Salut a tous/toutes :

Nouveau système de validation des inscriptions pour limiter le spam. Si certains ont des soucis pour s'inscrire, contactez nous !

Des petits malins tentent d'ajouter des liens spams dans les messages.
Soyez vigilants et signalez nous ce type de message afin qu'on les supprime.

Afin d'améliorer l'affichage du forum, merci de mettre a jour l'URL de vos avatars ! Merci !

Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours supprimer cette annonce lorsque vous n'en avez plus besoin.

Lyon 2019-2020

Le hockey sur glace en général, tous pays et toutes divisions. N'oubliez pas de lire les règles du forum !

Modérateur : Administrateurs

LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 14:21

Dernier message de la page précédente :

luciano a écrit :
13 août 2019, 13:59
LHC:Ohlas m'a tuer a écrit :
13 août 2019, 13:30
loule a écrit :
13 août 2019, 11:01

Doit-on comprendre que le trou ne serait "que" de 33k€ ?
Désolé, je n'ai AUCUNE information fiable sur le déficit du club
je comprends qu il est impossible pour toi d 'avouer ton accointance avec le club, mais en expliquant qu 'un sponsor majeur du club c est 100 k€, il faut être bien informé,
moi même, étant proche du club de Gap, et connaissant pas mal d associés, ayant parfois quelques infos,je suis incapable de te dire combien verse les 2 ou 3 plus gros sponsors : 20ke 30 ke; 35 k€ c est de cet ordre mais je n en sais pas plus.
alors si tu annonce ce montant c est que tu sais et que tu es proche. sans importance finalement.
je rappelle juste que si Lyon avait un léger déficit de quelques dizaines de milliers d €, il aurait été validé comme Gap, Bordeaux, Amiens.

il y a donc autre chose de beaucoup plus sérieux, le déficit ayant été masqué par cette pirouette comptable, arrivée en fin d exercice, voire même après peut être, et que les documents demandés n ont jamais été fournis, que la fédé suspecte Mr Berthet d'avoir voulu masquer le déficit. et peut être d autres choses que nous ignorons.
De plus IL EST DE NOTORIETE DANS LE MONDE DU HOCKEY FRANCAIS QUE DES SALAIRES SONT PAYES EN LIQUIDE, QU ILY A DES ARRIERES DE SALAIRES, DEJA IL Y A 2 OU 3 ANS LES JOUEURS AVAIENT MENACES DE NE PAS JOUER A EPINAL, Raibon en tête,c est pour ça que l asso des joueurs est bien au courant ,leblond son Pdt jouait à Epinal à cette époque, il s est exprimé sur le dossier de Lyon récemment, il dit ne pas être étonné.
Pour les 100K€ je me suis basé sur les chiffres publiés par la presse et l'OL lors du partenariat d'il y a deux ans. OL était partenaire majeur. Les chiffres datent un peu. Sinon je suis comme vous, je suis incapable de dire ce qu'apporte chaque sponsor.
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 14:28

Histoire de détendre (ou pas?) l'atmosphère et aussi parce que l'humour guérit de tout ou presque, une interview de 2006 paru sur le site par ailleurs excellent de Hockey Archives. Merci M.Branchu

https://www.hockeyarchives.info/interviews/berthet.htm

Le passage qui peut faire sourire (même jaune) 13 ans après... (avec la photo aussi :) :) :) )

- Comment faire pour que le LHC ne connaisse jamais plus le même sort que lors de son aventure en Ligue Élite sous la présidence de Christophe Geoffroy ?

Tout d'abord, les efforts mis en place par la Commission Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion pour contrôler les dérapages financiers permettent de limiter les mésaventures connues par l'équipe élite de Lyon, il y a quelques années. C'est une bonne chose qu'un organisme comme celui-ci existe.

D'autre part, le LHC ne souhaite pas être soutenu par un gros sponsor ou la ville car le jour où ce dernier se retire le club est mis en péril (l'équipe élite avait un fonctionnement basé en grande partie sur les collectivités). Il est donc important de trouver le bon équilibre entre sponsors, collectivités et billetterie.


Par contre on parlait déjà d'une salle multisport/multiclubs à Lyon à ce époque...
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 13 août 2019, 14:28

LHC:Ohlas m'a tuer a écrit :
13 août 2019, 13:43

J'ai fait quelques recherches sur le sujet du salaire du président :

https://tribunedelyon.fr/salade-lyonnai ... n-berthet/

« Je ne suis pas directement rémunéré par le club. C’est une holding qui est propriétaire du club à hauteur de 56 %, en lien direct avec d’autres activités autour du club. J’ai la gestion de cette holding », révèle celui qui touche l’équivalent d’un salaire de cadre à la tête du LHC.

Un salaire de cadre, c'est vague cela peut aller de suffisamment à beaucoup trop :hehe: :hehe: :hehe:
j'etais tombé sur cet article

j'aimerai bien connaitre la part de président salarié dans la ligue magnus...
un salaire de cadre comme tu dis c'est vague, mais ca veut dire pas trop mal payé, et surtout ca veut dire que c'est son gagne pain, on comprend bien son jusqu'au boutisme a ne pas lacher la place...
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 14:34

benoit a écrit :
13 août 2019, 14:28
LHC:Ohlas m'a tuer a écrit :
13 août 2019, 13:43

J'ai fait quelques recherches sur le sujet du salaire du président :

https://tribunedelyon.fr/salade-lyonnai ... n-berthet/

« Je ne suis pas directement rémunéré par le club. C’est une holding qui est propriétaire du club à hauteur de 56 %, en lien direct avec d’autres activités autour du club. J’ai la gestion de cette holding », révèle celui qui touche l’équivalent d’un salaire de cadre à la tête du LHC.

Un salaire de cadre, c'est vague cela peut aller de suffisamment à beaucoup trop :hehe: :hehe: :hehe:
j'etais tombé sur cet article

j'aimerai bien connaitre la part de président salarié dans la ligue magnus...
un salaire de cadre comme tu dis c'est vague, mais ca veut dire pas trop mal payé, et surtout ca veut dire que c'est son gagne pain, on comprend bien son jusqu'au boutisme a ne pas lacher la place...
Franchement ce n'est pas étonnant dans le monde d'aujourd'hui, les exemples se multiplient. Par contre, personnellement, je ne pourrai pas m'en prendre autant dans la figure sans tout arrêter très vite même en ayant pleins d'avantages en échange. Je ne sais même pas si tiendrai plus d'une journée à la tête d'un club ou d'une entreprise ou d'une association... Question de tempérament sans doute.
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 13 août 2019, 14:44

oui bon n'en fait pas trop non plus :mrgreen:

il s'en prend plein la gueule depuis 15j parcequ'il a fait n'importe quoi jusqu'a entrainer la possible disparition de son club
le reste du temps ca devait pas etre le bagne.

je suis etonné qu'aucune action n'aient ete mené par vos supporters
le manque de groupe constitué peut etre
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 16:10

benoit a écrit :
13 août 2019, 14:44
oui bon n'en fait pas trop non plus :mrgreen:

il s'en prend plein la gueule depuis 15j parcequ'il a fait n'importe quoi jusqu'a entrainer la possible disparition de son club
le reste du temps ca devait pas etre le bagne.

je suis etonné qu'aucune action n'aient ete mené par vos supporters
le manque de groupe constitué peut etre
Je ne parlais pas que des derniers 15 jours (sur le Twitter du LHC quelqu'un la traité de "sac à merde") mais plus généralement par rapport à tout ce que cela induit d'être dirigeant d'un club ou d'un association ou bien maire d'un village.
Pour les groupes de supporters (auxquels je N'APPARTIENS PAS!!!), (LES LIONS SOTS et LES NRV97) les réactions sont globalement partagées entre les reproches plutôt virulents envers le président, le soutien au club et aux joueurs et surtout l'incompréhension face à la situation et aux manques d'informations précises sur l'ampleur des dégâts.
Après beaucoup pensent continuer à soutenir le club en D3 car la décision du CNOSF sera sans doute défavorable.
Pour les actions, ce n'est pas vraiment dans la nature lyonnaise et les groupes sont petits. Certains appellent à déployer des banderoles demandant la démission de la direction lors des prochains matchs mais pour l'instant il n'y aura pas de prochain match...
Voilà mon petit résumé de ce que j'ai pû lire à droite et à gauche, j'espère ne pas avoir trop déformer la réalité des choses.
ISSA NISSA ?
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
Pfx2
Cadet
Cadet
Messages : 1418
Enregistré le : 19 avr. 2015, 19:51
A remercié : 5 fois
A été remercié : 14 fois

Message non lu 13 août 2019, 16:25

LHC:Ohlas m'a tuer a écrit :
13 août 2019, 16:10
Pour les groupes de supporters (auxquels je N'APPARTIENS PAS!!!)
Y a peu de membres du staff des clubs dans les groupes de supporters :hehe:
LionHeart
Cadet
Cadet
Messages : 1184
Enregistré le : 30 août 2015, 14:45
Localisation : Lyon
A remercié : 3 fois
A été remercié : 2 fois

Message non lu 13 août 2019, 17:01

Arnaud76 a écrit :
13 août 2019, 13:41
Premier départ

http://www.coventryblaze.co.uk/news/ste ... n-20190813
Ça c'était malheureusement prévisible, les meilleurs n'attendent même pas le dernier souffle (CNOSF). Les vautours rôdent ...
:mrgreen: Lionheart, le vrai Lion :mrgreen:
lyoson
En ligue Magnus
En ligue Magnus
Messages : 3566
Enregistré le : 19 mars 2015, 13:02
Localisation : Montréal
A remercié : 5 fois
A été remercié : 12 fois
Contact :

Message non lu 13 août 2019, 17:05

LionHeart a écrit :
13 août 2019, 17:01
Arnaud76 a écrit :
13 août 2019, 13:41
Premier départ

http://www.coventryblaze.co.uk/news/ste ... n-20190813
Ça c'était malheureusement prévisible, les meilleurs n'attendent même pas le dernier souffle (CNOSF). Les vautours rôdent ...
mais en même temps, si ça permet de reduire la voilure financiaire, cela peut aussi être une bonne chose :hehe:
Image
Image
Image
slap
Cadet
Cadet
Messages : 1066
Enregistré le : 14 sept. 2004, 18:50
A remercié : 8 fois
A été remercié : 4 fois

Message non lu 13 août 2019, 17:24

LionHeart a écrit :
13 août 2019, 17:01

Ça c'était malheureusement prévisible, les meilleurs n'attendent même pas le dernier souffle (CNOSF). Les vautours rôdent ...
Plus que les vautours qui rodent, ce sont les joueurs qui , à juste titre assurent leur futur ! Et ils ont bien raison !
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7336
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 50 fois
A été remercié : 66 fois

Message non lu 13 août 2019, 17:54

Problème de sponsoring ou pas… Le nœud du problème semble être ce projet de patinoire à Saint-Priest. Alors, j’ai fait mes propres recherches sur ce projet.

Les éléments que j’ai pu consulter montrent qu’à l’origine, ce dossier a été soumis à plusieurs communes, mais celles-ci n’ont pas donné suite. Il y a eu, ensuite (et comme déjà rappelé par certains), l’idée d’implanter cette nouvelle patinoire sur le pôle de loisirs d’OL City à Décines. Mais il a dû être abandonné à l’été 2018 faute de financements suffisants, de rentabilité par rapport aux coûts envisagés (1,5 à 2 M€ de coûts d’exploitation annuels estimés) et aux impératifs techniques (patinoire en étage). Jean-Michel AULAS n’a clairement pas voulu prendre le risque d’intégrer un équipement jugé non rentable au projet OL City.

C’est donc finalement, en mars 2019, que le projet a été lancé sur Saint-Priest (annonce faite en grande pompe par les différentes parties prenantes le 09/03). Pour la petite histoire, il semble que le Conseil Municipal de Saint-Priest a été mis devant le fait accompli par le Maire (Gilles GASCON) et qu’aucune consultation n’a été faite en préalable de l’annonce, ce qui provoqua de vives réactions de l’opposition dans son ensemble lors du Conseil Municipal suivant l’annonce de début mars. Ceci explique certainement pourquoi, la validation de la signature du bail à construire n’a été opérée que le 10/07 par le Conseil Municipal de Saint-Priest (ça m’étonnait un tel délai entre l’annonce du projet et le « GO » du Conseil Municipal).

Continuant mes recherches, je alors suis tombé (via pressreader.com) sur une chronique du 07/08 paru dans la Tribune de Lyon signée de Rodolphe KOELLER et titrée « Mais où va le LHC ? ». Voici le lien de la chronique sur le site de la Tribune de Lyon (accessible qu’aux abonnés) :
https://tribunedelyon.fr/2019/08/07/mais-ou-va-le-lhc/

Un extrait précis de cette chronique a particulièrement attiré mon attention :
« Ce sont les flux financiers entre le club et son projet qui inquiètent la commission » jusqu’à « mettre en cause la pérennité du club » , murmure- t- on à la Fédération.
Cette information a poussé ma curiosité à comprendre le montage financier du projet et l’engagement du club dans ce montage. J’ai donc continué mes recherches dans ce sens et ai trouvé un article paru dans Les Echos et daté du 10/04 qui m’a pas mal aiguillé :
https://www.lesechos.fr/pme-regions/act ... er-1008110
Cet extrait en particulier m’a éclairé :
Il sera porté par une SCI créée par le club et le promoteur. Une société, filiale du holding LHC Group, exploitera cet équipement qui devrait ouvrir en septembre 2021 et dégager un chiffre d'affaires de 1,3 à 1,8 million d'euros. « Les bénéfices réalisés permettront de financer le club », indique Sébastien Berthet.
Première information : alors que le coût d’exploitation est estimé entre 1,5 et 2 M€, le CA serait lui estimé entre 1,3 à 1,8 M€. Le rapprochement de ces deux données laisse entrevoir une structure dont le bilan comptable annuel sera au mieux à l’équilibre au pire déficitaire. Nous sommes loin des bénéfices avancés par Sébastien BERTHET permettant de financer le LHC. Je commence à comprendre que, du côté de la FFHG, on soit inquiet pour la pérennité financière de la holding LHC Group (et donc in fine du club).

Seconde information : le LHC a créé une SCI. Ceci explique donc l’existence de flux financier entre le LHC et le projet de patinoire de Saint-Priest. Or, l’élément comptable posant problème est présenté comme un revenu exceptionnel liés au projet…

SCI « patinoire de Saint-Priest » + Revenu exceptionnel « patinoire de Saint-Priest » : voilà une piste sur l’origine et la nature comptable des sommes contestées par la FFHG.

Je me suis alors demandé quand est-ce que la SCI a été immatriculée. Était-ce dès le lancement du projet ou après ? Grâce au PV de délibération du Conseil Municipal de Saint-Priest du 10/07, j’ai trouvé le nom de la SCI (et au passage le nom de la filiale de holding LHC Group qui exploitera l’équipement) :
http://www.ville-saint-priest.fr/filead ... 7-2019.pdf

En page 8, on trouve la délibération relative à la signature du bail à construire. Elle permet d’identifier la SCI (SCI LHC PATINOIRE SAINT PRIEST) et la filiale (LHC ICE qui existe depuis 2017).

Après une consultation des sites d’annonces légales des entreprises et des informations sur les Greffes, il s’avère que les statuts de la SCI LHC PATINOIRE SAINT PRIEST ont été déposés le 03/06/2019 et que son immatriculation a été opérée le 13/06/2019.
https://actulegales.fr/recherche/siren/851590810
https://www.infogreffe.fr/entreprise-so ... tour=false

Autrement dit, la SCI n’existait pas au 30/04/2019 soit à la clôture de l’exercice 2018-2019. Si des revenus exceptionnels liés au projet de la patinoire de Saint-Priest ont été imputés à l’exercice 2018-2019, ce ne peut pas être pas le biais de la SCI. Et ça me surprendrait que le LHC ICE génère déjà des bénéfices d’exploitation d’un équipement qui n’existe pas encore….

Alors quel flux financiers liés au projet de patinoire ont pu venir s’imputer sur l’exercice 2018-2019 a postériori de sa clôture ?

Ce revenu exceptionnel reste bien opaque… :-/
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 18:20

lanarre a écrit :
13 août 2019, 17:54
Problème de sponsoring ou pas… Le nœud du problème semble être ce projet de patinoire à Saint-Priest. Alors, j’ai fait mes propres recherches sur ce projet.

Les éléments que j’ai pu consulter montrent qu’à l’origine, ce dossier a été soumis à plusieurs communes, mais celles-ci n’ont pas donné suite. Il y a eu, ensuite (et comme déjà rappelé par certains), l’idée d’implanter cette nouvelle patinoire sur le pôle de loisirs d’OL City à Décines. Mais il a dû être abandonné à l’été 2018 faute de financements suffisants, de rentabilité par rapport aux coûts envisagés (1,5 à 2 M€ de coûts d’exploitation annuels estimés) et aux impératifs techniques (patinoire en étage). Jean-Michel AULAS n’a clairement pas voulu prendre le risque d’intégrer un équipement jugé non rentable au projet OL City.

C’est donc finalement, en mars 2019, que le projet a été lancé sur Saint-Priest (annonce faite en grande pompe par les différentes parties prenantes le 09/03). Pour la petite histoire, il semble que le Conseil Municipal de Saint-Priest a été mis devant le fait accompli par le Maire (Gilles GASCON) et qu’aucune consultation n’a été faite en préalable de l’annonce, ce qui provoqua de vives réactions de l’opposition dans son ensemble lors du Conseil Municipal suivant l’annonce de début mars. Ceci explique certainement pourquoi, la validation de la signature du bail à construire n’a été opérée que le 10/07 par le Conseil Municipal de Saint-Priest (ça m’étonnait un tel délai entre l’annonce du projet et le « GO » du Conseil Municipal).

Continuant mes recherches, je alors suis tombé (via pressreader.com) sur une chronique du 07/08 paru dans la Tribune de Lyon signée de Rodolphe KOELLER et titrée « Mais où va le LHC ? ». Voici le lien de la chronique sur le site de la Tribune de Lyon (accessible qu’aux abonnés) :
https://tribunedelyon.fr/2019/08/07/mais-ou-va-le-lhc/

Un extrait précis de cette chronique a particulièrement attiré mon attention :
« Ce sont les flux financiers entre le club et son projet qui inquiètent la commission » jusqu’à « mettre en cause la pérennité du club » , murmure- t- on à la Fédération.
Cette information a poussé ma curiosité à comprendre le montage financier du projet et l’engagement du club dans ce montage. J’ai donc continué mes recherches dans ce sens et ai trouvé un article paru dans Les Echos et daté du 10/04 qui m’a pas mal aiguillé :
https://www.lesechos.fr/pme-regions/act ... er-1008110
Cet extrait en particulier m’a éclairé :
Il sera porté par une SCI créée par le club et le promoteur. Une société, filiale du holding LHC Group, exploitera cet équipement qui devrait ouvrir en septembre 2021 et dégager un chiffre d'affaires de 1,3 à 1,8 million d'euros. « Les bénéfices réalisés permettront de financer le club », indique Sébastien Berthet.
Première information : alors que le coût d’exploitation est estimé entre 1,5 et 2 M€, le CA serait lui estimé entre 1,3 à 1,8 M€. Le rapprochement de ces deux données laisse entrevoir une structure dont le bilan comptable annuel sera au mieux à l’équilibre au pire déficitaire. Nous sommes loin des bénéfices avancés par Sébastien BERTHET permettant de financer le LHC. Je commence à comprendre que, du côté de la FFHG, on soit inquiet pour la pérennité financière de la holding LHC Group (et donc in fine du club).

Seconde information : le LHC a créé une SCI. Ceci explique donc l’existence de flux financier entre le LHC et le projet de patinoire de Saint-Priest. Or, l’élément comptable posant problème est présenté comme un revenu exceptionnel liés au projet…

SCI « patinoire de Saint-Priest » + Revenu exceptionnel « patinoire de Saint-Priest » : voilà une piste sur l’origine et la nature comptable des sommes contestées par la FFHG.

Je me suis alors demandé quand est-ce que la SCI a été immatriculée. Était-ce dès le lancement du projet ou après ? Grâce au PV de délibération du Conseil Municipal de Saint-Priest du 10/07, j’ai trouvé le nom de la SCI (et au passage le nom de la filiale de holding LHC Group qui exploitera l’équipement) :
http://www.ville-saint-priest.fr/filead ... 7-2019.pdf

En page 8, on trouve la délibération relative à la signature du bail à construire. Elle permet d’identifier la SCI (SCI LHC PATINOIRE SAINT PRIEST) et la filiale (LHC ICE qui existe depuis 2017).

Après une consultation des sites d’annonces légales des entreprises et des informations sur les Greffes, il s’avère que les statuts de la SCI LHC PATINOIRE SAINT PRIEST ont été déposés le 03/06/2019 et que son immatriculation a été opérée le 13/06/2019.
https://actulegales.fr/recherche/siren/851590810
https://www.infogreffe.fr/entreprise-so ... tour=false

Autrement dit, la SCI n’existait pas au 30/04/2019 soit à la clôture de l’exercice 2018-2019. Si des revenus exceptionnels liés au projet de la patinoire de Saint-Priest ont été imputés à l’exercice 2018-2019, ce ne peut pas être pas le biais de la SCI. Et ça me surprendrait que le LHC ICE génère déjà des bénéfices d’exploitation d’un équipement qui n’existe pas encore….

Alors quel flux financiers liés au projet de patinoire ont pu venir s’imputer sur l’exercice 2018-2019 a postériori de sa clôture ?

Ce revenu exceptionnel reste bien opaque… :-/
Merci pour ce joli travail de recherche.

Quelques petites remarques :

- Les coûts d'exploitation évoqués sont ceux pour la patinoire prévue à OL City : pas la même taille, pas le même montage financier, ni les mêmes partenaires. Il serait bon de trouver une info sur les frais de la futures patinoire de Saint Priest.

- Le bail a été voté à 35 voix contre 6

- 18000€/an de loyer pour 5000m2, c'est pas cher...

- La SCI est co-détenue par Berthet et le promoteur immobilier (Mercier)

Comme beaucoup ici, je ne pense pas qu'il soit possible d'intégrer maintenant de l'argent provenant d'un projet pas encore sorti de terre (mais qui, s'il dégage un bénéfice même faible serait bénéfique au LHC (s'il existe encore) au niveau financier). A moins d'une hypothèque sur le bail?
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
Hapal
Poussin
Poussin
Messages : 95
Enregistré le : 30 nov. 2016, 14:40
A remercié : 1 fois
A été remercié : 5 fois

Message non lu 13 août 2019, 18:38

Lanarre
:amen:
Impressionnant ta recherche
lyoson
En ligue Magnus
En ligue Magnus
Messages : 3566
Enregistré le : 19 mars 2015, 13:02
Localisation : Montréal
A remercié : 5 fois
A été remercié : 12 fois
Contact :

Message non lu 13 août 2019, 19:25

oui, vraiment beau boulot, ça permet d'y voir un peu plus clair, même si toutes les zones d'ombres ne sont évidemment pas levé...
Image
Image
Image
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 13 août 2019, 19:44

ouais ca explique tjs pas une rentrée d'argent importante sur une patinoire pas encore construite
bomantz
Benjamin
Benjamin
Messages : 323
Enregistré le : 06 nov. 2011, 14:15
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois

Message non lu 13 août 2019, 19:56

Au delà du problème de Lyon, club non validé, 3 autres sont sous mesures d'encadrements, soit 1/3 des clubs de la Magnus en difficulté avéré. On ne parle pas de ceux qui sont ricrac ( au bas mot 3 clubs).
Une équipe de France qui a montré ces limites.
Peut être est il temps que la fédé (qui fut une étape essentielle de l’émancipation du hockey en France) se remette en question, voir se renouvelle dans ces projets, objectifs et/ou cadres...
Je ne prendrais qu'un exemple pour illustré mon propos : passer à 44 matchs est vraiment une bonne idée. Le calendrier dans sa dimension temporelle et spatiale ne tiens pas compte des difficultés des clubs et/ou desiderata de ceux-ci. Finalement la bonne idée deviens contre productive d'un point de vue financier (puisqu'il s'agit du point essentiel de la structuration de la Magnus).
Ceci juste pour dire que, si je ne supporte pas Lyon particulièrement, on ne peut que se désoler de son sort et je souhaite bon courage à ces supporters, joueurs et bénévoles....
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:07

bomantz a écrit :
13 août 2019, 19:56
Au delà du problème de Lyon, club non validé, 3 autres sont sous mesures d'encadrements, soit 1/3 des clubs de la Magnus en difficulté avéré. On ne parle pas de ceux qui sont ricrac ( au bas mot 3 clubs).
Une équipe de France qui a montré ces limites.

Peut être est il temps que la fédé (qui fut une étape essentielle de l’émancipation du hockey en France) se remette en question, voir se renouvelle dans ces projets, objectifs et/ou cadres...
Je ne prendrais qu'un exemple pour illustré mon propos : passer à 44 matchs est vraiment une bonne idée. Le calendrier dans sa dimension temporelle et spatiale ne tiens pas compte des difficultés des clubs et/ou desiderata de ceux-ci. Finalement la bonne idée deviens contre productive d'un point de vue financier (puisqu'il s'agit du point essentiel de la structuration de la Magnus).
Ceci juste pour dire que, si je ne supporte pas Lyon particulièrement, on ne peut que se désoler de son sort et je souhaite bon courage à ces supporters, joueurs et bénévoles....
Heu... sur ce forum, il ne fait pas bon de prendre les autres clubs en exemple, surtout s'ils sont en difficulté. Je l'ai appris à mes dépends depuis dimanche... Et à mon avis je vais encore avoir droit à une salve de posts très constructifs sur qui je suis (et pas sur qui je ne suis pas)
Avant de répondre je vais préciser : c'est teinté d'humour...
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:11

benoit a écrit :
13 août 2019, 19:44
ouais ca explique tjs pas une rentrée d'argent importante sur une patinoire pas encore construite
Oui la question reste posée malgré la recherche de M.Lanarre.
Pour moi ce n'est pas directement un revenu lié à la patinoire mais plutôt l'un des partenaires du projet qui a voulu sécuriser le projet en sponsorisant au dernier moment (ce qui explique pourquoi le ou les documents n'apparaissent pas dans le suivi du COF) le club.
J'ajoute une autre question : si le LHC disparait ou va en D3 que devient le projet de patinoire?
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
LHC:Ohlas m'a tuer
Poussin
Poussin
Messages : 159
Enregistré le : 11 août 2019, 12:39
A remercié : 15 fois
A été remercié : 3 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:18

Autre question concernant les COF (sur ce forum on parle souvent des fameux COF et quand je les lis, les COF, ils sont souvent effrayants!!!)
Si on part du principe que l'équilibrage du LHC s'est effectué après le 30 avril et que le budget est "fortement" en déficit, le suivi mensuel effectué par la FFHG aurait du le voir assez tôt (en admettant bien sûr qu'aucun autre document n'ait été fourni pour masquer le problème). Quels sont les leviers de la FFHG pour intervenir, par exemple des points de pénalités en cours de saison ou bien une restriction du nombre de joueurs sur la feuille de match?
Parce qu'en fait on ne connait pas grand chose de ce que donne les COF en cours de saison non?
Dans un club, la fédération fédère, le président préside, l'entraîneur entraîne, les supporters supportent et les joueurs jouent !
Le plus dur ce n'est pas d'arriver au sommet, c'est de s'y maintenir...
LionHeart
Cadet
Cadet
Messages : 1184
Enregistré le : 30 août 2015, 14:45
Localisation : Lyon
A remercié : 3 fois
A été remercié : 2 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:26

slap a écrit :
13 août 2019, 17:24
LionHeart a écrit :
13 août 2019, 17:01

Ça c'était malheureusement prévisible, les meilleurs n'attendent même pas le dernier souffle (CNOSF). Les vautours rôdent ...
Plus que les vautours qui rodent, ce sont les joueurs qui , à juste titre assurent leur futur ! Et ils ont bien raison !
Qu'ils négocient en parallèle c'est normal, qu'ils n'attendent même pas de connaître la décision du CNOSF, c'est à mon goût plus que limite, mais bon quand le bateau prend l'eau il vaut peut-être mieux le quitter quand le rivage n'est pas trop loin et encore plus si un gentil sauveteur passe à côté.
:mrgreen: Lionheart, le vrai Lion :mrgreen:
benoit
Senior D2
Senior D2
Messages : 2548
Enregistré le : 29 déc. 2005, 11:44
Localisation : Nice
A remercié : 5 fois
A été remercié : 52 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:43

LionHeart a écrit :
13 août 2019, 20:26
slap a écrit :
13 août 2019, 17:24
LionHeart a écrit :
13 août 2019, 17:01

Ça c'était malheureusement prévisible, les meilleurs n'attendent même pas le dernier souffle (CNOSF). Les vautours rôdent ...
Plus que les vautours qui rodent, ce sont les joueurs qui , à juste titre assurent leur futur ! Et ils ont bien raison !
Qu'ils négocient en parallèle c'est normal, qu'ils n'attendent même pas de connaître la décision du CNOSF, c'est à mon goût plus que limite, mais bon quand le bateau prend l'eau il vaut peut-être mieux le quitter quand le rivage n'est pas trop loin et encore plus si un gentil sauveteur passe à côté.
le club qui a besoin d'un joueur il va pas attendre
les joueurs sont pros c'est leur gagne pain, qu'ils ne prennent pas de risque me parait bien comprehensible
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7336
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 50 fois
A été remercié : 66 fois

Message non lu 13 août 2019, 20:46

bomantz a écrit :
13 août 2019, 19:56
Au delà du problème de Lyon, club non validé, 3 autres sont sous mesures d'encadrements, soit 1/3 des clubs de la Magnus en difficulté avéré. On ne parle pas de ceux qui sont ricrac ( au bas mot 3 clubs).
Une équipe de France qui a montré ces limites.
Peut être est il temps que la fédé (qui fut une étape essentielle de l’émancipation du hockey en France) se remette en question, voir se renouvelle dans ces projets, objectifs et/ou cadres...
Je ne prendrais qu'un exemple pour illustré mon propos : passer à 44 matchs est vraiment une bonne idée. Le calendrier dans sa dimension temporelle et spatiale ne tiens pas compte des difficultés des clubs et/ou desiderata de ceux-ci. Finalement la bonne idée deviens contre productive d'un point de vue financier (puisqu'il s'agit du point essentiel de la structuration de la Magnus).
Ceci juste pour dire que, si je ne supporte pas Lyon particulièrement, on ne peut que se désoler de son sort et je souhaite bon courage à ces supporters, joueurs et bénévoles....
Je pense qu'il ne faut pas se tromper : le cas de Lyon est totalement différent des 3 autres clubs qui se retrouvent encadrés avec un COF.

Pour moi, le LHC est avant tout victime d'une gestion financière particulière (pour ne pas dire fantaisiste) réalisée dans une assez grande opacité - y compris vis-à-vis des instances fédérales.

La direction du club a pris des risques financiers pour structurer plus rapidement le club que les voisins d'à côté qui (pour certains) prennent vraiment leur temps (voir même un peu trop dans certains cas). Avec ces risques soient payant, le club risque de le payer... cher... très cher.

Après, et plus globalement, oui je pense que du côté de la FFHG on devrait commencer à repenser le logiciel.

Toutefois, n'oublions pas que les clubs sont parties prenantes dans la constitution du calendrier et que d'autre part le calendrier des réformes de la LM et des clubs n'a eu de cesse d'être repoussés par les mêmes clubs au profit de plus de temps pour se structurer (avec à la clé une structuration qui ne se faisait pas).

Pour moi, les torts sont donc partagés entre les instances fédérales et les clubs.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
bomantz
Benjamin
Benjamin
Messages : 323
Enregistré le : 06 nov. 2011, 14:15
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois

Message non lu 13 août 2019, 21:01

Bonsoir Lanarre,

Je ne fais pas d"amalgame, les situations et raisons en sont effectivement bien différentes pour chaque club. Je ne porte aucun avis ou jugement sur cet état de fait : La fédé prend ces décisions et les assume.
Bien sur les clubs participent à la mise en place du calendrier, mais tu remarquera que quasiment l'ensemble des clubs, joueurs, dirigeants, cadres, et supporters portent grief au calendrier. Certes la fédé doit trancher, mais pourquoi contre quasiment l'unanimité....
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7336
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 50 fois
A été remercié : 66 fois

Message non lu 13 août 2019, 21:28

LHC:Ohlas m'a tuer a écrit :
13 août 2019, 18:20
Quelques petites remarques :

- Les coûts d'exploitation évoqués sont ceux pour la patinoire prévue à OL City : pas la même taille, pas le même montage financier, ni les mêmes partenaires. Il serait bon de trouver une info sur les frais de la futures patinoire de Saint Priest.
Pas la même taille de projet... mais, JMA estimait à 4,7 M€ le coût de construction de la patinoire.
Là, pour le projet présenté à Saint-Priest, le coût de construction est estimé (selon Sébastien BERTHET) à 5 M€.

J'aimerai comprendre comment un projet plus ambitieux à OL City peut au final coûté moins cher qu'à Saint-Priest.

Au-delà de ça, même si le coût d'exploitation de l'équipement sera moindre à Saint-Priest qu'à OL City, il n'en reste pas moins qu'avec un CA compris entre 1,3 et 1,8 M€, j'ai peine à croire que LHC ICE dégage des bénéfices qui permettent (selon les dire de Sébastien BERTHET) de doubler à terme le budget des Lions.

Sauf à tenir compte des avantages fiscaux procurés à terme par la SCI (au niveau de l'imposition de la holding LHC Group), des bénéfices économiques futurs de la formation (mais pas avant au moins 5 à 10 bonnes saison), des éventuels nouveaux sponsors que pourrait attirer le projet (une fois la patinoire sortie de terre) en plus d'EDF et Mercier Immobilier.

Mais il faudrait un scénario ultra favorable pour que tout mis bout à bout, le budget du LHC passe d'environ 2 M€ à 3,5 ou 4 M€.
Et avant que de tels revenus soient générés au sein du LHC Group, il y au moins 3 années d'investissements sans revenus conséquents en face (ou du moins limités au regard des investissements consentis). Car jusqu'en 2021, il n'y a point d'exploitation d'équipement !

Et c'est peut-être là une des grandes craintes de la FFHG : que le business plan du LHC soit trop optimiste et que dans une approche plus réaliste/pragmatique voir pessimiste, les finances du LHC se dégradent très (trop) fortement avant que le club commence à percevoir les premier réels bénéfices du projet (retour sur investissement).
- Le bail a été voté à 35 voix contre 6
Le Conseil Municipal est composé de 30 élus de la majorité (LR) pour 11 élus d'opposition dont 5 me semblent être positionnés à gauche sur l’échiquier politique, 5 à droite (hors LR) et 1 difficilement positionnable . Je vois donc dans le résultat de ce vote, une bonne vieille opposition frontale "droite/gauche". Et le Maire ne courrait pas le risque d'être mis en minorité (sauf désistement d'une partie de sa majorité... ce qui semble impensable à moins d'un an des prochaines municipales.. :mrgreen: )
- 18000€/an de loyer pour 5000m2, c'est pas cher...
Ce n'est pas cher... mais le montant est révisable selon des conditions que j'aurai bien aimé connaitre (mais pas accès aux annexes du Conseil Municipal du 10/07). Rien ne dit que lorsque l'équipement sera sorti de terre, le loyer ne change pas radicalement.
- La SCI est co-détenue par Berthet et le promoteur immobilier (Mercier)
La SCI est en toute théorie co-détenue par LHC Group (puisque c'est le LHC le porteur du projet) et Mercier Immbolier.
BERTHET et MERCIER ne sont là qu'en tant que représentants des deux sociétés. ;)

Parce que sinon, il y a un truc qui m'échappe dans le lien entre le LHC Group et la SCI LHC PATINOIRE SAINT PRIEST. Si Sébastien BERTHET joue les intermédiaires entre les deux entités, là ça devient très très spécial comme montage. Parce que je n'ai jamais vu un cas où un salarié d'un holding détenait une SCI... au profit de la holding.
Autre question concernant les COF (sur ce forum on parle souvent des fameux COF et quand je les lis, les COF, ils sont souvent effrayants!!!)
Si on part du principe que l'équilibrage du LHC s'est effectué après le 30 avril et que le budget est "fortement" en déficit, le suivi mensuel effectué par la FFHG aurait du le voir assez tôt (en admettant bien sûr qu'aucun autre document n'ait été fourni pour masquer le problème). Quels sont les leviers de la FFHG pour intervenir, par exemple des points de pénalités en cours de saison ou bien une restriction du nombre de joueurs sur la feuille de match?
Parce qu'en fait on ne connait pas grand chose de ce que donne les COF en cours de saison non?
Durant la phase d'observation, la FFHG dispose des éléments de trésorerie que le club lui communique mensuellement (sachant que rien n'est certifié par un CAC au fil de l'eau). Même fin mars, il peut y avoir un sacré différentiel entre l'état de la trésorerie et l'arrêté des comptes au 30/04 si (par exemple) le club a pris (volontairement ou non) du retard dans le paiement effectif de ses engagements.

Bref... Cette approche n'est pertinente que si le club joue le jeu et communique bien tous les éléments à la FFHG (l'état de la trésorie + les engagements pris non encore honorés).

Là encore, je ne serai pas surpris que la tendance annoncée tout au long de la saison n'ait pas été alarmiste alors que le bilan pris hors revenus exceptionnel semble lui plus inquiétant.
Modifié en dernier par lanarre le 13 août 2019, 21:43, modifié 5 fois.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
lanarre
MVP
MVP
Messages : 7336
Enregistré le : 19 oct. 2004, 12:47
Localisation : Rouen
A remercié : 50 fois
A été remercié : 66 fois

Message non lu 13 août 2019, 21:34

bomantz a écrit :
13 août 2019, 21:01
Bonsoir Lanarre,

Je ne fais pas d"amalgame, les situations et raisons en sont effectivement bien différentes pour chaque club. Je ne porte aucun avis ou jugement sur cet état de fait : La fédé prend ces décisions et les assume.
Bien sur les clubs participent à la mise en place du calendrier, mais tu remarquera que quasiment l'ensemble des clubs, joueurs, dirigeants, cadres, et supporters portent grief au calendrier. Certes la fédé doit trancher, mais pourquoi contre quasiment l'unanimité....
Parce qu'en fait il n'y a pas d'unanimité sur la bonne alternative de calendrier.
Donc la FFHG à défaut d'alternative continue à appliquer son calendrier.

Ceci dit, je pense que la FFHG devrait revoir sa copie car le calendrier de LM est aujourd'hui construit dans le seul intérêt de l'équipe de France et, donc, quelque part au détriment des clubs de LM.
Amicalement
B. Lanarre

Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. [Jean Dion]

Amateur de jazz : http://camart-jazz.wifeo.com
Big Carlsson
Moustique
Moustique
Messages : 47
Enregistré le : 21 juil. 2018, 18:12

Message non lu 13 août 2019, 21:37

Dans tous les sports on retrouve toujours a dire sur le calendrier c'est assez classique.
Avec 26 matchs on se plaignait de ne pas jouer assez et par ricoché de ne pas être assez attractifs pour les joueurs étrangers, maintenant à 44 matchs on joue trop et on fait trop de déplacements...
Le passage de 26 à 44 à était si je ne me trompe pas avec 2 ans de retard par rapport au projet de base, les clubs ont donc été prévenu 5 ou 6 ans avant. Cette réforme est nécessaire pour faire avancer le championnat et le mettre dans les standards européens rien de plus. C'est sur que ça fait la part belle au grosses villes ou grosses patinoires amenées à monter (Marseille, Cergy) ou au gros clubs bien installés (Rouen, Grenoble) mais à un moment il faut choisir entre rester à tout jamais une ligue semi-pro ou forcer les choses quitte à faire de la casse.
Répondre