRIE ! Si t'as que des nuls bah tu fais jouer des nuls, et t'essaie de former de meilleurs joueurs.

Et c'est pas parce que les autres font du caca qu'il faut faire pareil
Dugarry
Junior
Junior
Messages : 1574
Enregistré le : 06 mars 2015, 10:29
Localisation : Bordeaux
A remercié : 4 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu 23 mai 2019, 09:49

L'absence de déplacements de supporters français n'est pas spécifique au hockey, c'est pareil pour tous les sports.
A part un joli groupe pour feu la Coupe Davis de tennis ou un tout petit noyau au foot, on ne se déplace pas.
Chez nous, si on dit à nos proches qu'on utilise nos vacances et nos économies pour aller suivre une compétition à l'étranger, on passe pour un illuminé tout de suite. Ce n'est pas du tout comme ça dans plein de pays.
Mais ça ce n'est pas près de changer.
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 10:11

Dugarry a écrit :
23 mai 2019, 09:49
L'absence de déplacements de supporters français n'est pas spécifique au hockey, c'est pareil pour tous les sports.
A part un joli groupe pour feu la Coupe Davis de tennis ou un tout petit noyau au foot, on ne se déplace pas.
Chez nous, si on dit à nos proches qu'on utilise nos vacances et nos économies pour aller suivre une compétition à l'étranger, on passe pour un illuminé tout de suite. Ce n'est pas du tout comme ça dans plein de pays.
Mais ça ce n'est pas près de changer.

c'est exactement ça ! :hehe:

Le Français est tiède en sport.
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 10:30

FV92 a écrit :
23 mai 2019, 09:23
Perso si c’est à Ljubjlana en Slovénie l’an prochain, je risque d’aller sur place encourager les Bleus!
C’est assez proche, la mer est pas loin, la frontière italienne avec notamment Venise est pas loin également etc.
En Roumanie je n’irai pas :hehe:

Je croise les doigts d’ici demain! :merci:
ce sera Ljubljana !

https://twitter.com/ha_philippe/status/ ... 2025653248

officiel, j'y vais !
Droopy
Cadet
Cadet
Messages : 1479
Enregistré le : 07 avr. 2015, 16:08
A remercié : 14 fois
A été remercié : 29 fois

Message non lu 23 mai 2019, 11:08

PhilippeRH a écrit :
23 mai 2019, 09:26
Nan mais pour moi il n'y a pas débat. C'est un problème culturel le supporterisme en France. Regardez au hand, on était longtemps les meilleurs, on déplaçait pas des milliers de personnes pour les compétitions.
Je ne sais pas si "problème" est réellement le terme.
C'est magnifique de voir tous les supporters des autres nations se déplacer en masse, mais que les français préfèrent par exemple utiliser leurs économies et leurs vacances pour partir avec leur famille plutôt que de se rendre à des compétitions internationales je ne pense pas que ce soit un gros problème culturel :-/
kazo
Minime
Minime
Messages : 896
Enregistré le : 02 mai 2004, 12:18
Contact :

Message non lu 23 mai 2019, 11:14

Dugarry a écrit :
23 mai 2019, 09:49
L'absence de déplacements de supporters français n'est pas spécifique au hockey, c'est pareil pour tous les sports.
A part un joli groupe pour feu la Coupe Davis de tennis ou un tout petit noyau au foot, on ne se déplace pas.
Chez nous, si on dit à nos proches qu'on utilise nos vacances et nos économies pour aller suivre une compétition à l'étranger, on passe pour un illuminé tout de suite. Ce n'est pas du tout comme ça dans plein de pays.
Mais ça ce n'est pas près de changer.
Et encore en coupe Davis c'est totalement pris en charge par un sponsor
Mais ljublana et riga je ferais bien
Hockey Arena → Les Shingouz
Image
Image
Dugarry
Junior
Junior
Messages : 1574
Enregistré le : 06 mars 2015, 10:29
Localisation : Bordeaux
A remercié : 4 fois
A été remercié : 11 fois

Message non lu 23 mai 2019, 11:35

Droopy a écrit :
23 mai 2019, 11:08
PhilippeRH a écrit :
23 mai 2019, 09:26
Nan mais pour moi il n'y a pas débat. C'est un problème culturel le supporterisme en France. Regardez au hand, on était longtemps les meilleurs, on déplaçait pas des milliers de personnes pour les compétitions.
Je ne sais pas si "problème" est réellement le terme.
C'est magnifique de voir tous les supporters des autres nations se déplacer en masse, mais que les français préfèrent par exemple utiliser leurs économies et leurs vacances pour partir avec leur famille plutôt que de se rendre à des compétitions internationales je ne pense pas que ce soit un gros problème culturel :-/
Ah oui, je ne suis pas en désaccord avec toi, j'ai surtout fait un constat. Même pour moi qui suis un mordu de sports, me déplacer pour suivre un événement n'a jamais été une priorité, loin de là.
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2547
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 23 mai 2019, 12:12

Tomasdk a écrit :
22 mai 2019, 19:41
Le problème c'est uniquement la formation. France 21000 licencié, Allemagne 20000, Suisse 27000, Slovaquie 11000. On devrait être à ce niveau
on peut pas se baser que sur le nombre de licencié
c'est un indicateur mais pas que

Joue ausi :
- la taille du pays
- le nombre de patinoire
- le nombre de club
ce qui a un impact sur les distances que les gamins doivent faire et le nombre de matchs qu'ils peuvent jouer

- la taille des patinoires, l'importance du hockey dans ces pays la et le fric dans les championnats
ca a un impact direct sur l'avenir que peut avoir un gamin dans le hockey et le possible engouement que mettrons les parents a pousser les gamins a y aller a fond
Tomasdk
Moustique
Moustique
Messages : 3
Enregistré le : 23 sept. 2016, 21:12

Message non lu 23 mai 2019, 12:29

Entièrement d'accord, les chiffres sont juste pour montrer que le problème ne vient pas du nombre de licenciés. Chaque pays a ses caractéristiques, mais je pense que nous pouvons bien mieux faire avec ce que nous avons. Il y a des solutions, si nous copions les modèles qui réussissent.
Tomasdk
Moustique
Moustique
Messages : 3
Enregistré le : 23 sept. 2016, 21:12

Message non lu 23 mai 2019, 12:37

Déjà le nombre de matchs nous handicap des les petites catégories,
ensuite souvent les entraîneurs naccompagnent pas au matchs,
et les enfants les meilleurs ne se mesurent pas assez souvent à d'autres de leur niveau.

Tout ça ralentit la progression et des les u9 ou les u11 l'écart entre nos petits français avec nos voisins suisse, italiens ou pire les jeunes Tchèques est considérable.
FV92
Benjamin
Benjamin
Messages : 423
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:29
A été remercié : 1 fois

Message non lu 23 mai 2019, 12:52

Arnaud76 a écrit :
23 mai 2019, 10:30
FV92 a écrit :
23 mai 2019, 09:23
Perso si c’est à Ljubjlana en Slovénie l’an prochain, je risque d’aller sur place encourager les Bleus!
C’est assez proche, la mer est pas loin, la frontière italienne avec notamment Venise est pas loin également etc.
En Roumanie je n’irai pas :hehe:

Je croise les doigts d’ici demain! :merci:
ce sera Ljubljana !

https://twitter.com/ha_philippe/status/ ... 2025653248

officiel, j'y vais !
C'est bon ça :ghee: :malin1: :modo:
Image
piand
Cadet
Cadet
Messages : 1079
Enregistré le : 08 août 2007, 14:11
Localisation : ANGERS
A remercié : 8 fois
A été remercié : 5 fois

Message non lu 23 mai 2019, 12:54

Tomasdk a écrit :
23 mai 2019, 12:37
Déjà le nombre de matchs nous handicap des les petites catégories,
ensuite souvent les entraîneurs naccompagnent pas au matchs,
et les enfants les meilleurs ne se mesurent pas assez souvent à d'autres de leur niveau.

Tout ça ralentit la progression et des les u9 ou les u11 l'écart entre nos petits français avec nos voisins suisse, italiens ou pire les jeunes Tchèques est considérable.
Question : Pour ces catégories là et les clubs qui sont à la frontière de la suisse. Y a t-il des tournois organisés avec des équipes suisses ?
VIVE LE HOCKEY
Joh
Moustique
Moustique
Messages : 18
Enregistré le : 20 déc. 2017, 16:11

Message non lu 23 mai 2019, 13:04

Oui , il y en a. les club suisse viennent aussi participer au tournoi en France,

Les suisses font aussi bcp de sélections (composé des meilleurs de diffèrent club) pour participer au tournoi à l'étranger et cela des les U9, d'ailleurs cela ce fait dans beaucoup de pays (nordiques, baltes, tchèque, russes…) lorsqu'il participe à des tournoi en dehors de leur frontière.

Il me semble l'avoir vu que très rarement avec des français, je dirait mêmes une seul fois
FV92
Benjamin
Benjamin
Messages : 423
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:29
A été remercié : 1 fois

Message non lu 23 mai 2019, 13:05

Arnaud76 a écrit :
23 mai 2019, 09:42
FV92 a écrit :
23 mai 2019, 09:34
Concernant les bi-nationaux, je ne suis personnellement pas aussi extrémiste que certains :)
Il y a peut-être une différence entre en avoir 6-8 sur du long terme, et juste 2-3 sur du court terme par exemple non ?

Tant que cela reste mesuré et maîtrisé, pour dépanner une carence spécifique à un moment donné - en ce moment clairement la defense (surtout si on décide de se passer prochainement d’un Hecquefeuille et Janil par exemple) - ça peut se réfléchir et être une option.
Évidemment il y a des conditions, comme donner 100% de sa personne pour le maillot bleu, apporter à la fois une plus-value technique et mentale idéalement etc.

Après je ne dis pas que je suis pour a 100%, simplement que cela peut s’etudier comme le dit Tardif, et voir s’il y a des gars qui cochent ces cases, ou pas.
En club, oui, les jokers, les ajustements d'effectif. Mais là bon sang il s'agit de représenter TA PATRIE ! Si t'as que des nuls bah tu fais jouer des nuls, et t'essaie de former de meilleurs joueurs.

Et c'est pas parce que les autres font du caca qu'il faut faire pareil
Fondamentalement je suis d'accord avec toi bien entendu :)
Je réfléchirai déjà uniquement à une possibilité de naturalisation, si c'est pour un enjeu plus intéressant que la D1A
A ce niveau autant faire profiter de temps de jeu à nos bons joueurs de Magnus

Par contre au niveau Elite - et ponctuellement si nous avons des cas de blessures de top players comme cette année - alors c'est peut-être intéressant d'avoir un joueur franco-autrechose qui dépanne la patrie ponctuellement à un poste-clé. (surtout s'il apporte à la fois de la technique, un mental de guerrier, une autre expérience particulière etc.)

Et je vais également expliquer un autre point, c'est peut-être structurellement / intrinsèquement difficile à comprendre pour une personne 100% française, mais étant "métisse" avec des origines de deux pays, je peux garantir qu'on peut aimer un pays - parfois encore plus qu'un 100% pur souche du dit-pays - au prix de se battre encore plus qu'un autre pour prouver qu'on aime cette patrie.
C'est peut-être pas une généralité évidemment, mais s'il y a qqes cas spécifiques de gars qui se sentent vraiment d'aider la France avec le coeur car il y habite depuis plusieurs années, des amoureux du pays de la culture etc, pourquoi fermer la porte ?
Même s'il n'y en a que 1 ou 2... voilà c'est juste une réflexion d'ouverture d'esprit
:merci:
Image
lyoson
En ligue Magnus
En ligue Magnus
Messages : 3565
Enregistré le : 19 mars 2015, 13:02
Localisation : Montréal
A remercié : 5 fois
A été remercié : 12 fois
Contact :

Message non lu 23 mai 2019, 13:10

plus qu'un seul candidat pour l'organisation du mondial 1A l'an prochain: la Slovénie avec Ljubjana, dates a suivre

la France seul candidate pour l’organisation du mondial féminin en avril 2020

pour le TQO, rende vous a Riga en Lettonie pour la revanche de 2013 avec l'Italie et un qualifié

infos d'Eric Ropert sur Twitter
Image
Image
Image
PLF80
Minime
Minime
Messages : 791
Enregistré le : 23 févr. 2015, 15:52
A remercié : 23 fois
A été remercié : 55 fois

Message non lu 23 mai 2019, 16:22

vino_93 a écrit :
23 mai 2019, 08:26
PLF80 a écrit :
22 mai 2019, 23:45
J'ai bien aimé le clin d'oeil aux "entraîneurs de canapé" et le parallèle qu'il a fait avec le manque cruel de mobilisation du côté des supporters. Il faut bien admettre que face à des pays avec une démographie moins importante et dont le hockey n'est pourtant pas plus populaire qu'en France, on fait franchement pitié. Manque de motivation ? Manque de pouvoir d'achat ? Pourtant sur ce dernier point on est également censés être mieux lotis que certains pays. Mais c'est vrai que ça aide pas, tant d'un point de vue financier que de popularité. Je connais pas trop les taux d'affluence dans les autres championnats en Europe, mais déjà en France on a toujours autant de mal à remplir les patinoires...
S'il y a un manque de pouvoir d'achat en France, j'aimerais bien que tu me montres quel pays a les moyens de de voyager dans ce cas là... on est dans le haut du panier européen (comme plein d'autres pays cela dit). Le coût peut-être un frein pour certains, mais c'est la même pour tous les autres pays. Plus encore pour des pays comme la Lettonie ou la Tchéquie, qui pourtant ont toujours d'énormes colonnies de supporters.
C'est justement ce que j'ai dit dans mon message : "Manque de pouvoir d'achat ? Pourtant sur ce dernier point on est également censés être mieux lotis que certains pays."

J'essaie juste de comprendre comment la Hongrie (10M d'habitants, salaire moyen 600€, tente de survivre en D1) parvient à envoyer 600 fans au Kazakhstan alors qu'il y a 4 000 km entre les deux pays et des difficultés d'accès (visa, peu de vols), pendant que la France (65M d'habitants, salaire moyen 2 200€, maintenu en élite pendant 12 ans) envoie péniblement quelques dizaines de supporters même pas regroupés entre eux à 1 500 km de là avec des vols plus réguliers sans qu'il y ait besoin de visa.

Apparemment ce serait une question de culture ? Donc les Français sont "traditionnellement" plus enclin à rester confortablement installés devant leur TV/ordinateur/tablette/smartphone avec un paquet de chips et une bière et à critiquer à tout va sur les RS quand ça va moins bien sans avoir forcément connaissance de tous les éléments qu'à aller encourager de vive voix son équipe pour l'aider à surmonter certaines difficultés et par la même occasion voir du pays ?

Eh bien c'est franchement triste et déplorable d'en être arrivé là...

Je ne dis pas qu'il faut absolument se déplacer pour chaque match, mais il y a un minimum. Les autres pays y arrivent bien, alors pourquoi pas nous ? Ca confirme aussi le fait que les autres peuples/cultures sont beaucoup plus ouverts et mobiles que les Français qui ne font décidément aucun effort pour s'intéresser à autrui et réfléchir plus loin que son museau.

Je serais bien curieux de savoir quelle était la situation avant la naissance des RS et d'internet en général et avant que le hockey n'apparaisse à la TV. Est-ce que les fans se déplaçaient davantage ? Si c'est "culturel" j'imagine que la réponse est évidente.
Image
Image
PLF80
Minime
Minime
Messages : 791
Enregistré le : 23 févr. 2015, 15:52
A remercié : 23 fois
A été remercié : 55 fois

Message non lu 23 mai 2019, 16:42

Arnaud76 a écrit :
23 mai 2019, 09:28
beaucoup de choses en effet, et en phase avec pas mal de trucs, d'autres, moins.

Pour Guttig, Treille, tu peux même ajouter Fleury, ce sont de jeunes trentenaires, et ils privilégient peut-être maintenant leur vie de famille, leur bien-être, mais jouent tout de même dans une ligue qui essaie de monter, dans des clubs qui ont l'ambition de bien paraître au niveau européen en CHL.

Et je remercie Grenoble et Rouen pour garder/faire revenir des JFL de ce niveau, ça participe aussi à l'intérêt de la Ligue Magnus, non ? Ils peuvent en plus transmettre aux plus jeunes.

Pour les JFL plus jeunes (Ritz, Valier, Chakiachvili...), il ne faut pas partir pour partir. L'expérience de Ritz au Danemark a été plutôt bonne (moins bonne en Norvège), mais entre la LM et le championnat danois, y a pas une énorme différence, donc si pas de perspective dans des championnats supérieurs, bah tu reviens en France.

En exemple récent d'expatriation pleinement réussie de JFL dans le meilleur de leur carrière (hors ceux partis dès leur hockey mineur), on a donc Rech (après quelques tergiversations), Claireaux et Perret. C'est beau mais c'est pas donné à tout le monde. On voit que c'est pas évident non plus pour les gardiens (Quemener, Ylonen). Et Buysse n'a jamais tenté. Par manque d'opportunité ?

On guettera avec intérêt l'évolution des Crinon, Maïa, Bouvet, Leclerc...

Mais si la LM continue à se développer, avec de plus en plus de gros étrangers (ou plutôt moins d'étrangers mais des plus gros), bah ce sera pas une honte d'y jouer pour les Français en limite d'expatriation.
Je savais que ce point ferait réagir ;) En France il y a toujours eu un clivage entre ceux qui prônent l'effort constant et le travail acharné afin de viser le plus sommet possible et ceux qui préfèrent rester dans le confort et le bien-être pour s'éviter des problèmes et avoir une existence paisible. Je ne dis pas que toi ou moi fais partie de l'un ou l'autre camp, mais c'est la raison pour laquelle je trouve ce sujet un peu délicat.

Effectivement, comme je l'ai dit je ne sais rien sur leur vie personnelle et j'imagine que c'est essentiellement pour des raisons familiales et/ou de projet de reconversion que certains joueurs ayant réussi à l'étranger reviennent au bercail. Et tu as parfaitement raison, s'ils peuvent apporter leur expérience aux plus jeunes tout en offrant une plus-value intéressante à la Magnus, c'est tout benef pour tout le monde.

Pour ceux qui persévèrent à l'étranger, je crois savoir que pour certains la vie de famille y est aussi pour quelque chose. Pendant longtemps Hecquefeuille est resté "coincé" en Suisse car sa femme en est originaire, Auvitu et Claireaux sont chacun avec une Finlandaise et j'imagine qu'il y en a d'autres dans cette situation... Bon après c'est surtout le talent, le travail, la marge de progression et le mental qui font que tu perces à l'étranger, j'en suis bien conscient. Mais du coup ce sont bien souvent ces joueurs là qui performent en EDF.

Pour Buysse je sais pas trop. Quand il est revenu à Amiens, il a expliqué qu'il voulait se poser durablement et que sa ville natale était le candidat idéal, sauf grosse opportunité de malade ailleurs. Mais je pense en effet qu'il n'a pas dû avoir beaucoup d'opportunités hors de France.

En tout cas c'est certain que si la Magnus continue de se développer au point d'arriver à un niveau équivalent à certains bon championnats européens (EBEL par exemple), elle devrait offrir un cadre suffisamment satisfaisant pour les Français en manque d'expatriation et c'est tout le mal que je souhaite.
Image
Image
Arnaud76
MVP
MVP
Messages : 12049
Enregistré le : 02 mai 2012, 18:50
A remercié : 132 fois
A été remercié : 117 fois

Message non lu 23 mai 2019, 16:59

PLF80 a écrit :
23 mai 2019, 16:42
Arnaud76 a écrit :
23 mai 2019, 09:28
beaucoup de choses en effet, et en phase avec pas mal de trucs, d'autres, moins.

Pour Guttig, Treille, tu peux même ajouter Fleury, ce sont de jeunes trentenaires, et ils privilégient peut-être maintenant leur vie de famille, leur bien-être, mais jouent tout de même dans une ligue qui essaie de monter, dans des clubs qui ont l'ambition de bien paraître au niveau européen en CHL.

Et je remercie Grenoble et Rouen pour garder/faire revenir des JFL de ce niveau, ça participe aussi à l'intérêt de la Ligue Magnus, non ? Ils peuvent en plus transmettre aux plus jeunes.

Pour les JFL plus jeunes (Ritz, Valier, Chakiachvili...), il ne faut pas partir pour partir. L'expérience de Ritz au Danemark a été plutôt bonne (moins bonne en Norvège), mais entre la LM et le championnat danois, y a pas une énorme différence, donc si pas de perspective dans des championnats supérieurs, bah tu reviens en France.

En exemple récent d'expatriation pleinement réussie de JFL dans le meilleur de leur carrière (hors ceux partis dès leur hockey mineur), on a donc Rech (après quelques tergiversations), Claireaux et Perret. C'est beau mais c'est pas donné à tout le monde. On voit que c'est pas évident non plus pour les gardiens (Quemener, Ylonen). Et Buysse n'a jamais tenté. Par manque d'opportunité ?

On guettera avec intérêt l'évolution des Crinon, Maïa, Bouvet, Leclerc...

Mais si la LM continue à se développer, avec de plus en plus de gros étrangers (ou plutôt moins d'étrangers mais des plus gros), bah ce sera pas une honte d'y jouer pour les Français en limite d'expatriation.
Je savais que ce point ferait réagir ;) En France il y a toujours eu un clivage entre ceux qui prônent l'effort constant et le travail acharné afin de viser le plus sommet possible et ceux qui préfèrent rester dans le confort et le bien-être pour s'éviter des problèmes et avoir une existence paisible. Je ne dis pas que toi ou moi fais partie de l'un ou l'autre camp, mais c'est la raison pour laquelle je trouve ce sujet un peu délicat.

Effectivement, comme je l'ai dit je ne sais rien sur leur vie personnelle et j'imagine que c'est essentiellement pour des raisons familiales et/ou de projet de reconversion que certains joueurs ayant réussi à l'étranger reviennent au bercail. Et tu as parfaitement raison, s'ils peuvent apporter leur expérience aux plus jeunes tout en offrant une plus-value intéressante à la Magnus, c'est tout benef pour tout le monde.

Pour ceux qui persévèrent à l'étranger, je crois savoir que pour certains la vie de famille y est aussi pour quelque chose. Pendant longtemps Hecquefeuille est resté "coincé" en Suisse car sa femme en est originaire, Auvitu et Claireaux sont chacun avec une Finlandaise et j'imagine qu'il y en a d'autres dans cette situation... Bon après c'est surtout le talent, le travail, la marge de progression et le mental qui font que tu perces à l'étranger, j'en suis bien conscient. Mais du coup ce sont bien souvent ces joueurs là qui performent en EDF.

Pour Buysse je sais pas trop. Quand il est revenu à Amiens, il a expliqué qu'il voulait se poser durablement et que sa ville natale était le candidat idéal, sauf grosse opportunité de malade ailleurs. Mais je pense en effet qu'il n'a pas dû avoir beaucoup d'opportunités hors de France.

En tout cas c'est certain que si la Magnus continue de se développer au point d'arriver à un niveau équivalent à certains bon championnats européens (EBEL par exemple), elle devrait offrir un cadre suffisamment satisfaisant pour les Français en manque d'expatriation et c'est tout le mal que je souhaite.
Je sais pas si Ritz privilégie le confort, mais vu ce qu'il laisse sur la glace à chaque match, il doit travailler de manière assez acharnée aux entraînements.

D'autres comme Maïa ou Leclerc veulent retourner à l'étranger, et j'imagine qu'ils s'en donnent les moyens.
Sonata
Minime
Minime
Messages : 721
Enregistré le : 20 nov. 2012, 23:03
Localisation : Marseille
A remercié : 2 fois
A été remercié : 5 fois

Message non lu 23 mai 2019, 18:41

PLF80 a écrit :
23 mai 2019, 16:22

J'essaie juste de comprendre comment la Hongrie (10M d'habitants, salaire moyen 600€, tente de survivre en D1) parvient à envoyer 600 fans au Kazakhstan alors qu'il y a 4 000 km entre les deux pays et des difficultés d'accès (visa, peu de vols), pendant que la France (65M d'habitants, salaire moyen 2 200€, maintenu en élite pendant 12 ans) envoie péniblement quelques dizaines de supporters même pas regroupés entre eux à 1 500 km de là avec des vols plus réguliers sans qu'il y ait besoin de visa.

Apparemment ce serait une question de culture ? Donc les Français sont "traditionnellement" plus enclin à rester confortablement installés devant leur TV/ordinateur/tablette/smartphone avec un paquet de chips et une bière et à critiquer à tout va sur les RS quand ça va moins bien sans avoir forcément connaissance de tous les éléments qu'à aller encourager de vive voix son équipe pour l'aider à surmonter certaines difficultés et par la même occasion voir du pays ?

Eh bien c'est franchement triste et déplorable d'en être arrivé là...

Je ne dis pas qu'il faut absolument se déplacer pour chaque match, mais il y a un minimum. Les autres pays y arrivent bien, alors pourquoi pas nous ? Ca confirme aussi le fait que les autres peuples/cultures sont beaucoup plus ouverts et mobiles que les Français qui ne font décidément aucun effort pour s'intéresser à autrui et réfléchir plus loin que son museau.

Je serais bien curieux de savoir quelle était la situation avant la naissance des RS et d'internet en général et avant que le hockey n'apparaisse à la TV. Est-ce que les fans se déplaçaient davantage ? Si c'est "culturel" j'imagine que la réponse est évidente.
Les pays qui arrivent à mobiliser nombre de fans pour ce genre de compétition sont des pays ou existe un sentiment patriotique important (les hongrois ou les britanniques sont de bons exemples).
Donc si tu soustrais le désamour de la nation à la popularité du hockey chez nous...
Image
Image
LionHeart
Cadet
Cadet
Messages : 1184
Enregistré le : 30 août 2015, 14:45
Localisation : Lyon
A remercié : 3 fois
A été remercié : 2 fois

Message non lu 23 mai 2019, 19:40

Sonata a écrit :
23 mai 2019, 18:41
PLF80 a écrit :
23 mai 2019, 16:22

J'essaie juste de comprendre comment la Hongrie (10M d'habitants, salaire moyen 600€, tente de survivre en D1) parvient à envoyer 600 fans au Kazakhstan alors qu'il y a 4 000 km entre les deux pays et des difficultés d'accès (visa, peu de vols), pendant que la France (65M d'habitants, salaire moyen 2 200€, maintenu en élite pendant 12 ans) envoie péniblement quelques dizaines de supporters même pas regroupés entre eux à 1 500 km de là avec des vols plus réguliers sans qu'il y ait besoin de visa.

Apparemment ce serait une question de culture ? Donc les Français sont "traditionnellement" plus enclin à rester confortablement installés devant leur TV/ordinateur/tablette/smartphone avec un paquet de chips et une bière et à critiquer à tout va sur les RS quand ça va moins bien sans avoir forcément connaissance de tous les éléments qu'à aller encourager de vive voix son équipe pour l'aider à surmonter certaines difficultés et par la même occasion voir du pays ?

Eh bien c'est franchement triste et déplorable d'en être arrivé là...

Je ne dis pas qu'il faut absolument se déplacer pour chaque match, mais il y a un minimum. Les autres pays y arrivent bien, alors pourquoi pas nous ? Ca confirme aussi le fait que les autres peuples/cultures sont beaucoup plus ouverts et mobiles que les Français qui ne font décidément aucun effort pour s'intéresser à autrui et réfléchir plus loin que son museau.

Je serais bien curieux de savoir quelle était la situation avant la naissance des RS et d'internet en général et avant que le hockey n'apparaisse à la TV. Est-ce que les fans se déplaçaient davantage ? Si c'est "culturel" j'imagine que la réponse est évidente.
Les pays qui arrivent à mobiliser nombre de fans pour ce genre de compétition sont des pays ou existe un sentiment patriotique important (les hongrois ou les britanniques sont de bons exemples).
Donc si tu soustrais le désamour de la nation à la popularité du hockey chez nous...
Juste un petit rafraîchissement de mémoire ... Même quand c'est chez nous à Paris (CDM 2017), le Hockey n'attire pas les foules, les Parisiens ont globalement ignoré l'événement, et même pour soutenir l'Equipe de France ce n'était pas à guichets fermés, seul le France-Canada avait suscité un intérêt !
C'est donc avant tout une méconnaissance, voire un désamour des Français pour le Hockey !
Eh bien moi, après Paris, je serais bien allé à Lausanne supporter les Bleus, malheureusement ils seront absents, simplement à cause d'une absence d'une moitié de dernier match, et ça contre les British, nos meilleurs ennemis !
Damned !
:mrgreen: Lionheart, le vrai Lion :mrgreen:
nimb
Junior
Junior
Messages : 1699
Enregistré le : 18 avr. 2004, 21:22
Localisation : Colmar
A remercié : 17 fois
A été remercié : 13 fois

Message non lu 23 mai 2019, 22:13

Arnaud76 a écrit :
22 mai 2019, 22:37
nimb a écrit :
22 mai 2019, 22:31
jo71 a écrit :
22 mai 2019, 21:53
ptain les reactions completement exageré ou mis completement hors de contexte qu on se tape depuis lundi c est assez folklore :naah:
c est courant en sport mais sur ce forum je me disais naivement sans doute qu on serait un peu plus mesuré et en sachant un minimun relativiser .... ;)
la conclusion au moins clair qu on peut tirer de ce CDM c est qu on doit faire quelque chose au niveau de la formation des defenseurs,c est pour moi l ultime priorité et ca c est le role de la fede de travailler avec les clubs et les entraineurs pour trouver une solution et surtout ne pas laisser ces derniers livré a eux meme alors qu ils manquent pour la pluspart de formation et d outils pour faire mieux.
en attendant si un plan est vraiment fait pour travailler dans ce sens ben utiliser 1 ou 2 naturalisations pour compenser cette faiblesse en attendant des meilleurs espoirs ben moi ca me generait pas plus que ca
Je n'ai absolument pas suivi de CDM depuis bien longtemps, hormis en lisant les compte-rendus de ce site (au passage, merci du boulot).
Mais à lire les commentaires, je constate que rien n'a vraiment changé :
- certes, on a des "gros" joueurs, plutôt talentueux, plus qu'il y a 20 ans d'ailleurs, mais les résultats de l'EDF sont archi-tributaires de ces gros joueurs. Ceux ci ne sont pas là pour ces mondiaux > ne pas chercher plus loin pour le résultat final.
- l'EDF n'a pas suffisamment de (très) bons défenseurs. Je ne vais pas jeter la pierre sur ceux actuels, que pas mal de clubs de LM voudront bien. Mais ce constat n'est pas nouveau, ce n'est pas en défense qu'on est les meilleurs. Depuis 96 que je m'intéresse au hockey, on a rarement eu 3 lignes de "bêtes" de défense. C'est un constat
- On va rester au 2e niveau? Et puis? Est-ce que rester au niveau +1 chaque saison sur le fil du rasoir, c'est mieux? N'est ce pas faire l'autruche? Je l'ai toujours dit, le niveau de la France, c'est limite bas niveau 1, haut niveau 2..... comme l'Italie, comme l'Autriche, comme la GB, comme le Belarus ou le Kazakhstan (et j'en oublie peut être encore un ou deux).
Y'a pas autant de place que de prétendant.... on l'a oublié.

Je ne vais pas critiquer Bozon, Y. Treille, ou même les joueurs, on ne peut pas tout imputer à une ou deux personnes.
Bozon doit l'avoir suffisamment mauvaise car cette issue doit lui faire rappeler les mondiaux de Grenoble de 2001, et la rétrogradation à cause d'un gros mauvais match contre la Hongrie (promue... comme la GB cette année) ....
Je trouve juste qu'on s'est voilé la face pendant x années, à bénéficier des surdoués Bellemare, Da Costa, Roussel, Huet ou même Auvitu, en s'imaginant (inconsciemment) qu'ils allaient porter l'EDF pendant 20 ans.....
Sauf qu'ils ont plus apporté qu'ils ne le feront désormais (pour le cas où on va leur permettre de le faire).
Est-ce que cette relégation n'est pas le moment pour remonter progressivement une nouvelle vague de prétendants? Est-ce que le vivier actuel, ou à venir (U20 voire U18) permet d'être optimiste à ce sujet?

Dernière chose : appel aux naturalisations? Mais les cas ODM et d'autres, ça n'en est pas? C'est du cours terme, çà. Une vision pareille, avec un joueur qui repart ensuite gérer, tout le reste de sa vie, sa station service au fin fond de l'Ontario... bof, c'est que vraiment, il ne reste plus rien d'autre dans les cartons..... pour quelqu'un qui allait tout casser, çà me fait un peu sourire.
la réponse à cette question est non (voir les résultats aux mondiaux cette année)

La meilleure tranche actuelle est 22 à 25 ans
Merci de la réponse.
Je la prends donc comme un aveu de manque de formation.
Ce qui voudrait dire que soit "on" s'est reposé un peu trop sur ses lauriers (à savoir sur les Bellemare, Da Costa, Roussel, etc..), soit la formation n'est pas la priorité (des clubs).
Il existe sans doute d'autres raisons, mais à mon sens, ces deux là ne sont pas anodines, ne m'étonnent pas et ne détonnent pas du pseudo affairisme magnusien.

Tous les commentaires lus sont intéressants, chacun y apporte son grain, ce qui n'est pas mal pour nous, jugés comme des piliers de comptoir ou des coachs de canapé!

Pour les "francos", euh l'Italie et la GB, non... ce ne sont pas des exemples à ce niveau, ils ont prouvé à de maintes fois les limites de leur ligne de conduite.
Je préfère cent fois jouer avec mes moyens plutôt que de me la péter avec de l'artificiel.
Déjà qu'on a une Magnus avec 10 étrangers en moyenne, c'est prétendu pour aider à développer la compétitivité des autochtones qui jouent avec eux... alors si en plus, tu réduis le nombre potentiel d'autochtones pour jouer en Edf, c'est qu'il y a un souci car l'eDF, c'est 30 joueurs au global, expatriés inclus.....
Plutôt que de mettre continuellement un emplâtre sur la jambe, autant d'abord réduire significativement la fracture qui est en dessous.
Répondre